Nouvelle action du groupe Grenoble Animal Save devant l’abattoir du Fontanil-Cornillon jeudi 28 mars

sep article



FIL INFO – Les activistes du groupe Grenoble Animal Save poursuivent leurs actions, depuis leur première « veillée funèbre » devant l’abattoir du Fontanil-Cornillon le 11 février dernier. Le jeudi 28 mars, ils organisent ainsi une septième « vigile » pour « témoigner des souffrances animales » et « apporter du réconfort aux animaux avant leur mort ».

 

 

Les acti­vistes de la cause ani­male du groupe Grenoble Animal Save annoncent une nou­velle « vigile » devant l’a­bat­toir de Grenoble, situé au Fontanil-Cornillon, ce jeudi 28 mars. Il s’a­git de la sep­tième ini­tia­tive de ce genre, après une pre­mière « veillée funèbre » orga­ni­sée le lundi 11 février. Leur mes­sage ? « Témoignons du trans­port des ani­maux non humains dans cet endroit de la mort et mon­trons notre com­pas­sion envers les vraies vic­times », écrivent les mili­tants.

 

Le groupe Grenoble Animal Save le 11 février devant l'abattoir de Grenoble © Grenoble Animal Save Facebook

Le groupe Grenoble Animal Save le 11 février devant l’a­bat­toir de Grenoble. © Grenoble Animal Save Facebook

 

En pra­tique, les membres du groupe se posi­tionnent devant les portes de l’a­bat­toir et demandent aux chauf­feurs des véhi­cules ame­nant les ani­maux de s’ar­rê­ter quelques minutes. Ceci afin que les mani­fes­tants puissent, selon les termes d’un com­mu­ni­qué du Grenoble Animal Save, « pré­sen­ter leur[s] excuse[s] et dire au revoir aux ani­maux trans­por­tés ». Mais aussi « appor­ter du réconfort aux ani­maux avant leur mort » et « témoi­gner de leurs souf­frances ».

 

 

« Évitez les débats avec les éleveurs »

 

Affilié au Save move­ment, Grenoble Animal Save reven­dique des actions légales, paci­fiques et non vio­lentes. La règle édic­tée par le groupe sur les réseaux sociaux se veut ainsi claire et sans appel : « Seules les actions paci­fiques et non vio­lentes (ver­bales et phy­siques) sont tolé­rées, res­tez calme et res­pec­tueux dans les inter­ac­tions, répon­dez à la pro­vo­ca­tion et l’hos­ti­lité par le calme et la com­pas­sion ».

 

Visuel du Save Movement. © Save Movement Facebook

Visuel du Save Movement. © Save Movement Facebook

 

Il est éga­le­ment recom­mandé aux par­ti­ci­pants qui se sen­ti­raient stres­sés de ne pas « com­mu­ni­quer de stress » aux ani­maux, ou encore de leur évi­ter les bruits forts ou de les tou­cher « sans consen­te­ment de leur part ». Quant aux échanges avec les humains, ceux-ci sont décon­seillés par prin­cipe : « Évitez les débats avec les éle­veurs sauf s’ils sont curieux et ouverts à notre démarche », indiquent ainsi les ins­truc­tions.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
1295 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.