Appel Forêt -

Le Synchrotron de Grenoble perce l’un des grands mystères de la peinture de Rembrandt

Le Synchrotron de Grenoble perce l’un des grands mystères de la peinture de Rembrandt

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO – Avec l’aide du synchrotron de Grenoble, des scientifiques ont pu percer à jour le mystère de la technique d’empâtement de Rembrandt. Un effet de relief dont la « recette » exacte restait inconnue, plus de trois siècles après la mort de l’artiste. Des études sur des échantillons microscopiques ont finalement révélé la présence d’un élément rare, la plumbonacrite.

 

 

Le syn­chro­tron de Grenoble confirme, une fois de plus, les liens étroits que nour­rissent art et science. Après avoir aidé à la réha­bi­li­ta­tion de l’in­ven­teur de la pho­to­gra­phie cou­leur, c’est dans le domaine pic­tu­ral qu’il s’illustre. L’ESRF (European Synchrotron Radiation Facility) a en effet per­mis de per­cer à jour le secret de la tech­nique « d’empâtement » de Rembrandt. Et ceci 350 ans après la mort du peintre néerlandais.

 

Le synchrotron de Grenoble a permis de percer le mystère de la technique d'empâtement de Rembrandt, un effet de relief dont la recette restait inconnue.L'une des lignes de lumière de l’ESRF, le Synchrotron Européen. © ESRF - Stef Candé

L’une des lignes de lumière de l’ESRF, le syn­chro­tron euro­péen. © ESRF – Stef Candé

 

En quoi consis­tait cette tech­nique d’empâtement ? Il s’a­gis­sait d” « une couche de pein­ture épaisse posée sur la toile en quan­tité suf­fi­sam­ment impor­tante pour la faire “res­sor­tir” de la sur­face », décrivent les ser­vices de l’ERSF. De quoi pro­vo­quer un effet de relief sai­sis­sant. Le détail exact de la com­po­si­tion res­tait inconnu. Blanc au plomb, liants orga­niques à base d’huile de lin… Les scien­ti­fiques avaient une idée des maté­riaux uti­li­sés par l’ar­tiste, mais igno­raient la « recette » exacte.

 

 

Un élément rare dans la peinture de cette époque

 

C’est désor­mais chose faite. Une équipe scien­ti­fique diri­gée par l’Université tech­no­lo­gique de Deft et le Rijksmuseum d’Amsterdam a en effet pu résoudre le mys­tère. L’ingrédient clé ? La « plum­bo­na­crite ». Un élé­ment extrê­me­ment rare dans les pein­tures de cette époque, ont pré­cisé les cher­cheurs dans la revue Angewandte Chemie. Et l’é­tude est for­melle : il ne s’a­git pas d’un acci­dent ou d’une conta­mi­na­tion, mais bien d”« une syn­thèse volon­taire ».

 

Le synchrotron de Grenoble a permis de percer le mystère de la technique d'empâtement de Rembrandt, un effet de relief dont la recette restait inconnue.Un exemple d''empâtement de Rembrandt en gros plan © Susan Smelt, Petria Noble, Rijksmuseum

Un exemple d”’empâtement de Rembrandt en gros plan. © Susan Smelt, Petria Noble, Rijksmuseum

 

Le rôle du syn­chro­tron dans cette décou­verte ? « Essentiel », clame l’ERSF. On peut le com­prendre : les échan­tillons ana­ly­sés avaient une taille infé­rieure à 0,1 mm, et ont néces­sité l’emploi d’une double tech­nique. Soit « la dif­frac­tion des rayons X à haute réso­lu­tion angu­laire (HR-XRD) et la micro-dif­frac­tion des rayons X (µ‑XRD) », écrivent ainsi les scien­ti­fiques. Une méthode déjà employée par le passé pour l’a­na­lyse de pein­tures à base de plomb.

 

Prochaine étape ? « Nous tra­vaillons sur l’hy­po­thèse que Rembrandt aurait pu uti­li­ser d’autres recettes. C’est pour­quoi les recherches se pour­suivent », pré­cise Annelies van Loon, scien­ti­fique au Rijksmuseum. Autre ambi­tion ? « Reconstituer des échan­tillons modèles des empâ­te­ments » pour mieux éva­luer « l’origine des car­bo­nates dans la plum­bo­na­crite ». Des tra­vaux au sein des­quels le syn­chro­tron de Grenoble aura encore tout son rôle à jouer.

 

FM

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Paul Tafforeau, scientifique de l'ESRF. © ESRF
Grenoble : l’entreprise philanthropique de Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook, finance un projet de l’ESRF

  FOCUS - L'entreprise philanthropique Chan Zuckerberg Initiative va financer un projet de l'ESRF (synchrotron) et de University College London. Financé à hauteur d'un million Lire plus

L'European Synchrotron Radiation Facility, en abrégé ESRF situé sur la presqu'île scientifique. © ESRF
Le synchrotron de Grenoble devient le plus puissant du monde avec sa source de lumière ultra-brillante

  FOCUS - Le 25 août 2020, le synchrotron de Grenoble va mettre sa nouvelle lumière extrêmement brillante au service de la communauté scientifique internationale. Lire plus

Francesco Sette reconduit pour un nouveau mandat de directeur général du Synchrotron
Francesco Sette reconduit pour un nouveau mandat de directeur général du Synchrotron

  FLASH INFO – Le directeur général du Synchrotron de Grenoble est réélu pour un nouveau mandat de quatre ans. Mardi 23 juin, le Conseil Lire plus

L'European Synchrotron Radiation Facility, en abrégé ESRF situé sur la presqu'île scientifique. © ESRF
Covid-19 : le synchrotron de Grenoble à la rescousse des chercheurs luttant contre le virus

  FIL INFO – Depuis le 3 avril 2020, le synchrotron européen de Grenoble propose sur son site internet d’ouvrir ses équipements aux chercheurs engagés Lire plus

L'European Synchrotron Radiation Facility, en abrégé ESRF situé sur la presqu'île scientifique. © ESRF
De nouveaux rayons X brillent au synchrotron de Grenoble

  FIL INFO – La modernisation du synchrotron européen de Grenoble vient de franchir, ce 30 janvier 2020, une étape clé. Les scientifiques des lignes de Lire plus

Synchrotron 4G : les premiers électrons ont été injectés dans le nouvel anneau de stockage

  FIL INFO - C'est une « étape importante » dans l'ouverture du Synchrotron de 4e génération de Grenoble : les premiers électrons ont été injectés dans le Lire plus

Flash Info

|

02/08

11h42

|

|

02/08

10h23

|

|

31/07

20h28

|

|

30/07

12h07

|

|

29/07

19h56

|

|

28/07

16h27

|

|

28/07

12h09

|

|

28/07

9h40

|

|

27/07

20h21

|

|

27/07

12h00

|

Les plus lus

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin