L’équipe de la saison 2013 de Pékin Express mimant la quenelle. Au centre, Salim et Linda. DR

Salim et Linda, ama­teurs de “que­nelle” : ces par­rains de la Biennale qui embar­rassent la Ville de Grenoble

Salim et Linda, ama­teurs de “que­nelle” : ces par­rains de la Biennale qui embar­rassent la Ville de Grenoble

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

ENQUÊTE - Après avoir demandé l'annulation du spectacle de Dieudonné en 2017, le maire de Grenoble se retrouve avec deux parrains de la Biennale des villes en transition potentiellement très embarrassants. En 2013, Salim et Linda, vainqueurs du jeu télévisé Pékin Express, avaient en effet été plusieurs fois immortalisés faisant le geste de la quenelle. En toute connaissance (politique) de cause ? Simple provocation potache rétorquent les deux Grenoblois.

 

 

Salim et Linda (à gauche), photographiés mimant la quenelle. DR

Salim et Linda (à gauche), photographiés mimant la quenelle. DR

Il est des publications dont le maire de Grenoble se serait bien passé... En l'occurrence des photos polémiques avec Linda et Salim, deux des parrains de l'édition 2019 de la Biennale des villes en transition qui se tient dans la capitale du Dauphiné jusqu'au 16 mars.

 

Des photos, datant de 2013, repêchées sur le web par Pascal Clérotte, porte-parole du groupe d'analyse métropolitain (Gam).

 

On y voit les deux Grenoblois, vainqueurs de Pékin Express en 2013 – un jeu télévisé sur M6 – faire ostensiblement la quenelle, geste popularisé par Dieudonné au début des années 2000. À l'époque, les images avaient été largement relayées sur le web. Sur des blogs proches de l'humoriste, mais aussi sur le site de l'idéologue d'extrême droite Alain Soral, lequel est par ailleurs annoncé le 23 mars à Grenoble. La presse généraliste s'en était également fait l'écho.

 

 

La quenelle, référence au salut hitlérien ou simple geste subversif ?

 

Le geste, main sur l'épaule et bras tendu, prête à controverse. Référence au salut hitlérien ou simple geste subversif ? Dans une vidéo postée sur Youtube, Dieudonné M'bala M'bala explique qu'il s'agit d'un acte subversif qui ne lui… appartient plus.

 

Provocation antisystème pour les uns, gestuelle antisémite pour les autres… toujours est-il que la quenelle est devenue le symbole politique des causes défendues par l'humoriste, condamné à plusieurs reprises pour avoir tenu des propos antisémites.

 

Lors des élections européennes de 2009, alors candidat, il avait déposé une « liste antisioniste » en Ile-de-France, expliquant sa démarche lors d'une conférence de presse par ces mots : « glisser une petite quenelle dans le fond du fion du sionisme ».

 

De l'anti-système à l'antisémitisme, il n'y aurait donc qu'un pas chez Dieudonné. C'est ce qu'affirme le spécialiste de l'extrême droite Jean-Yves Camus dans Libération. Pour le politologue, l'humoriste entraîne avec lui « une mouvance transversale, antisystème et complotiste, dont l'antisémitisme reste la colonne vertébrale. Leur vision du monde est celle d'un ordre mondial dominé par l'axe Washington–Tel-Aviv. »

 

« Derrière les discours fustigeant l'Otan et la finance internationale, tout en soutenant Bachar Al-Assad et Hugo Chavez, il y a la conviction qu'au fond, ce sont les juifs qui tirent les ficelles. »

 

 

Dieudonné persona non grata à Grenoble en 2017

 

Tous ceux qui relaient ce geste en ont-ils conscience ? Quoi qu'il en soit, en faisant de Linda et Salim des « invités de choix » dixit la plaquette de la Biennale, le maire de Grenoble est dans une position pour le moins inconfortable. Car Eric Piolle connaît bien le cas Dieudonné. En octobre 2017, il avait réclamé que soit annulé le spectacle de l'humoriste dans une salle de la ville. Recours qui avait été rejeté par le tribunal administratif de Grenoble.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 67 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

La cour d'appel de Grenoble a confirmé la condamnation pour injure à caractère raciste du porte-parole du groupe d'analyse métropolitain. Le ton monte...
Pascal Clérotte condamné en pre­mière ins­tance pour injure publique à l’en­contre d’une can­di­date aux législatives

EN BREF - Pascal Clérotte, par ailleurs porte-parole du Groupe d'analyse métropolitain, a été condamné pour injure publique à caractère raciste, ethnique ou religieux à Lire plus

Bâtiment du Crédit agricole à Grenoble : nouvelle plainte pour favoritisme, faux et usage de faux en écriture publique et détournement de fonds publics.
Rachat du siège du Crédit agri­cole par la Ville de Grenoble : les magis­trats pointent de graves irrégularités

DÉCRYPTAGE - La Ville de Grenoble y voit une belle opération, la chambre régionale des comptes de lourdes irrégularités. Le rachat en 2015 par la Lire plus

UNE Fête de l'Orangerie. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net
Gren” de pro­jets : l’in­vi­ta­tion à une fête des membres du jury par l’as­so­cia­tion L’Orangerie fait débat

EN BREF - Saisissant l'opportunité de la journée européenne du patrimoine ce samedi, l'association "l'Orangerie" organise une après-midi festive pour faire découvrir son projet de Lire plus

Y-a-t-il eu favoritisme dans l'attribution de marchés à la Fête des tuiles ? "Règlement de comptes politiques" répond le maire de Grenoble Eric Piolle.
Ouverture d’une enquête pour favo­ri­tisme à la Fête des tuiles : Eric Piolle invoque une « attaque politique »

FOCUS - L'ouverture d'une enquête préliminaire pour favoritisme dans le cadre de la Fête des tuiles ? Règlement de compte politique, rétorque le maire écologiste Lire plus

Va-t-on enfin tout savoir des dessous de la biennale des villes en transition ? Une note de synthèse répond à certaines questions, mais pas toutes...
Biennale des villes en tran­si­tion : trois mois après, la Ville s’ap­prête à dévoi­ler le bud­get glo­bal… partiellement

EN BREF - Va-t-on enfin connaître le budget global de la biennale des villes en transition qui s'est tenue à Grenoble du 9 au 12 Lire plus

Développement durable : à qui pro­fite la Biennale des villes en transition ?

DÉCRYPTAGE - Pour organiser sa Biennale des villes en transition, Grenoble n’a pas lésiné sur les partenariats médias et financiers. Pour boucler son budget, la Lire plus

Flash Info

|

24/06

13h49

|

|

24/06

10h01

|

|

24/06

8h54

|

|

23/06

15h35

|

|

23/06

13h00

|

|

23/06

10h34

|

|

22/06

17h25

|

|

22/06

12h17

|

|

22/06

11h24

|

|

22/06

10h16

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 35 : « Le second tour des légis­la­tives en Isère »

Législatives| Carte inter­ac­tive légis­la­tives 2022 : l’en­semble des résul­tats du second tour en isère

Législatives| Résultats des légis­la­tives 2022 en Isère : 4 dépu­tés Ensemble, dont Olivier Véran, 4 élus Nupes, un LR et un RN

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin