Overkiller : le tome 2 du comics grenoblois explose les codes… et sa cagnotte Ulule

sep article



EN BREF – Les auteurs du comics grenoblois Overkiller ont lancé, le 21 janvier dernier, une campagne de financement sur le site Ulule pour la publication du deuxième tome, après un premier sorti en 2015. Une belle réussite, le montant escompté ayant été largement dépassé, mais les auteurs ont revu leurs ambitions à la hausse. Fin de campagne et impression d”  »Overkiller : Over the rainbow » le 7 mars 2019.

 

 

Couverture du tome 1 d'Overkiller Requiem for a mime chez Uppercut Editions

Couverture du tome 1 d’Overkiller Requiem for a mime chez Uppercut Editions.

Après le suc­cès d’Overkiller : Requiem for a mime, les créa­teurs s’ap­prêtent à bou­cler leur cam­pagne de finan­ce­ment pour le deuxième tome de la bande des­si­née. Sur le site Ulule, il est encore pos­sible d’ap­por­ter son sou­tien à cette BD gre­no­bloise jus­qu’au jeudi 7 mars 2019.

 

« Comics fran­çais ambi­tieux et pro­vo­ca­teur. » C’est ainsi que ses auteurs pré­sentent la bande des­si­née Overkiller. L’équipe ? Fred Mansour, scé­na­riste, déve­lop­peur et édi­teur, Rodolphe Bax, des­si­na­teur et gra­phiste, et Gaétan Georges, illus­tra­teur et colo­riste.

 

Les comics fran­çais ayant du mal à s’im­po­ser sur la scène édi­to­riale, les auteurs d’Overkiller ont opté pour la créa­tion d’un label gre­no­blois indé­pen­dant : Uppercut Editions. Overkiller en est la pre­mière pro­duc­tion.

 

 

Un humour bien français

 

Le comics « mélange dif­fé­rents styles ». Basé sur un « for­mat et uni­vers plu­tôt comics amé­ri­cain », la bande des­si­née aspire tou­te­fois à un « humour bien fran­çais ». Difficile de faire rire de cli­chés et sté­réo­types sans déra­per dans le lourd. Les créa­teurs ont tenté le coup… et ça marche. Américains, Russes, Allemands et Français… les pré­ju­gés cultu­rels sont plei­ne­ment explo­rés de façon ori­gi­nale et amu­sante.

 

Planches de la BD Overkiller chez Uppercut Editions.

Planches de la BD Overkiller chez Uppercut Editions.

 

Le décor ? Une métro­pole, appe­lée « Atros City », régie par des entre­prises, mafias et simples cri­mi­nels, dans un uni­vers fic­tif. Le héros de l’a­ven­ture, Lancelot Dupuis alias Overkiller, un per­son­nage assez lou­foque. L’antihéros par excel­lence.

 

Assassin de pro­fes­sion recher­ché par la police – sa prime de cap­ture s’élevant à 45 000 dol­lars – cela ne l’empêche pas de se mettre en couple avec une agent du FBI. Ce n’est qu’au fil de la lec­ture qu’on lui découvre des qua­li­tés plus attrayantes. Coque dure, noyau tendre, pour­rait-on croire… quoique.

 

 

Un ton complètement décalé

 

« Le ton se veut com­plè­te­ment décalé ». Et il l’est. En dépit de cer­taines scènes plu­tôt vio­lentes, la BD Overkiller n’est tou­te­fois pas réser­vée à une classe d’âge défi­nie. Sans doute pas du goût de tout le monde, elle reste néan­moins convain­cante. Le suc­cès de la cam­pagne de finan­ce­ment en est la preuve.

 

Couverture du tome 2 d'Overkiller Over the rainbow chez Uppercut Editions

Couverture du tome 2 d’Overkiller Over the rain­bow chez Uppercut Editions.

La lec­ture du pre­mier tome est conseillée. « Overkiller : Requiem for a mime » sorti en ver­sion papier en 2015 reste dis­po­nible gra­tui­te­ment à la lec­ture sur le site du comics. Le second tome « Overkiller : Over the rain­bow », volume plus large que le pré­cé­dent, sera imprimé dès la fin de la cam­pagne de finan­ce­ment sur Ulule, le 7 mars 2019. Il est déjà en pré­vente sur le site Ulule.

 

Une semaine après le lan­ce­ment du finan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif du tome 2 d’Overkiller via Ulule (le 21 jan­vier 2019), l’objectif ini­tial a été plus qu’at­teint. La cam­pagne approche à ce jour la barre des 9 000 euros, l’objectif ini­tial étant de 4 000 euros. Actuellement, avec les dons récol­tés, 2 000 exem­plaires pour­ront être impri­més.

 

Il est encore pos­sible de contri­buer à par­tir de 5 euros. Pour cette contri­bu­tion mini­male, on reçoit une carte pos­tale des créa­teurs pour remer­cie­ment. À par­tir de 50 euros, le nom du dona­teur sera ajouté dans à la page de remer­cie­ment du tome 2. Avis aux ama­teurs !

 

Charles Thiebaud

 

 

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
1445 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.