Budget participatif de Grenoble : l’édition 2019 est sur les rails

sep article

Notre indépendance c

FIL INFO – Le budget participatif de la Ville de Grenoble revient pour la cinquième année. Les habitants et usagers de la Ville ont jusqu’au 13 mars pour déposer leurs idées. Où donc ? À leur guise : sur le site de la Ville, dans les Maisons des habitants ou auprès des triporteurs et stands croisés dans les rues de Grenoble. Au terme d’un processus de sélection en plusieurs phases, une dizaine d’idées verront le jour en 2020.

 

 

Stand dans la Ville de Grenoble pour le recueil d'idées à l'occasion du budget participatif 2019 DR

Stand ins­tallé dans Grenoble pour le recueil d’i­dées à l’oc­ca­sion du bud­get par­ti­ci­pa­tif 2019. DR

Rebelote, la Ville de Grenoble lance son bud­get par­ti­ci­pa­tif 2019. Un outil de démo­cra­tie locale désor­mais bien huilé…

 

Première étape du pro­ces­sus : le recueil des idées durant tout un mois, jus­qu’au 13 mars.

 

Les habi­tants peuvent ainsi dépo­ser leurs pro­po­si­tions sur le site de la Ville, dans les Maisons des habi­tants ou auprès des tri­por­teurs et des stands qui sillonnent la Ville.

 

Comme les années pré­cé­dentes, la Ville consacre 800 000 euros à ce bud­get. De quoi concré­ti­ser envi­ron une dizaine de pro­jets qui tiennent à cœur à des col­lec­tifs, asso­cia­tions, habi­tants dès 16 ans. De l’i­dée à sa concré­ti­sa­tion, quelques étapes sont tou­te­fois à fran­chir.

 

 

Une centaine d’idées recueillies en 2018

 

Pour être rete­nue, toute pro­po­si­tion doit res­pec­ter cer­tains cri­tères. Elle doit d’a­bord avoir une por­tée d’in­té­rêt géné­ral. Le pro­jet fina­lisé doit ensuite fonc­tion­ner à coût zéro. La Ville ne couvre en effet que le bud­get d’in­ves­tis­se­ment, qui ne doit par ailleurs pas dépas­ser 400 000 euros.

 

Les boîtes à livres, lauréat du budget participatif 2016 de la Ville de Grenoble DR

Les boîtes à livres, lau­réat du bud­get par­ti­ci­pa­tif 2016 de la Ville de Grenoble. DR

Pour ce qui est de l’an­crage du pro­jet, il peut être envi­sagé ou pas dès l’o­ri­gine, concer­ner un quar­tier ou l’en­semble du ter­ri­toire gre­no­blois.

 

Parmi les toutes pre­mières idées vali­dées pour ce bud­get par­ti­ci­pa­tif 2019 : des bar­be­cues dans les parcs, une salle pour les sans-abris, ainsi que des plans de la ville indi­quant la durée des dis­tances à pied et à vélo.

 

En 2018 et 2017, la Ville a reçu envi­ron une cen­taine d’i­dées. Il y en avait un tiers de plus lors des édi­tions 2015 et 2016.

 

 

Deux passages au vote

 

Bureau de vote à l'hôtel de Ville de Grenoble pour le budget participatif 2018 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Bureau de vote à l’hô­tel de Ville de Grenoble pour le bud­get par­ti­ci­pa­tif 2018 © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Et après le recueil des idées ? Les pro­po­si­tions prennent le che­min du « forum des idées ». L’occasion pour les habi­tants de dis­cu­ter avec les por­teurs de pro­jets et de pro­cé­der à un pre­mier vote par clas­se­ment. Après quoi, les por­teurs de pro­jets pré­sé­lec­tion­nés partent en cam­pagne.

 

Enfin, les pro­jets fina­listes seront dési­gnés à l’is­sue du vote qui se tien­dra pen­dant un mois, sur sep­tembre et octobre. Mais pas besoin de s’ins­crire pour voter : il suf­fit de rési­der à Grenoble et d’a­voir plus de 16 ans.

 

SC

commentez lire les commentaires
1988 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.