La Casemate, Cap Berriat et la Maison de l’i­mage de Grenoble… cha­cun son medialab

La Casemate, Cap Berriat et la Maison de l’i­mage de Grenoble… cha­cun son medialab

FOCUS – Depuis le mois de jan­vier, deux media­labs ont ouvert sur Grenoble : l’un à Cap Berriat, l’autre à la Maison de l’i­mage. Inscrites dans la vie citoyenne et asso­cia­tive, les deux struc­tures veulent accom­pa­gner les pro­jets des habi­tants. Et jouer la carte de la com­plé­men­ta­rité plu­tôt que de la concur­rence, en incluant le media­lab déjà exis­tant de la Casemate.

Ce n’est pas un, mais deux media­labs qui ont récem­ment ouvert sur Grenoble. Le 22 jan­vier, la pépi­nière d’as­so­cia­tions Cap Berriat inau­gu­rait ainsi son Mouton élec­trique, un labo­ra­toire des médias dont le nom ne man­quera pas de char­mer les ama­teurs de science-fic­tion. Huit jours plus tard, le 30 jan­vier, c’est la Maison de l’i­mage qui inau­gu­rait son media­lab, au cœur de ses locaux situés dans le quar­tier Villeneuve.

Une initiation à l'image à la Maison de l'image © Florent Mathieu - Place Gre'net

Une ini­tia­tion à l’i­mage à la Maison de l’i­mage. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Mais de quoi parle-t-on en évo­quant un media­lab ? « C’est un espace ouvert, qui appar­tient aux habi­tants, et où les gens peuvent venir faire de la vidéo », décrit Théo Michel-Bechet, res­pon­sable à la Maison de l’image.

De la vidéo, mais pas seule­ment : la pho­to­gra­phie est éga­le­ment repré­sen­tée, sans oublier le son. Si, par défi­ni­tion, la Maison de l’i­mage est plus axée sur une dimen­sion visuelle, Cap Berriat pré­pare pour sa part des ate­liers dédiés à la créa­tion de podcasts.

Du maté­riel et des outils de créa­tions média

Dans les deux cas, les struc­tures pro­posent du maté­riel et un accom­pa­gne­ment pour aider des per­sonnes à réa­li­ser leurs pro­jets de création.

Le medialab de Cap Berriat prête smartphones et équipements permettant de réaliser de la vidéo dans de bonne conditions. © Cap Berriat

Le media­lab de Cap Berriat prête smart­phones et équi­pe­ments per­met­tant de réa­li­ser de la vidéo dans de bonnes condi­tions. © Cap Berriat

La Maison de l’i­mage pro­pose ainsi des logi­ciels de mon­tage sur ordi­na­teur, du maté­riel vidéo à emprun­ter, de même qu’un fond vert (pour des incrus­ta­tions de fond). Mais aussi un labo­ra­toire photo où faire des tirages en argen­tique… en atten­dant un véri­table pla­teau télé mobile doté d’une régie pour réa­li­ser des émis­sions en extérieur.

De son côté, Cap Berriat prête des smart­phones per­met­tant de réa­li­ser de la vidéo, avec tous les outils pra­tiques néces­saires, tels que sta­bi­li­sa­teur ou tré­pied. Du maté­riel plus pro­fes­sion­nel peut éga­le­ment être mis à dis­po­si­tion, mais uni­que­ment sur ren­dez-vous et avec un accompagnement.

Sans finan­ce­ments publics, le Mouton élec­trique fait en effet avec les moyens du bord, étant seule­ment sou­tenu par des asso­cia­tions héber­gées par Cap Berriat, dont Les Ateliers de la rétine ou Shaolin Shadow.

S’inscrire dans la vie citoyenne et associative

La ques­tion péda­go­gique est tou­jours posée. « À la Maison de l’i­mage, notre pre­mier objec­tif est de faire de l’é­du­ca­tion à l’i­mage, d’a­voir un regard cri­tique des­sus », rap­pelle Théo Michel-Bechet.

Son idée ? Créer de l’i­mage apprend aussi à prendre du recul. « Si l’on passe une jour­née à faire une inter­view, on va com­prendre quelle pos­ture prendre, se rendre compte qu’a­vec un mon­tage on peut faire dire tout et n’im­porte quoi à une per­sonne », explique-t-il.

Le fond vert de la Maison de l'image permet de réaliser des incrustations de fond sur une vidéo © Florent Mathieu - Place Gre'net

Le fond vert de la Maison de l’i­mage per­met de réa­li­ser des incrus­ta­tions de fond sur une vidéo. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Un aspect péda­go­gique d’au­tant plus néces­saire, estime Théo Michel-Bechet, que le quar­tier Villeneuve souffre d’une image média­tique très néga­tive. Le media­lab de la Maison de l’i­mage veut ainsi s’ins­crire dans la vie citoyenne et asso­cia­tive du quar­tier, tout en demeu­rant ouvert aux autres.

Un pre­mier exemple de réa­li­sa­tion ? C’est avec son aide qu’une élève du lycée Mounier a tourné un clip dénon­çant l’a­gres­sion dont a été vic­time un pro­fes­seur de l’établissement.

Cap Berriat sou­haite, de son côté, per­mettre aux asso­cia­tions qu’elle héberge de pou­voir per­fec­tion­ner leur com­mu­ni­ca­tion. « Les per­sonnes sont par­fois un peu dému­nies face aux nou­veaux médias, et la com­mu­ni­ca­tion n’est pas quelque chose qui s’im­pro­vise », estime Samantha Florentin, char­gée des dyna­miques col­lec­tives au sein de la pépi­nière. Là encore, le pro­jet est ouvert au grand public, avec notam­ment des per­ma­nences les mer­cre­dis après-midi.

Les media­labs gre­no­blois jouent la complémentarité

Ces deux media­labs ne sont pas les seuls sur l’ag­glo­mé­ra­tion. Depuis 2016, la Casemate de Grenoble dis­pose elle aussi du même type d’é­qui­pe­ment. À elles seules, les trois struc­tures couvrent des zones très mar­quées de la ville : le ter­ri­toire Villeneuve pour la Maison de l’i­mage, le centre-ville et les quais pour le Casemate, et le grand quar­tier Saint-Bruno pour Cap Berriat. « On a cha­cun une iden­tité par­ti­cu­lière », confirme Théo Michel-Bechet.

Une table mash-up au medialab de la Maison de l'image, outil ludique de montage vidéo © Florent Mathieu - Place Gre'net

Une table mash-up au media­lab de la Maison de l’i­mage, outil ludique de mon­tage vidéo. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Et pas ques­tion pour la Maison de l’i­mage comme pour Cap Berriat de jouer la com­pé­ti­tion. « Nous vou­lons voir dans chaque media­lab quelles sont les com­plé­men­ta­ri­tés, plu­tôt que de tra­vailler dans une logique de concur­rence », affirme ainsi Samantha Florentin.

Même posi­tion à la Maison de l’i­mage : « Il y a lar­ge­ment assez de monde sur Grenoble ! Il n’y a pas de concur­rence, on va essayer de tra­vailler ensemble », ren­ché­rit Théo Michel-Bechet.

Un pro­jet en direc­tion des jeunes est ainsi en cours de construc­tion entre la Casemate, Cap Berriat et la Maison de l’i­mage. « Nous sommes en train de tra­vailler sur la mise en place d’un par­cours uti­li­sa­teur, qui per­met­trait de prendre en compte les com­pé­tences des jeunes et, en même temps, de les vali­der », détaille Samantha Florentin. Si les contours sont encore à défi­nir, c’est donc un vrai réseau d’é­du­ca­tion aux médias qui se des­sine sur Grenoble.

Florent Mathieu

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Meurtre devant un bar à Grenoble : l’autre co-gérant de la bras­se­rie placé en garde à vue

FLASH INFO - Dix jours après le meurtre d'un homme de 68 ans, tué par balles devant un bar de la rue Ampère, à Grenoble, Lire plus

Le salon Artisa doit accueillir quelque 180 exposants jusqu'au 4 décembre inclus. Il se présente comme "la plus grande galerie d'artisanat d'art de la région". DR
Grenoble : les salons Artisa et Naturissima ouvrent simul­ta­né­ment à Alpexpo

ÉVÈNEMENT - Près de trois cents exposants attendent le public à Alpexpo du mercredi 30 novembre au dimanche 4 décembre 2022, à l'occasion des salons Lire plus

Une "unité de sécurisation des transports" de la police nationale prochainement déployée sur Grenoble
Une « unité de sécu­ri­sa­tion des trans­ports » de la police natio­nale pro­chai­ne­ment déployée sur Grenoble

FLASH INFO - La préfecture de l'Isère annonce la création d'une "unité de sécurisation des transports" dans le département. Ceci "dans le cadre de la Lire plus

Des « coups de pouce mobilité » en décembre sur Grenoble, avec gratuité des transports en commun deux samedis
Des « coups de pouce mobi­lité » en décembre sur Grenoble, avec gra­tuité des trans­ports en com­mun deux samedis

FLASH INFO - Comme chaque année, à l'approche de la période des fêtes, des temps de gratuité sont prévus sur le réseau de transport en Lire plus

Cour d'assises du palais de justice de Grenoble. ©Manon Heckmann - Placegrenet.fr
Grenoble : le pro­fes­seur de vio­lon, condamné à douze ans de réclu­sion cri­mi­nelle pour viols, se pour­voit en cassation

FOCUS - La cour d'assises de l'Isère a condamné, ce vendredi 25 novembre 2022, le professeur de violon Philippe Clément à 12 ans de réclusion Lire plus

RER grenoblois: après l'engagement d'Emmanuel Macron, la Région dit attendre des "annonces concrètes"
RER gre­no­blois : après l’en­ga­ge­ment d’Emmanuel Macron, la Région dit attendre des « annonces concrètes »

EN BREF - Suite à l'annonce d'Emmanuel Macron sur les projets de RER métropolitains définis comme "grande ambition nationale", Éric Piolle fait preuve d'optimisme... et Lire plus

Flash Info

|

30/11

17h49

|

|

30/11

12h11

|

|

30/11

9h58

|

|

30/11

0h38

|

|

29/11

17h12

|

|

29/11

12h00

|

|

28/11

10h48

|

|

26/11

9h37

|

|

24/11

14h16

|

|

24/11

10h16

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 47 : « La mise en place de la ZFE en question »

Société| Affaire Marie-Thérèse Bonfanti : le crâne décou­vert à La Buissière, sur les lieux indi­qués par le sus­pect du meurtre, est bien celui de la mère de famille disparue

Agenda

Je partage !