Les parkings grenoblois, jusque-là délégués au privé, désormais contrôlés par une société d’économie mixte

Les parkings grenoblois, jusque-là délégués au privé, désormais contrôlés par une société d’économie mixte

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Autrefois gérés par des entreprises privées via une délégation de service public, les parkings de la Métropole grenobloise sont passés sous le contrôle d’une société d’économie mixte le 1er avril 2019. Objectif de la Métro ? Impliquer les parkings dans la stratégie multimodale des déplacements métropolitains et réaliser des investissements, ainsi que des changements de noms, pour les rendre plus attractifs et plus identifiables.

 

 

Depuis le 1er avril 2019, la ges­tion des par­kings métro­po­li­tains a changé de main. Jusqu’ici confiés à des opé­ra­teurs dans le cadre de délé­ga­tions de ser­vice public (DSP), les 21 par­kings de la Métro* et leurs 7 752 places de sta­tion­ne­ment sont désor­mais pla­cés sous l’é­gide d’une société d’é­co­no­mie mixte à opé­ra­tion unique (Semop) bap­ti­sée Park Grenoble Alpes Métropole. Une créa­tion qui signe la concré­ti­sa­tion d’un pro­jet à l’o­ri­gine d’un tollé deux ans plus tôt.

 

De gauche à droite : Françoise Gerbier, Yann Mongaburu, Fabrice Lepoutre et Stéphane Demanne d'Effia © Florent Mathieu - Place Gre'net

De gauche à droite : Françoise Gerbier, Yann Mongaburu, Fabrice Lepoutre et Stéphane Demanne d’Effia. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

C’est à la faveur de la fin de la DSP que la Métro opère cette tran­si­tion, tout en demeu­rant fidèle à l’en­tre­prise Effia, jus­qu’ici ges­tion­naire des par­kings métro­po­li­tains. Effia figure ainsi dans l’or­ga­ni­gramme de la Semop aux côtés de la Métropole, cha­cun à hau­teur de 50 %. Avec une nuance qui a son impor­tance : la Métro dis­pose d’une action sup­plé­men­taire, qui lui assure à elle seule le der­nier mot sur les déci­sions à prendre.

 

 

Mille places de vélos supplémentaires

 

Que va chan­ger la créa­tion de Park Grenoble Alpes Métropole au quo­ti­dien pour les auto­mo­bi­listes ? Beaucoup de choses, à en croire le vice-pré­sident de la Métro en charge des Mobilités. « La Semop va per­mettre de don­ner une nou­velle cou­leur et de nou­velles fonc­tion­na­li­tés à ces par­kings de nou­velle géné­ra­tion », annonce ainsi Yann Mongaburu. Qui veut en faire un nou­vel « outil de la poli­tique mul­ti­mo­dale de la Métropole ».

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 66 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCaptcha et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

La justice ordonne la suspension de l'arrêté organisant les piétonnisations Place(s) aux enfants sur Grenoble
La justice ordonne la suspension de l’arrêté organisant les piétonnisations Place(s) aux enfants sur Grenoble

FIL INFO — Le tribunal administratif de Grenoble ordonne à la Ville de Grenoble la suspension de l'arrêté organisant les piétonnisations siglées Place(s) aux enfants. Lire plus

Conseil métropolitain : le groupe Une métropole d’avance demande au gouvernement de déclarer « l’état d’urgence climatique »

FOCUS - Le groupe Une métropole d'avance (Uma) a formulé un vœu demandant au gouvernement de déclarer l'état d'urgence climatique lors du conseil métropolitain de Lire plus

Place(s) aux enfants: nouvelles polémiques autour de la piétonnisation de plusieurs rues à Grenoble
Place(s) aux enfants : nouvelles polémiques autour de la piétonnisation de plusieurs rues à Grenoble

FOCUS - Alors que la Ville de Grenoble vient de présenter (de nouveau) le déploiement du dispositif Place(s) aux enfants, la colère contre la piétonnisation d'une dizaine Lire plus

Fermeture d'Esclangon: Grenoble coupe-t-elle les ponts avec la Ville de Fontaine et la Métropole?
Fermeture d’Esclangon : Grenoble coupe-t-elle les ponts avec la Ville de Fontaine et la Métropole ?

FOCUS - La décision de la Ville de Grenoble de ne pas rouvrir, comme attendu, le pont Esclangon dans son sens Grenoble-Fontaine provoque la colère Lire plus

Les colonnes Morris estampillées JCDecaux de retour à Grenoble sept ans après leur disparition
Les colonnes Morris estampillées JCDecaux de retour à Grenoble sept ans après leur disparition

FOCUS - Sept ans après leur disparition, les colonnes Morris JCDecaux refont leur apparition dans le paysage urbain grenoblois. De quoi susciter l'ironie du groupe Lire plus

Jugement du Tribunal administratif sur la piétonnisation de la rue Cuvier: une validation, ou un camouflet?
Jugement du tribunal administratif sur la piétonnisation de la rue Cuvier : une validation ou un camouflet ?

FOCUS - Saisi par un commerçant, le tribunal administratif de Grenoble a rendu son jugement sur la question de la piétonnisation de la rue Cuvier. Lire plus

Flash Info

|

26/01

0h05

|

|

25/01

18h00

|

|

25/01

16h54

|

|

25/01

11h45

|

|

24/01

19h00

|

|

24/01

14h56

|

|

24/01

12h09

|

|

23/01

23h39

|

|

22/01

16h03

|

|

22/01

15h43

|

Les plus lus

Chloé LE BRET

Politique| Grenoble : Chloé Le Bret, conseillère municipale à l’égalité des droits, démissionne suite à « une rupture de confiance »

Éric Piolle présentait ses voeux à la presse ce 13 janvier 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Abonnement| Éric Piolle envisage un stationnement plus cher pour les SUV et de la vidéo-verbalisation en centre-ville

Action de désobéissance civile de femmes en burkini à la piscine des Dauphine de Grenoble, vendredi 17 mai DR

Abonnement| Pétition pro-burqini : la majorité d’Eric Piolle refuse de s’engager… après un processus de médiation

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin