UNE Sur un marché à Grenoble, un vendeur paye son droit de place au placier. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Placiers soup­çon­nés de cor­rup­tion à Grenoble : Le Dauphiné libéré visé par une plainte pour diffamation

Placiers soup­çon­nés de cor­rup­tion à Grenoble : Le Dauphiné libéré visé par une plainte pour diffamation

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF - Christophe Tostain, directeur de publication du Dauphiné libéré, est convoqué sur le banc des prévenus pour « diffamation publique », mercredi 19 décembre, au tribunal correctionnel de Grenoble. Les plaignants ? Des placiers du service municipal de Grenoble, furieux de passer pour des voyous corrompus… depuis la publication d'un article paru dans le quotidien régional.

 

 

Le placier du marché Saint Bruno vient d'arriver. Les commerçants l'attendent, pour les formalités et le tirage au sort, avant de choisir leur emplacement et pouvoir déballer © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Le placier du marché Saint-Bruno vient d'arriver. Les commerçants l'attendent pour les formalités et le tirage au sort, avant de choisir leur emplacement et pouvoir déballer. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Six placiers du service municipal de la Ville de Grenoble ont déposé plainte contre X pour « diffamation publique », en juin dernier.

 

En cause : un article du Dauphiné libéré relayant des propos affirmant sans équivoque que des placiers de Grenoble profitent de leurs prérogatives pour s’enrichir sur le dos des commerçants non sédentaires.

 

Des allégations que les placiers du service municipal réfutent en bloc et qui les ont poussés à se constituer partie civile, afin de saisir la justice. Leur plainte contre X visait aussi un article publié dans le journal de l’Union de quartier Berriat - Saint-Bruno - Europole relatant des propos similaires. Cette dernière échappe toutefois à la justice car les faits étaient prescrits au moment du dépôt de plainte, le 16 juin dernier.

 

 

Les témoins anonymes du Dauphiné libéré vont s'expliquer au grand jour

 

L’audience publique se tiendra au tribunal correctionnel mercredi 19 décembre prochain à 13 h 30. Elle pourrait durer une bonne partie de l’après-midi afin de démêler le vrai du faux.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 72 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Séverine Cattiaux

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Recel d'apologie du terrorisme
De la pri­son ferme pour des tra­fi­quants de stu­pé­fiants qui opé­raient entre Voiron et la Thaïlande

FIL INFO - À l'issue de deux journées d'audience, les 27 et 28 septembre 2021, le tribunal correctionnel de Grenoble a condamné le chef d'un Lire plus

Deux mises en examen après une agression entre membres de la communauté afghane à Échirolles et Seyssins
Grenoble : 4 ans, 2 ans et 8 mois de pri­son pour trois tra­fi­quants de stu­pé­fiants du quar­tier de l’Alma

FLASH INFO - Le tribunal correctionnel de Grenoble a jugé, ce 7 septembre 2021, trois trafiquants de stupéfiants du quartier de l'Alma à Grenoble. Et Lire plus

Le président de la Métropole, Christophe Ferrari, présentait la ZFE étendue mercredi 29 janvier à Seyssinet-Pariset, en présence du maire de la Ville Marcel Repellin et du vice-président aux déplacements Yann Mongaburu. © Anissa Duport-Levanti
Saint-Martin-d’Hères : trois des fêtards de la soi­rée clan­des­tine devant la justice

  FLASH INFO – Samedi 16 janvier, alors que le couvre-feu à 18 heures entrait en vigueur partout en France, une soirée clandestine a rassemblé Lire plus

Christian Coigné a été réélu maire de Sassenage pour la 4e fois consécutive. L'alliance des deux listes de gauche n'a pas permis à la commune de basculer.
Le maire de Sassenage jugé pour prise illé­gale d’in­té­rêts après l’at­tri­bu­tion d’un loge­ment d’ur­gence à sa fille

  EN BREF - Le maire de Sassenage sera jugé, le 9 juin prochain, par le tribunal correctionnel de Grenoble pour prise illégale d'intérêts. Christian Lire plus

La cour d'appel de Grenoble a confirmé la condamnation pour injure à caractère raciste du porte-parole du groupe d'analyse métropolitain. Le ton monte...
Pascal Clérotte condamné en pre­mière ins­tance pour injure publique à l’en­contre d’une can­di­date aux législatives

EN BREF - Pascal Clérotte, par ailleurs porte-parole du Groupe d'analyse métropolitain, a été condamné pour injure publique à caractère raciste, ethnique ou religieux à Lire plus

Christian Coigné a été réélu maire de Sassenage pour la 4e fois consécutive. L'alliance des deux listes de gauche n'a pas permis à la commune de basculer.
Condamné pour dif­fa­ma­tion, le maire de Sassenage s’en prend à Yannick Belle… qui réplique

EN BREF - Condamné une première fois pour avoir pris part au vote concernant une affaire dans laquelle il avait des intérêts privés, Christian Coigné, Lire plus

Flash Info

|

24/06

13h49

|

|

24/06

10h01

|

|

24/06

8h54

|

|

23/06

15h35

|

|

23/06

13h00

|

|

23/06

10h34

|

|

22/06

17h25

|

|

22/06

12h17

|

|

22/06

11h24

|

|

22/06

10h16

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 35 : « Le second tour des légis­la­tives en Isère »

Législatives| Carte inter­ac­tive légis­la­tives 2022 : l’en­semble des résul­tats du second tour en isère

Législatives| Résultats des légis­la­tives 2022 en Isère : 4 dépu­tés Ensemble, dont Olivier Véran, 4 élus Nupes, un LR et un RN

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin