Les parkings grenoblois, jusque-là délégués au privé, désormais contrôlés par une société d’économie mixte

sep article

Fête comme chez vous Ville de Grenoble

FOCUS – Autrefois gérés par des entreprises privées via une délégation de service public, les parkings de la Métropole grenobloise sont passés sous le contrôle d’une société d’économie mixte le 1er avril 2019. Objectif de la Métro ? Impliquer les parkings dans la stratégie multimodale des déplacements métropolitains et réaliser des investissements, ainsi que des changements de noms, pour les rendre plus attractifs et plus identifiables.

 

 

Depuis le 1er avril 2019, la gestion des parkings métropolitains a changé de main. Jusqu’ici confiés à des opérateurs dans le cadre de délégations de service public (DSP), les 21 parkings de la Métro* et leurs 7 752 places de stationnement sont désormais placés sous l’égide d’une société d’économie mixte à opération unique (Semop) baptisée Park Grenoble Alpes Métropole. Une création qui signe la concrétisation d’un projet à l’origine d’un tollé deux ans plus tôt.

 

De gauche à droite : Françoise Gerbier, Yann Mongaburu, Fabrice Lepoutre et Stéphane Demanne d'Effia © Florent Mathieu - Place Gre'net

De gauche à droite : Françoise Gerbier, Yann Mongaburu, Fabrice Lepoutre et Stéphane Demanne d’Effia. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

C’est à la faveur de la fin de la DSP que la Métro opère cette transition, tout en demeurant fidèle à l’entreprise Effia, jusqu’ici gestionnaire des parkings métropolitains. Effia figure ainsi dans l’organigramme de la Semop aux côtés de la Métropole, chacun à hauteur de 50 %. Avec une nuance qui a son importance : la Métro dispose d’une action supplémentaire, qui lui assure à elle seule le dernier mot sur les décisions à prendre.

 

 

Mille places de vélos supplémentaires

 

Que va changer la création de Park Grenoble Alpes Métropole au quotidien pour les automobilistes ? Beaucoup de choses, à en croire le vice-président de la Métro en charge des Mobilités. « La Semop va permettre de donner une nouvelle couleur et de nouvelles fonctionnalités à ces parkings de nouvelle génération », annonce ainsi Yann Mongaburu. Qui veut en faire un nouvel « outil de la politique multimodale de la Métropole ».

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
5336 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. Pas clair cet article..
    .Ce qui serait bon pour la Meteo, pourrait ne pas être bon pour Grenoble, et vice versa?

    sep article
    • FM

      06/04/2019
      11:35

      Bonjour, je ne comprends pas votre question.

      sep article
  2. Quand on connait l’opacité de gestion des SEM , les dérives et les tambouilles politicio-financières qu’elles ont engendrées, cette nouvelle n’a pas de quoi rassurer le contribuable électeur.

    sep article