L’équipe de la saison 2013 de Pékin Express mimant la quenelle. Au centre, Salim et Linda. DR

Salim et Linda, amateurs de “quenelle” : ces parrains de la Biennale qui embarrassent la Ville de Grenoble

Salim et Linda, amateurs de “quenelle” : ces parrains de la Biennale qui embarrassent la Ville de Grenoble

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

ENQUÊTE – Après avoir demandé l’annulation du spectacle de Dieudonné en 2017, le maire de Grenoble se retrouve avec deux parrains de la Biennale des villes en transition potentiellement très embarrassants. En 2013, Salim et Linda, vainqueurs du jeu télévisé Pékin Express, avaient en effet été plusieurs fois immortalisés faisant le geste de la quenelle. En toute connaissance (politique) de cause ? Simple provocation potache rétorquent les deux Grenoblois.

 

 

Salim et Linda (à gauche), photographiés mimant la quenelle. DR

Salim et Linda (à gauche), pho­to­gra­phiés mimant la que­nelle. DR

Il est des publi­ca­tions dont le maire de Grenoble se serait bien passé… En l’oc­cur­rence des pho­tos polé­miques avec Linda et Salim, deux des par­rains de l’é­di­tion 2019 de la Biennale des villes en tran­si­tion qui se tient dans la capi­tale du Dauphiné jus­qu’au 16 mars.

 

Des pho­tos, datant de 2013, repê­chées sur le web par Pascal Clérotte, porte-parole du groupe d’a­na­lyse métro­po­li­tain (Gam).

 

On y voit les deux Grenoblois, vain­queurs de Pékin Express en 2013 – un jeu télé­visé sur M6 – faire osten­si­ble­ment la que­nelle, geste popu­la­risé par Dieudonné au début des années 2000. À l’é­poque, les images avaient été lar­ge­ment relayées sur le web. Sur des blogs proches de l’hu­mo­riste, mais aussi sur le site de l’i­déo­logue d’ex­trême droite Alain Soral, lequel est par ailleurs annoncé le 23 mars à Grenoble. La presse géné­ra­liste s’en était éga­le­ment fait l’écho.

 

 

La quenelle, référence au salut hitlérien ou simple geste subversif ?

 

Le geste, main sur l’é­paule et bras tendu, prête à contro­verse. Référence au salut hit­lé­rien ou simple geste sub­ver­sif ? Dans une vidéo pos­tée sur Youtube, Dieudonné M’bala M’bala explique qu’il s’a­git d’un acte sub­ver­sif qui ne lui… appar­tient plus.

 

Provocation anti­sys­tème pour les uns, ges­tuelle anti­sé­mite pour les autres… tou­jours est-il que la que­nelle est deve­nue le sym­bole poli­tique des causes défen­dues par l’hu­mo­riste, condamné à plu­sieurs reprises pour avoir tenu des pro­pos antisémites.

 

Lors des élec­tions euro­péennes de 2009, alors can­di­dat, il avait déposé une « liste anti­sio­niste » en Ile-de-France, expli­quant sa démarche lors d’une confé­rence de presse par ces mots : « glis­ser une petite que­nelle dans le fond du fion du sionisme ».

 

De l’anti-sys­tème à l’an­ti­sé­mi­tisme, il n’y aurait donc qu’un pas chez Dieudonné. C’est ce qu’af­firme le spé­cia­liste de l’ex­trême droite Jean-Yves Camus dans Libération. Pour le poli­to­logue, l’hu­mo­riste entraîne avec lui « une mou­vance trans­ver­sale, anti­sys­tème et com­plo­tiste, dont l’an­ti­sé­mi­tisme reste la colonne ver­té­brale. Leur vision du monde est celle d’un ordre mon­dial dominé par l’axe Washington – Tel-Aviv. » 

 

« Derrière les dis­cours fus­ti­geant l’Otan et la finance inter­na­tio­nale, tout en sou­te­nant Bachar Al-Assad et Hugo Chavez, il y a la convic­tion qu’au fond, ce sont les juifs qui tirent les ficelles. »

 

 

Dieudonné persona non grata à Grenoble en 2017

 

Tous ceux qui relaient ce geste en ont-ils conscience ? Quoi qu’il en soit, en fai­sant de Linda et Salim des « invi­tés de choix » dixit la pla­quette de la Biennale, le maire de Grenoble est dans une posi­tion pour le moins incon­for­table. Car Eric Piolle connaît bien le cas Dieudonné. En octobre 2017, il avait réclamé que soit annulé le spec­tacle de l’hu­mo­riste dans une salle de la ville. Recours qui avait été rejeté par le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Grenoble.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 67 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

La cour d'appel de Grenoble a confirmé la condamnation pour injure à caractère raciste du porte-parole du groupe d'analyse métropolitain. Le ton monte...
Pascal Clérotte condamné en première instance pour injure publique à l’encontre d’une candidate aux législatives

EN BREF - Pascal Clérotte, par ailleurs porte-parole du Groupe d'analyse métropolitain, a été condamné pour injure publique à caractère raciste, ethnique ou religieux à Lire plus

Bâtiment du Crédit agricole à Grenoble : nouvelle plainte pour favoritisme, faux et usage de faux en écriture publique et détournement de fonds publics.
Rachat du siège du Crédit agricole par la Ville de Grenoble : les magistrats pointent de graves irrégularités

DÉCRYPTAGE - La Ville de Grenoble y voit une belle opération, la chambre régionale des comptes de lourdes irrégularités. Le rachat en 2015 par la Lire plus

UNE Fête de l'Orangerie. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net
Gren” de projets : l’invitation à une fête des membres du jury par l’association L’Orangerie fait débat

EN BREF - Saisissant l'opportunité de la journée européenne du patrimoine ce samedi, l'association "l'Orangerie" organise une après-midi festive pour faire découvrir son projet de Lire plus

Y-a-t-il eu favoritisme dans l'attribution de marchés à la Fête des tuiles ? "Règlement de comptes politiques" répond le maire de Grenoble Eric Piolle.
Ouverture d’une enquête pour favoritisme à la Fête des tuiles : Eric Piolle invoque une « attaque politique »

FOCUS - L'ouverture d'une enquête préliminaire pour favoritisme dans le cadre de la Fête des tuiles ? Règlement de compte politique, rétorque le maire écologiste Lire plus

Va-t-on enfin tout savoir des dessous de la biennale des villes en transition ? Une note de synthèse répond à certaines questions, mais pas toutes...
Biennale des villes en transition : trois mois après, la Ville s’apprête à dévoiler le budget global… partiellement

EN BREF - Va-t-on enfin connaître le budget global de la biennale des villes en transition qui s'est tenue à Grenoble du 9 au 12 Lire plus

Développement durable : à qui profite la Biennale des villes en transition ?

DÉCRYPTAGE - Pour organiser sa Biennale des villes en transition, Grenoble n’a pas lésiné sur les partenariats médias et financiers. Pour boucler son budget, la Lire plus

Flash Info

|

18/10

18h56

|

|

18/10

11h04

|

|

17/10

22h06

|

|

16/10

22h21

|

|

16/10

14h42

|

|

16/10

7h48

|

|

15/10

23h27

|

|

15/10

10h12

|

|

15/10

9h14

|

|

14/10

12h03

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

SDH - Le futur compte sur nous

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin