Grenoble accueille la Marche contre le racisme, le sexisme et les discriminations

sep article

FIL INFO — Mercredi 28 novembre à 13 heures devant l’Hôtel de Ville de Grenoble, un rassemblement accueille la Marche contre le racisme, le sexisme et les discriminations organisé par la Fédération des maisons des potes. Une rencontre avec des élus grenoblois est également prévue à 15 heures.

 

 

Grenoble accueille la Marche contre le racisme, le sexisme et les dis­cri­mi­na­tions le mer­credi 28 novembre, à 13 heures devant l’Hôtel de Ville. Un ren­dez-vous porté par la Ville de Grenoble et la Maison des potes, asso­cia­tion de lutte contre les dis­cri­mi­na­tions autant que « réseau d’as­so­cia­tions d’é­du­ca­tion popu­laire » créé en 1989.

 

Tout un symbole : l'étape à Béziers, ville tenue par le très droitier Robert Ménard, de la Marche contre le racisme, le sexisme et les discriminations © Maison des Potes - Facebook

Tout un sym­bole : l’é­tape de la Marche contre le racisme, le sexisme et les dis­cri­mi­na­tions à Béziers, ville tenue par le très droi­tier Robert Ménard. © Maison des Potes – Facebook

 

Organisée chaque année, la Marche contre le racisme, le sexisme et les dis­cri­mi­na­tions par­court la France à l’i­ni­tia­tive de la Fédération des mai­sons des potes, en sou­ve­nir de la Marche pour l’é­ga­lité, com­mu­né­ment appelé “Marche des Beurs” de 1983. C’est à l’oc­ca­sion de son pas­sage à Grenoble qu’un ras­sem­ble­ment est orga­nisé devant l’Hôtel de Ville.

 

 

Rencontre avec les élus de Grenoble à 15 heures

 

La carte de la Marche.

La carte de la Marche.

À 15 heures, une ren­contre est pré­vue avec le maire de Grenoble Éric Piolle, secondé par l’ad­joint aux Solidarités inter­na­tio­nales Bernard Macret, l’ad­joint à l’Égalité des droits Emmanuel Carroz et la pré­si­dente de la Mission locale Maryvonne Boileau. Enfin, à 17 heures, un débat avec les jeunes autour des thé­ma­tiques de la Marche est pré­vue à la Chaufferie.

 

Partie le 12 novembre et s’é­ten­dant jus­qu’au 15 décembre, la Marche contre le racisme, le sexisme et les dis­cri­mi­na­tions suit un tracé Marseille-Bruxelles avec 32 étapes au pro­gramme.

 

En pro­ve­nance de Lyon, les mar­cheurs rejoin­dront ainsi l’Isère en mar­quant deux arrêts : l’un dans le Nord-Isère à Charvieu Chavagneux, l’autre à Grenoble, avant de prendre la direc­tion de Privas en Ardèche.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
1650 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.