Seety, l’application « anti-amendes de stationnement » arrive à Grenoble

sep article

Grenoble Voisins Voisines : la plateforme des solidarités pour faire face ensemble au coronavirus tout en restant chez soi !

FIL INFO – L’application Seety fait son apparition à Grenoble, comme dans dix autres villes de France, après un lancement parisien en 2018. Conçue « pour en finir avec les amendes de stationnement », Seety indique les zones de parking sur une carte de la ville… mais peut aussi avertir l’utilisateur de la présence d’un contrôleur à proximité de son véhicule.

 

 

Une application « pour en finir avec les amendes de stationnement », c’est la promesse de Seety. Après un lancement en Belgique en 2017, les créateurs de l’application ont décliné leur concept à Paris durant l’été 2018. Après avoir, selon les chiffres communiqués par la société, attiré plus de 60 000 utilisateurs parisiens, l’application se déploie à présent sur dix autres villes de France. Parmi lesquelles Bordeaux, Lyon, Marseille, Strasbourg… et Grenoble.

 

De gauche à droite, Hadrien Crespin et Nicolas Cognaux, créateurs de Seety. © Seety

De gauche à droite, Hadrien Crespin et Nicolas Cognaux, créateurs de Seety. © Seety

 

Le principe de l’application ? Seety indique via smartphone ou tablette les zones de parking accessibles sur la carte de la ville, en précisant par un jeu de couleurs si le stationnement est gratuit, à disque ou payant. Les tarifs sont également indiqués. « Ceci permet à l’utilisateur de trouver à tout moment la zone de stationnement la plus avantageuse à proximité », vantent les concepteurs, Hadrien Crespin et Nicolas Cognaux.

 

 

Une incitation à la resquille ?

 

La deuxième information proposée est plus sujette à caution. En effet, l’application donne « les risques de contrôle là où vous vous garez […] en fonction des heures de la journée ». Et peut même alerter l’utilisateur si un contrôleur est aperçu à proximité de son véhicule. Si l’application ne préconise pas explicitement de ne pas payer son stationnement, l’option semble toutefois clairement conçue pour les automobilistes resquilleurs.

 

Des informations pour le moins limitées. Capture d'écran réalisée le 28 mars 2019.

Des informations pour le moins limitées à ce jour (au 28 mars 2019).

Pour autant, Seety a visiblement besoin d’une phase de rodage. Un essai sommaire de l’application sur une carte de Grenoble donne bien peu d’informations : si les zones de parking sont bien mentionnées, les historiques des contrôles sont pour leur part totalement vides. Et les rares données disponibles concernent parfois des contrôles datant de 2018. Y compris dans des rues où les contractuels de la ville effectuent des rondes quasiment quotidiennes.

 

« Rien qu’à Paris, plus de 250 signalements de contrôle sont reçus chaque jour, ce qui a déjà permis d’éviter de nombreuses amendes à la communauté », se vantent cependant les créateurs de l’application. Qui annoncent leur intention de continuer le développement de leur service sur plusieurs autres villes de France, puis sur le marché espagnol. Objectif ? « 500 000 utilisateurs d’ici la fin de l’année ».

 

FM

 

commentez lire les commentaires
7226 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. Encore une appli à la c.n qui va ramener davantage d’automobilistes dans des rues tranquilles parce qu’il y a 1 place gratuite. Tout comme Waze et compagnie qui considèrent les rues, quelles que soient leurs types, comme des tuyaux à bagnoles au mépris de la vie locale. C’est bien, continuez comme ça..
    Et le signalement des AVP pour éviter le paiement… Ah, c’est magique : comment faire pour ne pas payer l’utilisation d’un espace public rare.
    Bref, le mépris complet de l’automobiliste sur les autres. Abject !

    sep article
  2. Est-ce que l’appli est payante ou gratuite ?
    Ce n’est pas pour moi, je n’ai plus de voiture 😉

    sep article
    • FM

      29/03/2019
      16:32

      Bonjour, l’application est gratuite.

      sep article