Le FC Grenoble rugby se lance dans l’aventure de l’esport avec Overwatch

sep article



FIL INFO – Treizième du Top 14, le FC Grenoble rugby a annoncé, mardi 2 avril, la création d’une équipe esport (pour « sport électronique »), dédiée à la pratique de jeux vidéo sur ordinateur ou console. Un domaine qui a le vent en poupe, notamment chez les jeunes. Dans un premier temps, six joueurs défendront les couleurs du club sur le jeu Overwatch.

 

 

Plus de cinq mil­lions d’internautes en France sont consom­ma­teurs d’esport, dont plus de la moi­tié (57 %) ont moins de 50 ans. Et plus de deux mil­lions d’entre eux sont des pra­ti­quants (en loi­sir ou en ama­teur). Les clubs spor­tifs pro­fes­sion­nels, de foot­ball prin­ci­pa­le­ment, ont bien com­pris l’intérêt de se lan­cer dans le sport élec­tro­nique. Le PSG, Lyon, Monaco, Valence en Espagne, etc. ont ainsi créé leur équipe.

 

Leurs homo­logues du rugby com­mencent à leur emboî­ter le pas. Après l’USA Perpignan en août 2018, le FC Grenoble rugby, trei­zième du Top 14, a annoncé mardi 2 avril l’intégration de l’esport au sein de sa struc­ture.

 

L'équipe esport du FC Grenoble rugby. © Dossier de presse FCG rugby

L’équipe esport du FC Grenoble rugby. © Dossier de presse FCG rugby

 

Concrètement, le FCG s’est appuyé sur Atlas Grenoble pour consti­tuer son équipe. Cette asso­cia­tion regroupe six joueurs évo­luant sur Overwatch. Il s’agit d’un jeu vidéo de com­bat col­lec­tif, un jeu de tir en vue sub­jec­tive : on voit à tra­vers les yeux du per­son­nage que l’on joue.

 

 

Objectif du FCG : « devenir un vrai club esportif »

 

« L’arrivée de cette équipe marque la pre­mière étape de notre pro­jet qui, à moyen terme, aura pour ambi­tion de deve­nir un vrai club espor­tif, com­pre­nant plu­sieurs équipes évo­luant sur plu­sieurs jeux indi­vi­duels ou col­lec­tifs », explique le club gre­no­blois, par voie de com­mu­ni­qué.

 

Pour l’heure, l’équipe esport du FCG sera com­po­sée de Sébastien Poncet, Raphaël De Castro, Romain Giraud, Jonathan Ly, Julien Ciancio et Maxime Boucherba, aux­quels il faut ajou­ter deux mana­gers : Olivia Durupt et Héloïse Pierre. « Aujourd’hui, le grand public a par­fois du mal à com­prendre que nous nous consi­dé­rions comme un sport, constate cette der­nière. Pourtant, je peux vous dire que lorsque je vois les valeurs du FCG (pas­sion, enga­ge­ment, cou­rage, res­pect, soli­da­rité, humi­lité), elles font com­plè­te­ment écho avec ce que nous sommes. »

 

LG

 

commentez lire les commentaires
1436 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.