L’iséroise Lucie Martin, benjamine de la liste du Parti communiste pour les élections européennes

sep article



FIL INFO – Le PCF Isère vient de présenter la candidate iséroise de la liste communiste menée par Ian Brossat pour les européennes. Étudiante à Sciences-Po Grenoble tout juste âgée de 18 ans, Lucie Martin est la benjamine des candidats figurant sur cette liste.

 

 

Alors que les élec­tions euro­péennes se tiennent le dimanche 26 mai, le PCF 38 vient de pré­sen­ter Lucie Martin, can­di­date isé­roise figu­rant en 56e posi­tion sur la liste de Ian Brossat. Le porte-parole du Parti com­mu­niste fran­çais et adjoint au Logement à la Ville de Paris est en effet tête de liste pour les euro­péennes. Des élec­tions qui, contrai­re­ment aux pré­cé­dentes édi­tions, pré­sentent des listes natio­nales et non plus régio­nales.

 

Lucie Martin figure en 56ème position sur la liste de Ian Brossat. © PCF Isère

Lucie Martin figure en 56e posi­tion sur la liste de Ian Brossat. © PCF Isère

 

Baptisée « Pour une Europe des gens et pas de l’argent », la liste de Ian Brossat se veut la plus ras­sem­bleuse pos­sible, du point de vue géo­gra­phique comme socio-éco­no­mique. Nombre de pro­fes­sions se côtoient ainsi parmi les 79 noms figu­rant sur la liste. L’amplitude géné­ra­tion­nelle est éga­le­ment de mise : sa doyenne est âgée de 94 ans… tan­dis que le titre de ben­ja­mine revient à Lucie Martin, tout juste majeure.

 

 

Étudiante à Sciences-Po Grenoble

 

Si la can­di­date com­mu­niste n’est pas native de l’Isère, elle y a emmé­nagé à l’âge de trois ans, d’a­bord à Voreppe puis au Grand Lemps. Lucie Martin a, par la suite, inté­gré le lycée géné­ral privé Sainte-Cécile de la Côte-Saint-André. « C’est à cette période-là que j’ai com­mencé à me poli­ti­ser et [que j’ai] notam­ment connu le Mouvement des jeunes com­mu­nistes fran­çais, par le biais des réseaux sociaux », écrit la jeune femme.

 

L'appel à voter émis par la liste de Ian Brossat. © PCF

L’appel à voter émis par la liste de Ian Brossat. © PCF

 

Lucie Martin a débuté son acti­vité de mili­tante lors de ses études à Sciences-Po Grenoble, notam­ment auprès de l’Union des étu­diants com­mu­nistes. Ses points de moti­va­tion : « Les ques­tions sur le fémi­nisme, le racisme mais éga­le­ment la lutte contre toutes les formes d’op­pres­sions sys­té­miques », détaille-t-elle. Avant d’i­ma­gi­ner une société « débar­ras­sée du capi­ta­lisme et de toutes ces contra­dic­tions pour enfin voir une huma­nité éman­ci­pée ».

 

FM

 

 

CAHIERS CITOYENS : LE PCF ISÈRE INTERPELLE LE GOUVERNEMENT

 

Par la voix de son secré­taire dépar­te­men­tal Jérémie Giono, le PCF Isère appelle le gou­ver­ne­ment à entendre les « reven­di­ca­tions popu­laires ».

 

Les com­mu­nistes isé­rois rap­pellent à cette occa­sion que le Département a remis 375 cahiers citoyens en pré­fec­ture, dans le cadre du Grand débat. Ce qui en fait l’un des ter­ri­toires les plus actifs sur le plan natio­nal. « Les Dauphinois s’illustrent, une nou­velle fois, par leur sens de l’expression, dans la lignée de leurs aïeux de 1788 », juge le PCF.

 

Jérémie Giono aux côtés de l'ex-sénatrice communiste Annie David © Florent Mathieu - Place Gre'net

Jérémie Giono au côté de l’ex-séna­trice com­mu­niste Annie David. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Quelles sont les « attentes fortes », selon le parti ? La défense des ser­vices publics, la pré­ser­va­tion de l’en­vi­ron­ne­ment, le réta­blis­se­ment de l’ISF ou l’aug­men­ta­tion des pen­sions de retraite. Autrement dit, estiment les com­mu­nistes isé­rois, des « élé­ments qui vont dans le sens de la jus­tice sociale, en oppo­si­tion claire avec les poli­tiques menées par le gou­ver­ne­ment Macron-Philippe ».

 

Le PCF appelle donc le gou­ver­ne­ment à renon­cer aux orien­ta­tions sociales de sa poli­tique. « Si le “Grand débat” ne devait être qu’une opé­ra­tion d’enfumage, et que les cahiers rem­plis par les citoyens soient remi­sés dans un tiroir, c’est par la mobi­li­sa­tion que la voix popu­laire se fera entendre », écrit encore Jérémie Giono. Qui assure pour conclure que « les Dauphinois pour­ront comp­ter sur le sou­tien sans faille des com­mu­nistes ».

 

Ligue contre le cancer
commentez lire les commentaires
2705 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.