La Métro expérimente Cliiink, une application pour inciter au recyclage du verre

sep article

FIL INFO – Grenoble-Alpes Métropole expérimente la solution Cliiink, dispositif de colonnes à verre connectées incitant les usagers à recycler bouteilles et bocaux. Chaque dépôt est récompensé par des points, convertibles en promotion dans les magasins partenaires. Actuellement, environ 10 kilos de verre par habitant et par an échappent au recyclage.

 

 

Recycler ses bouteilles en verre en les jetant dans les colonnes prévues à cet effet, un geste banal du quotidien ? Pas pour tout le monde, visiblement… La Métro constate ainsi que, chaque année, environ 10 kilogrammes de verre par habitant ne sont pas recyclés. C’est pourquoi la collectivité expérimente un nouveau dispositif baptisé Cliiink, afin d’inciter chacun à trier son verre et à le déposer au bon endroit.

 

Le recyclage du verre n'est pas encore un geste du quotidien pour tout le monde © Grenoble Alpes Métropole

Le recyclage du verre n’est pas encore un geste du quotidien pour tout le monde. © Grenoble-Alpes Métropole

 

Cliiink ? « Une solution innovante constituée de boîtiers connectés et interactifs installés sur des colonnes à verre », explique la Métro. Après avoir créé un compte Cliiink et téléchargé l’application sur son smartphone, l’usager l’active à proximité d’une colonne connectée et dépose ses bouteilles et bocaux en verre. Tout cela pour percevoir des points en fonction du nombre de déchets recyclés.

 

 

Des points convertibles en promotions

 

« Grâce aux points ainsi cumulés au fur et à mesure de vos dépôts de verre, vous pouvez bénéficier de réductions et d’offres promotionnelles auprès d’enseignes et commerçants partenaires », poursuit Grenoble-Alpes Métropole. Les points peuvent également être transformés en dons pour des associations. Et même être convertis en Cairn, la monnaie locale iséroise.

 

Visuel Cliiink © Grenoble Alpes Métropole

Visuel Cliiink © Grenoble-Alpes Métropole

 

Cliiink ne sonne pas par hasard comme une onomatopée : les capteurs installés sur la colonne à verre sont en mesure de vérifier la nature des déchets déposés par l’usager. Tout est ainsi fait, assurent les services de la Métro, pour qu’il ne soit pas possible de tricher en déposant des bouteilles en plastique ou des canettes métalliques.

 

 

150 colonnes à verre connectées sur sept communes

 

Les commerces partenaires sont à retrouver sur la plateforme Cliiink, à travers un moteur de recherche. L’agglomération de Grenoble en compte à l’heure actuelle une quarantaine, allant des grandes chaînes jusqu’aux boutiques indépendantes.

 

 

Un total de 80 points permet de bénéficier de 10 euros de remise dans les magasins Decathlon de Grenoble ou La Tronche, tandis que 25 points donnent accès à 20 % de remise chez le bijoutier grenoblois Sesam Bijoux. Lancée en décembre 2018 sur Grenoble, Échirolles, Fontaine et Varces, l’opération a été étendue en janvier à Pont-de-Claix, Saint-Martin-le-Vinoux et Saint-Martin-d’Hères.

 

Comment savoir s’il existe une colonne connectée à proximité de chez soi ? L’application Cliiink permet de toutes les localiser, de même qu’une carte mise en ligne par la Métro. Cependant, sur les 1 130 colonnes du territoire métropolitain, seules 150 sont pour le moment concernées. Gare aux embouteillages !

 

FM

 

commentez lire les commentaires
3210 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.