Les communistes isérois déterminés à investir le terrain métropolitain sur fond de colère populaire

sep article

FOCUS – À l’image du PCF national, la fédération iséroise du Parti communiste change de tête. L’ancienne sénatrice Annie David passe la main à Jérémie Giono au poste de secrétaire départemental. Son objectif : porter les thématiques retenues lors du congrès extraordinaires du parti et occuper le terrain sur l’ensemble du département, avec la Métropole en ligne de mire… mais pas que.

 

 

Les chan­ge­ments de direc­tion au Parti com­mu­niste fran­çais ne concernent pas que le natio­nal. Tandis que Fabien Roussel vient de suc­cé­der à Pierre Laurent au poste de secré­taire natio­nal du PCF, la sec­tion isé­roise du parti compte pour sa part un nou­veau secré­taire dépar­te­men­tal en la per­sonne de Jérémie Giono. Le jeune mili­tant de Pont-de-Claix vient ainsi rem­pla­cer l’an­cienne séna­trice de l’Isère Annie David.

 

Jérémy Giono, nouveau secrétaire départemental du PCF © Florent Mathieu - Place Gre'net

Jérémie Giono, nou­veau secré­taire dépar­te­men­tal du PCF. © Florent Mathieu – Place Gre’net

« Annie sou­hai­tait pas­ser la main depuis un petit moment, mais elle reste membre de la direc­tion et conti­nuera à mettre son expé­rience à pro­fit, notam­ment pour tout ce qui est du lien avec les élus sur le ter­ri­toire », pré­cise le nou­veau secré­taire dépar­te­men­tal.

 

Décrivant le chan­ge­ment d’or­ga­ni­gramme du parti comme « une conti­nuité dans une logique », Jérémie Giono ne retire aucune gloire par­ti­cu­lière de ses nou­velles fonc­tions : « J’ai sur­tout gagné le droit de prendre des coups », iro­nise-t-il.

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
1995 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. et ils ont bien rai­sons de ne pas lais­ser le ter­rain libre.
    Ils ont de vraies valeurs.
    Le seule sou­cis : le nom. Appeler son parti : parti com­mu­niste c’est comme appe­ler natio­nal socia­liste.
    le jour où ils pren­dront conscience de ceci (même appe­ler nou­veau) et se sou­vien­drons de l’his­toire ils auront une adhé­sion de masse

    sep article