Julien Benneteau a mis fin à sa carrière de tennisman à la fin de l'année 2018 © Laurent Genin

Julien Benneteau, parrain du Master’U à Seyssins, “un tournoi super sympa avec un bon niveau”

Julien Benneteau, parrain du Master’U à Seyssins, “un tournoi super sympa avec un bon niveau”

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

TROIS QUESTIONS À… Julien Benneteau est le parrain du 13e Master’U BNP Paribas, tournoi de tennis réunissant jusqu’au dimanche 2 décembre les meilleurs universitaires mondiaux sur les courts de Seyssins. Après avoir mis un terme à sa carrière de joueur, le vainqueur de la prestigieuse Coupe Davis en 2017 se projette dans son nouveau rôle de capitaine de l’équipe de France féminine.

 

 

Place Gre’net – Vous n’avez pas été sélectionné pour la finale de la Coupe Davis, perdue par la France face à la Croatie, après avoir gagné le double avec Nicolas Mahut lors de la demi-finale contre l’Espagne. Comment avez-vous vécu le fait de vous retrouver sur la touche ?

 

Julien Benneteau - Le capi­taine [Yannick Noah, ndlr] avait des choix à faire. Il n’y a pas de pro­blème par rap­port à cela. Tous ceux qui ont joué la Coupe Davis cette année étaient pré­sents à Lille pour la finale. C’était un moment très sympa à vivre entre nous, le week-end dernier.

 

L'équipe de France engagée au Master'U BNP Paribas, notamment accompagnée à droite par Julien Benneteau, parrain du tournoi cette année. © Laurent Genin

L’équipe de France enga­gée au Master’U BNP Paribas, notam­ment accom­pa­gnée à droite par Julien Benneteau, par­rain du tour­noi cette année. © Laurent Genin

 

Sur les simples, il n’y a pas grand-chose à dire, les Croates étaient plus forts. Ils ont été meilleurs que nous [ils n’ont pas perdu une fois leur ser­vice ni un set en trois matchs en simples, ndlr]. C’est tou­jours une décep­tion de perdre mais, sur ce week-end-là, on ne peut que les féliciter. […]

 

C’est un rêve d’enfant de pou­voir gagner la Coupe Davis. Cela m’est arrivé l’année der­nière. C’est quelque chose de très fort.

 

 

Comment se passe la transition entre la fin de votre carrière de joueur et votre nouvelle vie ?

 

Julien Benneteau - Cela passe très bien. Je com­mence un peu à tra­vailler sur la Fed Cup [le Bressan a été nommé capi­taine de l’équipe de France fémi­nine, ndlr]. Je vais vrai­ment prendre “mes fonc­tions” au mois de jan­vier. Le chal­lenge de la Fed Cup est très inté­res­sant et exci­tant pour moi. Je n’ai pas le temps de gam­ber­ger. Je prends un peu de temps pour moi et, en même temps, je me pro­jette avec les filles.

 

Julien Benneteau était présent jeudi 29 novembre à Grenoble où il a procédé au tirage au sort du Master'U. © Laurent Genin

Julien Benneteau était pré­sent jeudi 29 novembre à Grenoble où il a pro­cédé au tirage au sort du Master’U. © Laurent Genin

Ce capi­ta­nat n’était pas quelque chose que j’avais pla­ni­fié. C’est quelque chose que j’ai res­senti au prin­temps. J’ai pos­tulé, en sachant que j’allais ter­mi­ner ma car­rière cette année et avoir du temps. Les équipes de France m’ont tou­jours tenu à cœur. Je sou­hai­tais pou­voir faire par­ta­ger l’amour que j’ai pour les équipes de France, pour ces com­pé­ti­tions, que ce soit la Coupe Davis ou la Fed Cup, et cette expé­rience avec les filles.

 

J’avais envie d’essayer de leur mon­trer que je m’intéressais à elles et qu’elles pou­vaient me faire confiance. L’objectif est d’aller le plus loin possible.

 

 

Vous êtes le parrain de la 13e édition du Master’U BNP Paribas, tournoi par équipes mixtes qui réunit jusqu’au 2 décembre à Seyssins les meilleurs joueurs et joueuses de tennis universitaires de la planète. Auriez-vous aimé y participer plus jeune ?

 

Julien Benneteau - Pour cela, il fal­lait déjà faire des études ! Moi j’ai arrêté trop tôt. […] C’est com­pli­qué d’allier études et sport de haut niveau, notam­ment le ten­nis. C’est un sport qui demande énor­mé­ment de temps, des moyens finan­ciers et humains et qui néces­site de voya­ger. Si on n’a pas les éta­blis­se­ments sco­laires et uni­ver­si­taires adap­tés, c’est compliqué. […]

 

Le Bressan est le nouveau capitaine de l'équipe de France de Fed Cup. © Laurent Genin

Le Bressan est le nou­veau capi­taine de l’é­quipe de France de Fed Cup. © Laurent Genin

Pour reve­nir au tour­noi, je trouve qu’il est super sympa. Hommes et femmes sont réunis dans une même équipe [par pays, ndlr].

 

Il y a des simples femmes, des simples hommes, des doubles hommes, des doubles femmes, le double mixte. Ce qui est aussi inté­res­sant est que les six membres de l’équipe sont obli­gés de jouer. C’est vrai­ment un for­mat très sympa.

 

Il y a aussi un bon niveau. Certaines joueuses se situent aux alen­tours de la 300e place à la WTA [le cir­cuit mon­dial de réfé­rence chez les femmes, ndlr].

 

Pour toutes ces rai­sons, j’ai accepté d’être le par­rain de ce bel évé­ne­ment. C’est aussi très bien qu’il se déroule en France et notam­ment, ces deux pro­chaines années, près de Grenoble [annonce qui a été faite lors de la pré­sen­ta­tion du tour­noi, le 31 octobre dernier].

 

Propos recueillis par Laurent Genin

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laurent Genin

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Une Golubic Engie Open de l'Isère tennis
Tennis : la Suissesse Golubic remporte l’Open de l’Isère au bout du suspense

  FLASH INFO - Tête de série numéro 5, Viktorija Golubic s’est imposée 6-1, 4-6, 7-6 (7-2) en finale du 11e Engie Open de l’Isère Lire plus

Une Marketa Vondrousova tennis
Malgré le contexte sanitaire, les tournois du Grenoble Tennis vont bien se tenir

  FOCUS – Sans public et avec un protocole sanitaire strict, le Grenoble Tennis maintient l’organisation du Trophée de la Ville de Grenoble et de Lire plus

L'équipe des Etats-Unis victorieuse du Master'U BNP Paribas de tennis à Seyssins en 2018. © Laurent Genin
Pour la deuxième année consécutive, Seyssins accueille l’élite du tennis universitaire

  FIL INFO - Tournoi international de tennis par équipes mixtes réunissant les meilleurs joueurs et joueuses universitaires de huit pays, le Master'U BNP Paribas Lire plus

Equipe du Grenoble université club Tennis, Guc tennis. De gauche à droite, Pierre Crepatte, président et capitaine adjoint, Yannick Mancuso, capitaine de l'équipe, Florian Ysern, Baptiste Crepatte, Simon Reveniau, Antoine Walch et Antoine Fouché. © Guc Tennis
Le Guc Tennis vise le maintien en Pro B, un niveau qu’il n’avait jamais atteint

  EN BREF - Pour la première fois de son histoire, l’équipe une masculine du Grenoble université club Tennis (Guc Tennis) figure au deuxième niveau national, Lire plus

Emmanuelle Salas, joueuse du Grenoble Tennis, bénéficie d'une invitation dans le tableau principal de l'Engie Open de l'Isère. © Grenoble Tennis
Pour la première fois en France, le Grenoble Tennis organise simultanément deux tournois internationaux

EN BREF - Avec l’intégration, cette année, du Trophée de la Ville de Grenoble au circuit international et le 9e Engie Open de l’Isère, le Lire plus

Vainqueurs de la Grande-Bretagne en finale, les Etats-Unis se sont imposés lors du 13e Master'U BNP Paribas à Seyssins le 2 décembre 2018. © Laurent Genin
Les États-Unis remportent le 13e Master’U de tennis à Seyssins, la France cinquième

FIL INFO - Vainqueurs des Britanniques en finale ce dimanche 2 décembre, les Américains s’imposent pour la huitième fois lors du Master’U BNP Paribas, tournoi de tennis par équipes Lire plus

Flash Info

|

27/11

10h31

|

|

26/11

19h48

|

|

26/11

11h47

|

|

25/11

18h43

|

|

25/11

12h10

|

|

25/11

10h26

|

|

25/11

8h00

|

|

25/11

1h23

|

|

23/11

19h30

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin