Le sénateur isérois Michel Savin a présenté 44 mesures pour développer le sport en France

sep article



FIL INFO – Président du Groupe études pratiques sportives et grands événements sportifs au Sénat, l’Isérois Michel Savin a dévoilé jeudi 11 avril 44 propositions issues de travaux de sénateurs LR “pour un développement du sport dans la société française du XXIe siècle”. Ce autour de quatre thèmes : la santé, l’entreprise, l’accessibilité et, enfin, l’emploi, le bénévolat, la formation et l’éducation.

 

 

Pendant neuf mois, vingt-huit séna­teurs Les Républicains (LR) ont tra­vaillé sur la ques­tion du sport et de son impact dans la société fran­çaise, sol­li­ci­tant une tren­taine d’acteurs de ter­rain et pro­cé­dant à treize ses­sions d’auditions.

 

Petit-déjeuner de travail pour les sénateurs Les Républicains autour d'Alain Bernard, ancien champion olympique de natation, le 14 février 2019. © DR

Petit-déjeu­ner de tra­vail pour les séna­teurs Les Républicains autour d’Alain Bernard, ancien cham­pion olym­pique de nata­tion, le 14 février 2019. © DR

 

Ce tra­vail, qui a abouti à la rédac­tion d’un rap­port, avait pour objec­tif de pré­pa­rer les futurs débats légis­la­tifs autour du pro­jet de loi “Sport et société” que doit por­ter le gou­ver­ne­ment. Projet de loi « sur lequel il n’y a aujourd’hui tou­jours aucune visi­bi­lité », déplore, par voie de com­mu­ni­qué, Michel Savin, pré­sident du Groupe études pra­tiques spor­tives et grands évé­ne­ments spor­tifs à la Haute Assemblée.

 

 

Faire du sport pour tous une grande cause nationale en 2020

 

Jeudi 11 avril, le séna­teur LR de l’Isère a ainsi dévoilé 44 mesures “pour un déve­lop­pe­ment du sport dans la société fran­çaise du XXIe siècle” autour de quatre thé­ma­tiques : sport et santé ; sport et entre­prise ; acces­si­bi­lité du sport à tous ; emploi, béné­vo­lat, for­ma­tion et édu­ca­tion.

 

Michel Savin, ancien maire de Domène, est président du Groupe d'études sur les pratiques sportives et grands événements sportifs au Sénat. © Archive Nils Louna

Michel Savin, ancien maire de Domène, pré­side le Groupe d’é­tudes sur les pra­tiques spor­tives et grands évé­ne­ments spor­tifs au Sénat. © Archive Nils Louna

« Si le gou­ver­ne­ment ne pré­sen­tait pas de texte pro­chai­ne­ment, le groupe Les Républicains du Sénat serait en mesure de pré­sen­ter des pro­po­si­tions légis­la­tives ambi­tieuses pour que la pra­tique des acti­vi­tés phy­siques et spor­tives se déve­loppe dans notre pays », a pré­venu Michel Savin.

 

Parmi les pro­po­si­tions “phares” des séna­teurs LR : faire du sport pour tous une grande cause natio­nale en 2020. Le but est de « sen­si­bi­li­ser sur l’im­por­tance de l’ac­ti­vité phy­sique et spor­tive [APS, ndlr] pour la santé et le bien-être ».

 

Ils pré­co­nisent éga­le­ment d’« encou­ra­ger à l’échelle régio­nale des ini­tia­tives de rem­bour­se­ment des dépenses d’APS sur ordon­nance, dans le cadre d’une pra­tique régu­lière, par la Sécurité́ sociale, les mutuelles et les acteurs locaux, pour les malades atteints d’af­fec­tions longue durée ».

 

 

Inciter les entreprises au mécénat sportif

 

Les séna­teurs LR sou­haitent par ailleurs « créer une véri­table inci­ta­tion au mécé­nat spor­tif pour les entre­prises » en por­tant à 80 la réduc­tion d’impôt pour les dons à des­ti­na­tion du sport pour les per­sonnes han­di­ca­pées ou en faveur du déve­lop­pe­ment du sport adapté.

 

Martine Kohly et Aminata Camara, lanceuse de poids en sport adapté. © Laurent Genin

Martine Kohly et Aminata Camara, lan­ceuse de poids en sport adapté. © Laurent Genin

Ils veulent éga­le­ment « ouvrir le dis­po­si­tif exis­tant du % artis­tique à des construc­tions spor­tives dans le cadre de construc­tions publiques ». Le 1 % artis­tique est un dis­po­si­tif qui vise à sou­te­nir la créa­tion et à sen­si­bi­li­ser les citoyens à l’art. En l’ouvrant au sport, l’objectif est d’inciter les col­lec­ti­vi­tés à finan­cer des équi­pe­ments spor­tifs de proxi­mité.

 

Dernière idée forte : l’instauration pour les béné­voles occu­pant un poste à res­pon­sa­bi­lité – pré­sident, tré­so­rier ou secré­taire – d’un droit à au moins un jour d’absence rému­néré par l’entreprise ou via un cré­dit d’impôt.

 

LG

 

commentez lire les commentaires
2265 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.