Mois du cairn au CCAS de Grenoble : 4200 cairns d’aide supplémentaire versés à 210 Grenoblois

sep article



FIL INFO – Quel est bilan du « mois solidaire du cairn » au CCAS de Grenoble ? Tous les matins du mois de janvier, les personnes venant percevoir une aide se voyaient remettre en supplément 20 cairns, soit l’équivalent de 20 euros en monnaie locale iséroise. Au total, ce sont 4 200 cairns qui ont été distribués.

 

 

La Métro comme la Ville de Grenoble n’ont jamais caché leur sou­tien au Cairn, la mon­naie locale isé­roise, en cir­cu­la­tion depuis un peu moins de deux ans. Le Centre com­mu­nal d’ac­tion sociale (CCAS) de Grenoble orga­ni­sait ainsi, tout au long du mois de jan­vier, un « mois soli­daire du Cairn ». « Une opé­ra­tion inédite pour per­mettre une uti­li­sa­tion de la mon­naie par le plus grand nombre », décrit la Ville. 

 

Le CCAS de Grenoble © Florent Mathieu - Place Gre'net

Le CCAS de Grenoble. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Tous les matins, des membres de l’as­so­cia­tion du Cairn ont assuré une per­ma­nence dans les locaux du CCAS de Grenoble. Objectif ? Remettre « une aide sociale facul­ta­tive » de 20 cairns (soit 20 euros) à chaque per­sonne. Un don financé par le « mécène asso­cia­tif » l’Archipel des uto­pies, à hau­teur de 2 000 euros, et par le CCAS. Et qui s’a­jou­tait au mon­tant ini­tial des aides per­çues en euros.

 

 

4 200 cairns distribués sur le mois de janvier

 

Au total, indiquent les ser­vices de la Ville, ce sont 210 Grenoblois qui ont reçu 20 cairns cha­cun durant le mois de jan­vier. Soit 4 200 cairns dis­tri­bués, qui viennent rejoindre la cen­taine de mil­liers de cairns déjà en cir­cu­la­tion sur le ter­ri­toire isé­rois. Les per­sonnes pour­ront dépen­ser leur mon­naie locale dans les com­merces asso­ciés au dis­po­si­tif. Ils sont aujourd’­hui plus de 250 sur le dépar­te­ment, dont près de 130 dans l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise.

 

La Tag accepte dorénavant le Cairn © Florent Mathieu - Place Gre'net

La Tag accepte doré­na­vant le Cairn. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

La Tag de Grenoble per­met éga­le­ment un paie­ment des titres de trans­port en cairn, mais pour le moment uni­que­ment aux gui­chets de l’a­gence Alsace-Lorraine de Grenoble. Des dis­cus­sions avec GEG pour pou­voir payer ses fac­tures d’élec­tri­cité en cairn sont par ailleurs en bonne voie. Avec, dans le viseur, le lan­ce­ment du e‑cairn, une ver­sion déma­té­ria­li­sée de la mon­naie locale, pour faci­li­ter les échanges et convaincre encore plus d’u­ti­li­sa­teurs.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
1596 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. je n’ai jamais vrai­ment com­pris l’u­sage des mon­naies locales
    Si qq un a un lien pour expli­quer en quoi c’est « mieux » que des euros hor­mis le fait que l’on est obligé de consom­mer local (comme ces cartes cadeaux / bons d’a­chats limi­tés à cer­taines enseignes.)
    Merci

    sep article
    • sep article
      • Merci
        je com­mence a bien com­prendre.
        D’un prime abord cette mon­naie fonc­tionne comme un label « local ». Tout ce qui est moné­ti­sable / labé­li­sable.
        Il y a des asser­tions que je ne com­prends pas / qui ne sont pas expli­quées : « Une MLC faci­lite le déve­lop­pe­ment des cir­cuits courts, dyna­mise l’économie locale et sou­tient une éco­no­mie soli­daire et res­pec­tueuse de l’environnement. »
        Comment sont contrô­lés les biens et ser­vices ven­dus ? Pourquoi soli­daire ? pour­quoi res­pec­tueuse de l’environnement ? OK pour les cir­cuits courts et locaux.
        Le sujet est hyper inté­res­sant en fait.… ayant grandi avec l’ar­ri­vée de l’euro une mon­naie unique était géniale.
        Là on pro­meut des micro mon­naies, comme autant de fiefs féo­daux.
        (je vais être fai­néant mais) Si vous avez des études d’im­pact (uni­ver­si­taire / recherche svp) je suis pre­neur

        sep article