Bouge ta boîte : un réseau d’entrepreneuriat au féminin (de plus) sur Grenoble

sep article
93 € par an pour louer un vélo : et si c

EN BREF – Le réseau Bouge ta boîte investit Grenoble. La société de mise en relation des entrepreneures et des entreprises au féminin, qui a lancé ses premières réunions dans la capitale des Alpes en octobre 2018, compte déjà treize membres. Une nouvelle venue que les différents réseaux de femmes entrepreneures déjà présents perçoivent de manière positive, en pariant sur la complémentarité plutôt que sur la concurrence.

 

 

Nouvelle initiative pour soutenir et accompagner le développement de l’entrepreneuriat au féminin en Isère : Bouge ta boîte s’est installé à Grenoble cet automne. Après avoir “investi” Lyon, le « réseau business féminin » confirme donc sa présence en Auvergne-Rhône-Alpes en prenant ses marques dans la capitale des Alpes. Tandis qu’un cercle voironnais est actuellement en cours de création.

 

Photo de groupe au sortit de la première réunion grenobloise de Bouge ta boîte © Bouge ta boîte

Photo de groupe au sortir de la première réunion grenobloise de Bouge ta boîte. © Bouge ta boîte

 

Le principe de Bouge ta boîte ? Constituer des cercles de travail et d’entraide entre entrepreneures, des « bougeuses [qui] pitchent, brainstorment, présentent leur métier et se recommandent les unes les autres », décrit la société. Une fois par mois, des ateliers pratiques permettent également aux cercles de profiter de l’expertise d’une “bougeuse” sur un point précis, qu’il s’agisse de communication, de gestion du temps, de développement d’activité…

 

Le réseau programme aussi des temps d’échange individuels entre “bougeuses”, afin de créer des « liens individuels renforcés » entre chefs d’entreprise d’un même cercle. Et il met à disposition une page web professionnelle « à concevoir à son image, en quelques clics ». Autant de services qui ne sont toutefois pas gratuits : l’adhésion à Bouge ta boîte est de 49 euros par mois ou de 490 euros pour l’année.

 

 

Un réseau d’entreprises au féminin déjà très développé

 

C’est d’ailleurs une différence majeure avec les réseaux d’entreprenariat féminin déjà existants sur Grenoble. Ceux-ci sont au nombre de quatre : les Femmes chefs d’entreprise (FCE), les Inform’elles, le Réseau Entreprendre® Isère au féminin et le Réseau Mampreneurs. Autant de structures qui se sont réunies, en mars 2018, au sein d’un “méta-réseau” baptisé Réselle.

 

Membres de l'interréseau Réselle pour un entrepreneuriat féminin inspirant. © Muriel Beaudoing - Place Gre'net

Membres de l’interréseau Réselle. © Muriel Beaudoing – Place Gre’net

 

« Employer le terme de “réseau” dans les deux cas est un peu ambigu », juge d’ailleurs Rachel Thonier Feldman, cofondatrice du Réseau Entreprendre® Isère au féminin et de Réselle. Si la Commissaire aux comptes salue l’arrivée à Grenoble de Bouge ta boîte, elle veut marquer la différence. « Sur Réselle, nous sommes sur un système complètement bénévole et gratuit. Bouge ta boîte est une entreprise privée avec un business model », résume-t-elle.

 

Une entreprise privée qui vient concurrencer Réselle et ses réseaux membres ? « Nous sommes ravies de l’arrivée de Bouge ta boîte. Tout ce qui fait bouger l’entrepreneuriat féminin est positif ! », affirme au contraire Rachel Thonier Feldman. Si l’écosystème économique féminin est dynamique sur Grenoble, pas question en somme de rejeter une nouvelle actrice. « Nous avons le même but : la mise en lumière des femmes entrepreneures », insiste-t-elle.

 

 

Déjà treize membres grenobloises

 

La cofondatrice de Réselle affirme ainsi ne pas craindre la multiplicité des structures. « Nous avons tout misé sur la complémentarité. Nous n’avons pas du tout les mêmes actions ni les mêmes styles : on se complète et on s’entend bien », explique Rachel Thonier Feldman. Qui ajoute qu’un certain nombre de femmes appartiennent à deux réseaux et qu’au moins une membre de Réselle a rejoint un cercle grenoblois de Bouge ta boîte.

 

En moins de trois mois, le réseau Bouge ta boîte Grenoble compte presque autant de membres que le réseau lyonnais en deux ans © Capture d'écran Bouge ta boite

En trois mois, le réseau Bouge ta boîte Grenoble compte presque autant de membres que le réseau lyonnais en deux ans. © Capture d’écran Bouge ta boite

 

Pas d’embouteillage en prévision, semble donc considérer Réselle, avec l’installation de l’entreprise. Une venue par ailleurs couronnée de succès : en trois mois, Grenoble compte d’ores et déjà deux cercles Bouge ta boîte différents, avec treize membres à eux deux. Soit seulement une de moins que le cercle lyonnais, qui a vu le jour il y a quasiment deux ans, en janvier 2017.

 

Florent Mathieu

 

commentez lire les commentaires
1931 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. sep article