“Mort” symbolique de militants des Jeunes Génération.s de l’Isère et écologistes de Grenoble en hommage aux migrants

sep article



FIL INFO – Action “die-in” des Jeunes Génération.s de l’Isère en commun avec les Jeunes Écologistes de Grenoble, dimanche 18 novembre, place Grenette à Grenoble. En hommage aux 17 000 migrants noyés en Méditerranée depuis 2014, les militants ont ainsi simulé des dépouilles recouvertes d’un linceul.

 

 

Le die-in se tenait en hommage aux migrants décédés en Méditerranée. © Jeunes Génération.s

Le die-in se tenait en hom­mage aux migrants décé­dés en Méditerranée. © Jeunes Génération.s

C’est à une action de “die-in” que les Jeunes Génération.s, autre­fois Jeunes socia­listes, de l’Isère ont pro­cédé dimanche 18 novembre à 15 h 30 place Grenette à Grenoble. Une action com­mune avec les Jeunes Écologistes de Grenoble.

 

Le prin­cipe ? Simuler la mort, en s’al­lon­geant par terre, recou­vert d’un lin­ceul sym­bo­lique, en hom­mage aux 17 000 can­di­dats à l’im­mi­gra­tion morts dans les eaux de la Méditerranée depuis 2014, selon les chiffres de l’Organisation inter­na­tio­nale pour les migrants (OIM).

 

 

Alerter sur les prochaines échéances électorales

 

À tra­vers cette action, les jeunes mili­tants du mou­ve­ment de Benoît Hamon vou­laient aussi « aler­ter sur les échéances élec­to­rales euro­péennes en mai pro­chain ». Leur crainte ? La pro­gres­sion de l’extrême droite dans plu­sieurs pays d’Europe, per­çue comme une « mon­tée de la haine et la ten­ta­tion du repli sur soi ». Avec le risque d’en­traî­ner « la fer­me­ture des fron­tières et plus géné­ra­le­ment le refus d’ac­cueillir sur son sol des femmes, des hommes et des enfants qui fuient des situa­tions invi­vables ».

 

Action des Jeunes Génération.s rue Félix Poulat le dimanche 18 novembre © Jeunes Génération.s

Action des Jeunes Génération.s rue Félix Poulat le dimanche 18 novembre. © Jeunes Génération.s

 

« Les Jeunes Génération.s sou­haitent faire entendre haut et fort leur atta­che­ment à la fra­ter­nité et à la soli­da­rité, de même que leur oppo­si­tion à un néo-libé­ra­lisme, qui en aggra­vant les inéga­li­tés et la crise éco­lo­gique accen­tue les phé­no­mènes migra­toires », clament encore les mili­tants. Bilan de l’ac­tion ? Un « franc suc­cès, riche en retours posi­tifs », estiment-ils, sans don­ner tou­te­fois plus de détails sur la nature des retours en ques­tion.

 

FM

 

MC2 - Saison 2020-21
commentez lire les commentaires
1522 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.