Meurtre à coups de couteau d’un jeune homme à Grenoble : deux suspects placés en détention

sep article

FIL INFO – Deux hommes, dont un mineur, ont été mis en examen et placés en détention après le meurtre particulièrement violent d’un jeune Grenoblois vendredi 5 avril dans un appartement de Grenoble. L’autopsie avait permis de dénombrer quatre-vingt dix coups de couteau portés sur le corps de la victime.

 

 

Deux hommes dont un mineur ont été mis en examen et placés en détention après le meurtre à coups de couteau d'un jeune Grenoblois le 5 avril à Grenoble.Opération de nuit d'une patrouille de police (illustration). © Joël Kermabon - Place Gre'net

Photo d’illustration. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Deux hommes, dont un mineur âgé de 17 ans, ont été mis en examen et placés en détention après le meurtre d’un jeune Isérois, Stéphane Ruzand, dont le corps avait été découvert vendredi 5 avril dans un appartement d’un immeuble de Grenoble, a-t-on appris de source judiciaire.

 

Alors qu’ils intervenaient ce matin-là pour un début d’incendie au quatrième étage d’un immeuble rue de Stalingrad, les sapeurs-pompiers avaient découvert le corps sans vie, en partie carbonisé, du jeune homme, âgé de 19 ans. L’autopsie a révélé par la suite qu’il avait été victime de quatre-vingt dix coups de couteau.

 

 

Le jeune majeur qui s’accuse des faits était jusque-là inconnu de la justice

 

Les deux hommes, nés en 2000 et 2001 se sont présentés spontanément aux policiers lundi 8 avril. Le jeune majeur, jusque-là inconnu de la justice, a indiqué être le seul auteur du meurtre, qui aurait pour origine une altercation alors qu’il était fortement alcoolisé. Il a par ailleurs précisé que le mineur était absent au moment du drame, mais cette affirmation reste encore à vérifier.

 

Quant à Stéphane Ruzand, victime du meurtre, on sait peu de choses à son sujet. Si ce n’est qu’il avait perdu sa mère (de nationalité thaïlandaise) à l’âge de 4 ans, qu’il était scolarisé au lycée Marie-Curie d’Échirolles et avait été membre du Handball Pôle-Sud 38 Échirolles-Eybens, selon Le Dauphiné libéré. Il y a un an, le jeune homme avait émis le souhait d’entrer dans l’armée pour devenir maître-chien, a par ailleurs confié son cousin au quotidien.

 

PC

 

commentez lire les commentaires
1873 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.