Des cadres de la Sémitag face aux usagers à l’occasion de la journée « Rencontrez nos managers »

sep article

EN BREF – La Sémitag organisait une journée inédite baptisée « Rencontrez nos managers », le jeudi 11 avril, à proximité de l’arrêt Chavant à Grenoble. L’objectif ? Amener les cadres de la société à discuter avec les usagers, afin de recueillir leur point de vue. Y compris au travers de questionnaires dont les dépouillements sont prévus dans les semaines à venir. 

 

 

Faire des­cendre dans la rue la cin­quan­taine de cadres que compte la Sémitag pour aller à la ren­contre des usa­gers des trans­ports en com­mun gre­no­blois ? Tel était l’ob­jec­tif de la jour­née « Rencontrez nos mana­gers », orga­ni­sée par l’en­tre­prise le 11 avril der­nier. Une opé­ra­tion menée à proxi­mité de l’un des axes les plus impor­tants du réseau, l’ar­rêt Chavant de Grenoble, où se croisent deux lignes de tram­way et plu­sieurs lignes de bus.

 

Le directeur général de la SemiTag Philippe Chervy à la rencontre des usagers lors de la journée Rencontrez nos managers © SemiTag

Le direc­teur géné­ral de la Sémitag Philippe Chervy à la ren­contre des usa­gers lors de la jour­née Rencontrez nos mana­gers. © P.Paillard – Sémitag

 

Si l’i­ni­tia­tive est une pre­mière pour les trans­ports gre­no­blois, et peut-être une pre­mière en France pour une société de cette taille, elle n’est pas inha­bi­tuelle pour le groupe Transdev, prin­ci­pal par­te­naire privé de la Société d’é­co­no­mie mixte Sémitag. Des ren­contres du même genre ont ainsi été orga­ni­sées par des filiales du groupe en Australie, dans les villes de Sydney et Melbourne, mais aussi à Séoul ou à Barcelone.

 

 

« La fraîcheur et la spontanéité »

 

Objectif d’une telle démarche ? « Faire des­cendre les mana­gers au contact des usa­gers du ser­vice public, et enga­ger un dia­logue avec nos clients, voir quels étaient leurs retours, aller recueillir cette parole », décrit Fabrice Hugelé. Car le maire de Seyssins et conseiller métro­po­li­tain est éga­le­ment res­pon­sable du ser­vice « culture client » au sein de la Sémitag. Et compte parmi les res­pon­sables de l’o­pé­ra­tion.

 

Le stand de la SemiTag était situé à proximité de l'arrêt Chavant, devant l'espace de Totem French Tech © SemiTag

Le stand de la Sémitag était situé à proxi­mité de l’ar­rêt Chavant, devant l’es­pace de Totem French Tech © P.Paillard – Sémitag

 

Exceptée une annonce sur les réseaux sociaux la veille, la Tag n’a pas com­mu­ni­qué outre-mesure sur cette jour­née pas comme les autres. « L’idée, c’é­tait d’a­voir un vrai échange avec nos clients, et pas seule­ment les mili­tants, de jouer sur la fraî­cheur et la spon­ta­néité », explique Fabrice Hugelé. Les mili­tants, c’est-à-dire notam­ment les par­ti­sans de la gra­tuité pour les trans­ports en com­mun, par­ti­cu­liè­re­ment actifs sur la métro­pole gre­no­bloise.

 

Les mana­gers redou­taient-ils ce moment de “confron­ta­tion” avec les usa­gers ? « L’exercice d’al­ler au-devant des clients quand ce n’est pas votre métier de tous les jours, c’est dif­fi­cile », recon­naît Fabrice Hugelé. Avant de décrire au final une expé­rience gra­ti­fiante. « Le sen­ti­ment qui pré­do­mine, c’est l’en­thou­siasme vis-à-vis de la démarche », sou­ligne-t-il. Ainsi qu’un « vrai moment de com­pli­cité avec les clients ».

 

 

Un bilan présenté dans les semaines qui viennent

 

De 8 heures du matin à 18 heures, avec trois “vagues” de pré­sence de cadres durant les heures de pointe, près de 450 usa­gers ont échangé avec les repré­sen­tants de la Sémitag, et rem­pli les ques­tion­naires qui leur étaient pro­po­sés. Autant de docu­ments dont les dépouille­ments sont pré­vus dans les semaines à venir. Et qui don­ne­ront lieu à un bilan pré­senté en interne mais éga­le­ment rendu public, pro­met Fabrice Hugelé.

 

Fabrice Hugelé comptait lui aussi parmi les cadres présents durant la journée du 11 avril © SemiTag

Fabrice Hugelé comp­tait lui aussi parmi les cadres pré­sents durant la jour­née du 11 avril. © P.Paillard – Sémitag

 

« Il y a des remarques, par­fois sur les fré­quences ou l’é­tat de pro­preté, mais très majo­ri­tai­re­ment les pre­miers retours que nous avons, c’est la qua­lité et le confort que pro­curent les trans­ports en com­mun de manière géné­rale », estime d’ores et déjà le res­pon­sable culture client. Et celui-ci de réité­rer l’en­ga­ge­ment du direc­teur géné­ral Philippe Chervy de prendre en compte la parole des usa­gers et d’é­ta­blir des « pro­po­si­tions concrètes » à par­tir des don­nées recueillies.

 

L’opération sera-t-elle renou­ve­lée ? Sans doute, répond Fabrice Hugelé, sans men­tion­ner tou­te­fois de date ou de lieu. « Les autres réseaux Transdev dans le monde font cela à hau­teur du tri­mestre ou du semestre. Nous pen­sions le faire deux fois dans l’an­née », pré­cise-t-il. Dans l’ex­pec­ta­tive encore du dépouille­ment des ques­tion­naires obte­nus, qui per­met­tra de mieux juger de la per­ti­nence de cette expé­ri­men­ta­tion inédite.

 

Florent Mathieu

 

Musée de Grenoble et ses artistes du XIXe siècle
commentez lire les commentaires
1840 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.