Une Journée des Droits des femmes sous le signe de la reven­di­ca­tion à Grenoble, ven­dredi 8 mars

Une Journée des Droits des femmes sous le signe de la reven­di­ca­tion à Grenoble, ven­dredi 8 mars

FIL INFO – Le ven­dredi 8 mars, se déroule la Journée inter­na­tio­nale des Droits des femmes. L’occasion de dif­fé­rents évé­ne­ments sur Grenoble, et en par­ti­cu­lier d’une mani­fes­ta­tion fémi­niste à l’ap­pel de qua­torze orga­ni­sa­tions dif­fé­rentes. Rendez-vous est donné à 15 h 40 à l’ar­rêt de tram La-Tronche-Hôpital pour por­ter de nom­breuses revendications. 

La Journée inter­na­tio­nale des Droits des femmes du ven­dredi 8 mars sera pla­cée sous le signe des reven­di­ca­tions à Grenoble. Pas moins de qua­torze orga­ni­sa­tions appellent ainsi à une « grève fémi­niste ». Mais éga­le­ment à une mani­fes­ta­tion au départ de l’ar­rêt de tram La Tronche-Hôpital sur les coups de 15 h 40, pour prendre ensuite la direc­tion de la Caserne de Bonne.

Manifestation féministe dans les rues de Grenoble. DR

Manifestation fémi­niste dans les rues de Grenoble. DR

Pourquoi 15 h 40 ? L’heure est sym­bo­lique des dis­pa­ri­tés sala­riales entre femmes et hommes. « Les femmes sont payées en moyenne un quart de moins que les hommes. Ceci signi­fie donc que chaque jour, elles tra­vaillent gra­tui­te­ment à par­tir de 15 h 40 », expliquent les orga­ni­sa­tions dans un com­mu­ni­qué commun. 

Des reven­di­ca­tions nom­breuses et variées

Mot d’ordre des orga­ni­sa­teurs ? « Portons toutes et tous un fou­lard vio­let », écrivent-ils sur la page Facebook de l’é­vé­ne­ment. Tout en indi­quant que « toutes les per­sonnes sont les bien­ve­nues dans la mani­fes­ta­tion », mais que la tête de cor­tège sera com­posé en « non-mixité choi­sie ». De même que les per­sonnes en charge de l’en­ca­dre­ment du cortège.

Rassemblement féministe pour le droit à l'IVG © Joël Kermabon - Place Gre'net

Rassemblement fémi­niste pour le droit à l’IVG. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Les reven­di­ca­tions sont nom­breuses et variées : un tra­vail des femmes « reconnu et rému­néré », « une meilleure répar­ti­tion des tâches domes­tiques » ou « un véri­table ser­vice public de prise en charge de la petite enfance et de la perte d’autonomie ». Mais aussi « la fin des vio­lences et de l’impunité des agres­seurs » ainsi que l’aug­men­ta­tion des moyens pour la prise en charge des victimes. 

D’autres ques­tions socié­tales s’ins­crivent encore dans le champ des reven­di­ca­tions. La mani­fes­ta­tion exige la garan­tie de la liberté de choix et du libre accès à l’IVG et à la contra­cep­tion. De même que « l’ouverture de la PMA pour toutes les per­sonnes qui le sou­haitent ». Enfin, les orga­ni­sa­teurs plaident pour « une véri­table édu­ca­tion non sexiste, non gen­rée et pre­nant en compte la mul­ti­tude des iden­ti­tés de genre ».

D’autres évé­ne­ments pré­vus pour le 8 (et le 9) mars

La mani­fes­ta­tion du 8 mars n’est pas le seul évé­ne­ment pro­grammé pour la Journée des Droits des femmes à Grenoble. Le mou­ve­ment Génération(s) annonce ainsi la tenue d’un espace de dis­cus­sion place Grenette, samedi 9 mars. Objectif : « discu­ter de la place des femmes dans l’espace public et tes­ter [les] connais­sances sur les femmes célèbres ». À cette occa­sion, les rues du centre-ville seront sym­bo­li­que­ment renom­mées… et féminisées.

La statue de Philis de la Charce dans le Jardin des Dauphins de Grenoble. L'héroïne dauphinoise compte parmi les (rares) femmes à avoir un nom de rue à Grenoble © Florent Mathieu - Place Gre'net

La sta­tue de Philis de la Charce dans le Jardin des Dauphins de Grenoble. L’héroïne dau­phi­noise compte parmi les (rares) femmes à avoir un nom de rue à Grenoble. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Plus offi­ciel­le­ment, la Ville de Grenoble orga­nise une jour­née d’a­ni­ma­tions en par­te­na­riat avec le Planning fami­lial de l’Isère, l’Office de tou­risme et la Maison de la poé­sie Rhône-Alpes. Objectif ? Réaliser une fresque illus­trant « la place des femmes dans l’Histoire et notam­ment la place des femmes dans la Commune de 1871 ». Rendez-vous est donné à la Maison des habi­tants Abbaye à par­tir de 11 heures. 

FM

UNE JOURNÉE PORTES OUVERTES AU LOCAL FEMMES SDF

La ques­tion du droit des femmes concerne éga­le­ment les per­sonnes en situa­tion de pré­ca­rité. À l’oc­ca­sion de la jour­née du 8 mars, l’as­so­cia­tion Femmes SDF ouvre grand les portes de son local, au 16 bou­le­vard Jean-Pain à Grenoble. Les per­sonnes inté­res­sées peuvent s’y rendre entre 11 et 16 heures.

Inauguration du local de Femmes SDF en octobre 2016 © Florent Mathieu - Place Gre'net

Inauguration du local de Femmes SDF en octobre 2016 © Florent Mathieu – Place Gre’net

Au pro­gramme de cette jour­née : des ren­contres avec les membres de l’as­so­cia­tion et des femmes accueillies, une pré­sen­ta­tion des actions de Femmes SDF ainsi que des témoi­gnages. Un ate­lier per­met­tra encore aux visi­teurs de lais­ser un mes­sage… Le tout autour d’un « gri­gno­tage » pré­paré par les femmes SDF habi­tuées du local.

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Meurtre devant un bar à Grenoble : l’autre co-gérant de la bras­se­rie placé en garde à vue

FLASH INFO - Dix jours après le meurtre d'un homme de 68 ans, tué par balles devant un bar de la rue Ampère, à Grenoble, Lire plus

Le salon Artisa doit accueillir quelque 180 exposants jusqu'au 4 décembre inclus. Il se présente comme "la plus grande galerie d'artisanat d'art de la région". DR
Grenoble : les salons Artisa et Naturissima ouvrent simul­ta­né­ment à Alpexpo

ÉVÈNEMENT - Près de trois cents exposants attendent le public à Alpexpo du mercredi 30 novembre au dimanche 4 décembre 2022, à l'occasion des salons Lire plus

Une "unité de sécurisation des transports" de la police nationale prochainement déployée sur Grenoble
Une « unité de sécu­ri­sa­tion des trans­ports » de la police natio­nale pro­chai­ne­ment déployée sur Grenoble

FLASH INFO - La préfecture de l'Isère annonce la création d'une "unité de sécurisation des transports" dans le département. Ceci "dans le cadre de la Lire plus

Des « coups de pouce mobilité » en décembre sur Grenoble, avec gratuité des transports en commun deux samedis
Des « coups de pouce mobi­lité » en décembre sur Grenoble, avec gra­tuité des trans­ports en com­mun deux samedis

FLASH INFO - Comme chaque année, à l'approche de la période des fêtes, des temps de gratuité sont prévus sur le réseau de transport en Lire plus

Cour d'assises du palais de justice de Grenoble. ©Manon Heckmann - Placegrenet.fr
Grenoble : le pro­fes­seur de vio­lon, condamné à douze ans de réclu­sion cri­mi­nelle pour viols, se pour­voit en cassation

FOCUS - La cour d'assises de l'Isère a condamné, ce vendredi 25 novembre 2022, le professeur de violon Philippe Clément à 12 ans de réclusion Lire plus

RER grenoblois: après l'engagement d'Emmanuel Macron, la Région dit attendre des "annonces concrètes"
RER gre­no­blois : après l’en­ga­ge­ment d’Emmanuel Macron, la Région dit attendre des « annonces concrètes »

EN BREF - Suite à l'annonce d'Emmanuel Macron sur les projets de RER métropolitains définis comme "grande ambition nationale", Éric Piolle fait preuve d'optimisme... et Lire plus

Flash Info

|

30/11

17h49

|

|

30/11

12h11

|

|

30/11

9h58

|

|

30/11

0h38

|

|

29/11

17h12

|

|

29/11

12h00

|

|

28/11

10h48

|

|

26/11

9h37

|

|

24/11

14h16

|

|

24/11

10h16

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 47 : « La mise en place de la ZFE en question »

Société| Affaire Marie-Thérèse Bonfanti : le crâne décou­vert à La Buissière, sur les lieux indi­qués par le sus­pect du meurtre, est bien celui de la mère de famille disparue

Agenda

Je partage !