Chronovélo : un mauvais plan pour le collectif Le Vélo qui marche, la solution pour EELV Grenoble

sep article

DÉCRYPTAGE – La Métropole de Grenoble se fourvoie-t-elle avec son schéma Chronovélo, qui fait passer des axes structurants vélos en centre-ville ? C’est ce que soutient le collectif Le Vélo qui marche, en faveur d’un réseau primaire structurant circulaire et périphérique. Volant au secours des élus de la Métropole et de la ville centre, le groupe Europe Écologie – Les Verts Grenoble accuse le collectif de « répandre des contre-vérités » sur son site Internet.

 

Réseau Chronovélo, 28 novembre 2018 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Réseau Chronovélo, novembre 2018. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Rejoindre à bonne allure et en toute sécurité Eybens depuis Fontaine, Saint-Égrève depuis Saint-Martin-d’Hères, Fontaine depuis Meylan… Voilà ce que doivent permettre les pistes cyclables Chronovélo en cours d’aménagement dans l’agglomération grenobloise.

 

Sur ce point, le tout récent collectif Le Vélo qui marche ne voit rien à redire. Ce qui le chiffonne en revanche, c’est que les pistes Chronovélo traversent le centre-ville grenoblois. En particulier, certains axes entrecoupés de carrefours, de passages piétons, desservant écoles et commerces.

 

Pistes Chronovélo en jaune. DR

Pistes Chronovélo en jaune. DR

 

« Faire passer une piste Chronovélo sur le cours Lafontaine, c’est comme si on avait une succession de passages à niveau sur une ligne TGV », compare en rouspétant Frédéric Champagnier, membre du collectif Le vélo en marche et de l’Union de quartier Championnet-Bonne-Condorcet-Hoche.

 

Le collectif demande donc à la Métropole et à la Ville de Grenoble de revoir leur copie. D’autant que le plan n’a jamais été concerté dans sa globalité et qu’il n’est pas trop tard pour redresser le tir, estiment-ils.

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
3261 visites | 18 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 18
  1. Ping : Le Vélo Qui Marche a tenu sa première conférence de presse - 🚴ki🚶 ~ LE VÉLO QUI MARCHE ~ 🚴ki👍

  2. (Post précédent tronqué involontairement et modifié)
    #EELV Grenoble, ce sont bien ceux qui ont commandité , avec l’#Ades à n’en point douter, une charge par leurs amis du #Reseau Citoyen , à l’encontre des unions de quartiers travaillant bénévolement sur le sujet?

    sep article
  3. #EELV Grenoble, ce sont bien ceux qui ont commandité , avec la’#Ades à n’en point douter, charge par leurs amis du #Reseau Citoyen , des unions de quartiers travaillant bénévolement sur le sujet?

    sep article
  4. Super le message d’annonce de l’article sur Twitter avec la photo du collectif :
    https://twitter.com/placegrenet/status/1069460184223936512
    Mais où sont passées les femmes de ce collectif ? Aucune sensibilité féminine pour apporter un peu de clairvoyance ?

    Rhooo et comparer une ligne TGV avec une piste cyclable, faut oser hein, faut pas avoir peur du ridicule ! Audiard, au secours !

    Bon, Pompidou et le tout-bagnole, ça date des années 70 au plus tard, le premier choc pétrolier de 1973 (le 2ème en 1979), et ce collectif en est encore à se demander s’il est légitime de faire des pistes cyclables séparées du trafic motorisé sur des axes comme les cours Lafontaine et Berriat… Quarante ans de retard en matière d’aménagements urbains au bas mot. Ca commence à dater…

    Le pire est lorsque ces gus nous montrent Copenhague comme exemple. Mais c’est une évidence qu’ils n’y sont *jamais* allés puisqu’ils auraient vu que les axes cyclables lourds sont bien présents (Andersen Boulevard, Gothersgade qui débouche directement sur le lieu le plus touristique de Copenhague : Nyhavn, Toldbodgade pour ne citer que les principaux). A moins que ces axes aient disparu depuis ma visite début Août 2018…

    sep article
    • sep article
      • Comme déjà expliqué sous un autre article consacré à Chronovélo, le projet de Strasbourg c’est 9 à 12 itinéraires Réseau Express Vélo (1), contre seulement 4 à Grenoble. Le collectif « Leveloquimarche » fait par ailleurs de la désinformation en affirmant que le réseau de Strasbourg évite le centre-ville, alors que dans les deux cas, à Strasbourg comme à Grenoble, le réseau express vélo parcourt le centre-ville, et notamment ses grands axes, tout en évitant le centre piéton. Personnellement dans une ville où la part modale du vélo est à minima à 15% et celle de la voiture à seulement 25% (donc 75% des usagers de la route NE sont PAS en voiture), et alors que les voitures parfois bénéficient de 2, 3 ou 4 voies, il va falloir commencer à comprendre que les vélos méritent mieux qu’une bande non sécurisée de 75cm de large ! Je passe sur toutes les statistiques qui établissent qu’en général, ce sont des piétons et des cyclistes qui sont percutés et blessés ou tués par des automobiles, et non l’inverse (sans nier que comme tous les usagers de la route, des cyclistes commettent des infractions), et qu’en matière de vie commerciale, un cycliste urbain consomme davantage qu’un automobiliste. Donc lorsque un « Unveloquimarche » pose la question: « une autoroute à vélos a-t-elle sa place dans une rue commerçante du centre-ville? »Je réponds mille fois: OUI!

        sep article
      • Décidément, vous êtes un adepte de la méthode Coué avec trois commentaires similaires !!!

        Et bien perdu également pour vous ! Je ne fais pas erreur puisque cet article https://leveloquimarche.fr/index.php/2018/11/19/copenhague-la-ville-la-plus-cyclable-au-monde/ fait bien référence à Copenhague, cité dans cet article comme « la ville la plus cyclable du monde » (selon le classement effectué par la société de conseils en déplacements cyclables « Copenhagenize Design Co », juge et partie dans ce classement puisque prestataire de bon nombres des villes classées, hum hum).

        Concernant Strasbourg, j’ai déjà fait une réponse plus bas : le réseau express VéloStras s’arrête en bordure du centre-ville (La Petite France + le quartier de la cathédrale) sans le franchir :normal, c’est une zone piétonne pour l’essentiel avec des petites rues étroites. Je n’invente rien, tout est marqué ici : http://blog.vialsace.eu/velostras-reve/ (ce qui est bien, c’est que la carte est téléchargeable et peut-être visualisé en grand). C’est la rocade appelée « Ellipse ». De même qu’à Grenoble, le réseau Chronovélo ne passe pas à travers la place Grenette ou ne coupe pas la rue Lafayette mais tangente le centre-ville au sud via le cours Lafontaine et le cours Berriat qui sont aujourd’hui des axes de transit pour les motorisés comme pour les vélos d’où l’intérêt d’y mettre un réseau express, la cohabitation entre motorisés et cyclistes, ces derniers se déplaçant le long de voitures en stationnement n’étant pas hyper sécurisée (et impraticables pour des enfants en autonomie sur leur vélo).
        Donc pas fous ces Alsaciens, oui. Donc, pas fous, ces Grenoblois(e)s aussi.

        Un exercice sympa serait de mettre à l’échelle la carte du réseau Strasbourgeois et de l’appliquer sur une carte à la même échelle de Grenoble pour avoir une idée sur la mise en pratique de vos affirmations. M’étant déjà promené à Strasbourg, j’ai ma petite idée sur le résultat mais je vous laisse faire l’expérience dans votre coin et vous viendrez nous faire part de votre constat de façon honnête si c’est possible.

        sep article
        • Oui faites moi part de votre petite idée vous qui vous êtes promené à Strasbourg que vous connaissez manifestement très mal. Parce moi j’y ai vécu plusieurs années.

          sep article
          • Bon, je vous avais demandé un petit travail pratique à faire sur les cartes de Strasbourg et de Grenoble et le réseau express VéloStras. Apparemment, vous noyez le poisson. Voici donc la réponse qui me semble être honnête :
            https://twitter.com/rom1gre/status/1069650666153480192
            Surtout ne me remerciez pas.

            Et si vous faites partie du collectif, je pense que la soirée d’hier à la maison du tourisme devrait suffire à montrer que le réseau Chronovélo, concept comme tracés, n’a nul besoin d’être défendu tellement les arguments avancés par ce collectif ont été ridicules et moqués (je suis gentil) par la salle.

            sep article
            • Pourquoi vous remercier puisque votre copain a tout faux et ne connait pas Strasbourg non plus. Les pistes autour de l’ellipse de Strasbourg ne sont pas des pistes express, ou chrono comme on dit ici, ce sont des pistes normales. Pas fous les alsaciens. Et puisque vous aimez faire des plans, partez des bonnes données, c’est mieux, les voilà.
              https://www.rue89strasbourg.com/wp-content/uploads/2018/11/velostras.jpg

              sep article
              • Allez, je vous donne la source de la carte utilisée par la personne qui n’est pas mon copain d’ailleurs :
                https://www.strasbourg.eu/documents/976405/1084289/0/3fc48297-3b9b-8953-0e45-1e3493811e96
                obtenue à partir d’ici :
                https://www.strasbourg.eu/velostras-le-reseau-cyclable-a-haut-niveau-de-service

                L’ellipse fait partie du réseau vélo express Strasbourgeois, c’est bien marqué noir sur blanc, ne vous en déplaise.

                Continuez à vous enfoncez comme ça tout seul : vous êtes tellement dans la contradiction de pure forme, non constructive et en dehors de la réalité que vous vous décrédibilisez totalement. L’art de se tirer une balle dans le pied : la démonstration de ce mardi a été fantastique. Merci pour ces moments magiques !

                sep article
                • Quand vous donnez des sources, donnez des sources à jour. Evitez les données obsolètes, c’est mieux. Prenez le plan que je vous ai donné, il est tout frais sorti. Savez vous faire autre chose que générer du discrédit ?

                  sep article
  5. Chers lecteurs, n’écoutez pas les mensonges de ceux qui veulent vous manipuler en vous faisant croire que Grenoble à Coeur est un collectif politique, ils vous mentent honteusement.

    sep article
    • Tiens, voilà l’hôpital se fout de la charité…

      sep article
  6. Article à peine publié, et déjà en lecture pour les abonnés uniquement, c’est fort dommage pour les Grenoblois que le dossier touche et qui n’ont pas les moyens de s’abonner.

    sep article
    • MB

      03/12/2018
      15:14

      Bonjour,
      C’est le principe même de l’abonnement que d’être réservé… aux abonnés. Nous proposons en outre un tarif solidaire pour les personnes en situation de précarité. Pour finir, les articles sont en libre accès dans les bibliothèques municipales de Grenoble pour ceux qui ne pourraient pas accéder à ce tarif très préférentiel. Le journal ne s’écrit pas tout seul. Ce sont des journalistes qui le font. Et derrière un média, il y a une entreprise de presse indépendante qui, sans ressources, n’a plus qu’à mette la clé sous la porte.

      sep article
  7. je voudrais poser une question de béotienne (je me déplace en transports en commun, ni en voiture, ni en vélo) : comment rejoindre Meylan ou Eybens à Fontaine sans passer par le centre ville ? emprunter la voie express 😉 ? Les Grands Boulevards re 😉 ?

    sep article
  8. Toujours les mêmes noms, ou comment retrouver Grenoble à Coeur dans son travail d’opposition et en train de préparer 2020 ! Franchement ridicule

    sep article