Réactions discordantes à Échirolles après le tournage non autorisé d’un clip du rappeur Biwai

sep article



FOCUS – Le tournage non autorisé d’un clip vidéo du rappeur Biwai au Village 2 d’Échirolles n’a pas été du goût de tout le monde. « Nuisance insupportable » fustige l’élu Rassemblement national Alexis Jolly. « Animation festive appréciée par les habitants », estime Thierry Monel, le premier adjoint au maire, tandis que le rappeur se félicite d’un « événement artistique fédérateur »…

 

Ce dimanche 18 novembre, en fin de mati­née, des cen­taines de jeunes pas­sion­nés de rap se sont mas­sés près de la tour de la rue Denis Papin au Village 2 d’Échirolles. L’objet de cette effer­ves­cence ? Le tour­nage « sau­vage », donc non auto­risé, du clip vidéo de la chan­son Code120 du rap­peur Biwai, devant figu­rer sur son pro­chain album.

 

Un tour­nage auquel ce der­nier avait invité, via les réseaux sociaux, amis et admi­ra­teurs à venir par­ti­ci­per pour ajou­ter à l’am­biance. Dans la petite foule, des habi­tants, des enfants, mais aussi des musi­ciens et chan­teurs amis de l’ar­tiste, tels Kamikaz, Malaa, L’Allemand, Soso Maness ou encore Dibson.

 

 

Bien sûr, comme pour tout clip de rap qui se res­pecte, beau­coup de deux-roues, scoo­ters et motos, ainsi que quelques voi­tures plu­tôt “racées” ont fait par­ties inté­grantes du décor. C’est d’ailleurs bien là que le bât blesse puisque ces machines ont bruyam­ment tourné durant des heures dans tout le quar­tier au fil des mul­tiples prises de vue, blo­quant ainsi la cir­cu­la­tion.

 

Et ce jusque sur le gazon syn­thé­tique flam­bant neuf du ter­rain de foot­ball. Ajoutez à cela des séances de burn, déga­geant de géné­reuses volutes de fumée et d’o­deurs de pneu brûlé, pour avoir une idée de l’am­biance qui régnait cet après-midi-là au Village 2.

 

 

La loi française « inefficiente » sur la commune d’Échirolles ?

 

Le tour­nage, qui s’est déroulé sans inci­dent notable dans une ambiance « déten­due » sur fond de sono, danses, chants et fumi­gènes colo­rés, a tou­te­fois fait grin­cer quelques dents. Car les nui­sances induites n’ont pas, loin s’en faut, été du goût de tout le monde aux alen­tours. Et ont laissé un goût amer à Alexis Jolly, conseiller muni­ci­pal Rassemblement natio­nal (RN) de la Ville d’Échirolles qui n’a pas digéré ce qu’il a consi­déré être un sérieux trouble à l’ordre public.

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

MC2 - A la Vie
commentez lire les commentaires
10584 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Mode gau­chiste : ON

    « Une chance pour la France »
    « Riche de notre diver­sité »

    Mode gau­chiste : OFF

    sep article