La Manufacture d’histoires Deux-Ponts distinguée pour son ouvrage « No more, no less » lors de la Nuit du livre

sep article



FIL INFO – L’ouvrage No more, no less de Kensuke Koike et Thomas Sauvin, fabriqué par la Manufacture d’histoires Deux-Ponts de Bresson, a été primé lors de la 17e édition de La Nuit du livre à la Bibliothèque nationale de France, le 18 mars dernier. Une nouvelle reconnaissance de son savoir-faire.

 

 

No more, no less, un ouvrage fabri­qué par la Manufacture d’his­toires Deux-Ponts de Bresson, est lau­réat de la 17e édi­tion de La Nuit du livre dans la caté­go­rie « Livres de pho­to­gra­phies ». Une céré­mo­nie qui a eu lieu à la Bibliothèque natio­nale de France, le 18 mars der­nier. Il s’est imposé face à quatre autres ouvrages, dont un éga­le­ment d’o­ri­gine bres­son­naise : La méca­nique de l’é­preuve de JR Momentum.

 

 

De la beauté des livres

 

Le livre "No more, no less", fabriqué par la Manufacture d'histoires Deux-Ponts à Bresson, a été primé lors de la Nuit du Livre, le 18 mars 2019.

Image extraite de l’ou­vrage « No more, no less » – the‑m.fr

La Nuit du livre célèbre la beauté des livres, « une ren­contre par­faite entre l’u­ni­vers intel­lec­tuel de l’au­teur et de l’u­ni­vers tech­nique du fabri­cant ».

 

Son jury com­prend vingt-cinq per­sonnes : jour­na­listes, direc­teurs tech­niques et per­son­na­li­tés de la filière gra­phique, tels Brigitte Fontaine, direc­trice de pro­duc­tion chez Albin Michel, ou Dominique Escartin, direc­teur tech­nique d’Hachette-Livre.

 

Ce n’est pas la pre­mière fois que la Nuit du livre prime un ouvrage de la Manufacture d’his­toires Deux-Ponts. Elle y a en effet déjà été dis­tin­guée plu­sieurs fois. Dernièrement, en 2017, pour Un châ­teau moderne, dans la caté­go­rie « Beaux livres ».

 

Un « savoir-faire d’ex­cel­lence » et une « maî­trise de toutes les étapes de la chaîne gra­phique » qui lui per­mettent de col­la­bo­rer avec « les plus grandes marques et mai­sons de luxe ». Créée en 1935, l’impri­me­rie, label­li­sée entre­prise du patri­moine vivant, compte près de 150 col­la­bo­ra­teurs exer­çant 34 métiers inté­grés.

 

 

« La forme a aussi son importance »

 

Quid du livre No more, no less ? Produit des auteurs Kensuke Koike, artiste japo­nais basé à Venise, et Thomas Sauvin, l’ou­vrage est édité par The (M) Editions.

 

Couverture de « No more, no less », ouvrage de Thomas Sauvin et Kensuke Koike – the‑m.fr

L’ambition de cette mai­son d’é­di­tion est de « faire décou­vrir le tra­vail d’ar­tistes contem­po­rains à tra­vers de ouvrages sin­gu­liers en édi­tion limi­tée ». C’est bien la cas de No more, no less, publié à 400 exem­plaires, conte­nant 26 images et vendu au prix de 95 euros.

 

Le livre est com­posé de pho­tos argen­tiques réa­li­sées à par­tir de néga­tifs de l’al­bum d’un étu­diant de Shanghai au début des années 80. Par rap­port à l’o­ri­gi­nal, rien n’est retiré, rien n’est ajouté, d’où le nom de l’ou­vrage.

 

Les artistes ont cepen­dant décons­truit et réin­venté les images à leur goût. La dis­tinc­tion à la Nuit du livre « sou­ligne, qu’au-delà du fond, la forme a aussi son impor­tance », observe Laurent Caillat, PDG de la Manufacture.

 

CT

 

 

« Rest », de Charlotte Gainsbourg, vient se paraître

 

Mars 2019 marque éga­le­ment pour La Manufacture d’Histoires Deux-Ponts la sor­tie du livre Rest, de Charlotte Gainsbourg. Limité à mille exem­plaires, cet ouvrage com­plète le tra­vail engagé par l’ar­tiste avec son album épo­nyme sorti en 2017. Il contient notam­ment des pho­to­gra­phies, textes de chan­sons et des­sins de l’au­teure.

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
1359 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.