Appel Forêt -

Rénover le square Saint-Bruno ? Un collectif d’habitants s’oppose au projet de la Ville… et à la méthode

Rénover le square Saint-Bruno ? Un collectif d’habitants s’oppose au projet de la Ville… et à la méthode

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF — Des habitants du quartier Saint-Bruno de Grenoble s’opposent au projet, présenté par la Ville, de rénovation de la place et du square du même nom. Le collectif constitué pour l’occasion organisait une journée d’information et d’échange le samedi 10 novembre pour mieux pourfendre un plan adopté, selon lui, sans concertation ni consultations suffisantes.

 

 

« Sommes-nous de trop dans notre quar­tier ? » Telle est la ques­tion que posent, sous forme de carte pos­tale à adres­ser à la Ville de Grenoble, des habi­tants du quar­tier Saint-Bruno. Estimant que les rive­rains ont été insuf­fi­sam­ment consul­tés dans le cadre du pro­jet de réno­va­tion de la place Saint-Bruno, et plus pré­ci­sé­ment de son square, un col­lec­tif y orga­ni­sait une « jour­née d’in­for­ma­tion et d’é­change », le samedi 10 novembre.

 

La journée d'échange et d'information a attiré les habitants dès le matin du samedi 10 novembre © Florent Mathieu - Place Gre'net

La jour­née d’é­change et d’in­for­ma­tion a attiré les habi­tants dès le matin du samedi 10 novembre. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Les objec­tifs de cette réno­va­tion, ainsi que le pré­sente une pla­quette édi­tée par la Ville de Grenoble ? Permettre aux per­sonnes à mobi­lité réduite d’ac­cé­der au square, rap­pro­cher les places assises de l’es­pace de jeu la Dragonne tout en renou­ve­lant les jeux pour les plus petits, ins­tal­ler des jets d’eau au niveau du bas­sin et, enfin, « amé­lio­rer les tra­ver­sées pié­tonnes entre le square, le pas­sage du mar­ché, la biblio­thèque, le mar­ché et ses com­merces ».

 

 

Un projet déjà modifié en amont

 

Le der­nier point a d’ores et déjà fait l’ob­jet d’une modi­fi­ca­tion. Alors que le pro­jet ini­tial pré­voyait de favo­ri­ser le pas­sage des pié­tons dans le square, les habi­tants du quar­tier ont majo­ri­tai­re­ment fait savoir leur oppo­si­tion à cette idée. Pas ques­tion pour les rive­rains de voir la place Saint-Bruno deve­nir aussi pas­sante que la place Victor-Hugo ou le Jardin de Ville, en par­ti­cu­lier avec des enfants jouant en nombre autour des espaces ludiques qui leur sont réservés.

 

« Nous avons des remarques sur le fait que le quar­tier jouit d’une image néga­tive, que les pas­sants n’osent pas for­cé­ment entrer à l’in­té­rieur, et la pre­mière esquisse pro­po­sait d’ou­vrir plus lar­ge­ment le square, explique Lucille Lheureux, adjointe de Grenoble en charge des Espaces publics. [Comme] cette ouver­ture a généré beau­coup d’in­quié­tude, nous avons pris l’en­ga­ge­ment de retra­vailler ce sujet ». Fin de la grogne ? Pas vraiment.

 

La Dragonne du square parée de banderoles pour l'occasion © Florent Mathieu - Place Gre'net

La Dragonne du square parée de ban­de­roles pour l’oc­ca­sion. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

« Peut-être que la place pour­rait être réamé­na­gée, mais sous d’autres formes », estime Julien, habi­tant du quar­tier par­ti­ci­pant à la jour­née d’é­change. Pour lui, l’ob­jec­tif de la jour­née est avant tout de « mon­trer qu’il est pos­sible de s’ex­pri­mer en-dehors des cadres four­nis par l’ins­ti­tu­tion », plu­tôt que d’ac­cep­ter « un pro­jet ficelé en amont et qui nous est servi comme tel ». Un pro­jet que le jeune homme, au pas­sage, n’hé­site pas à qua­li­fier de « médiocre » au regard des sommes enga­gées, soit près de 300 000 euros.

 

Une opi­nion par­ta­gée par Jean-Philippe Moutarde, autre habi­tant de Saint-Bruno. « On sait qu’il y a plein de choses que l’on peut faire sim­ple­ment, pour beau­coup moins cher », affirme-t-il. À ses yeux, le pro­jet fait preuve d’un manque cruel d’in­for­ma­tion « intel­li­gente et intel­li­gible » : « Que se passe-t-il sur cette place ? De quoi a‑t-on besoin ? Là, on a une solu­tion brute de décof­frage, qui n’est pas décon­nante par­tout mais qui n’est pas intel­li­gente ! », insiste-t-il.

 

 

Prochaine réunion le 6 décembre

 

« Saint-Bruno est le seul quar­tier où il n’y a pas eu d’in­ter­ven­tion sur l’es­pace public », constate de son côté Lucille Lheureux. Pour quelle rai­son ? Chaque pro­jet, depuis bien­tôt cinq ans, ren­contre l’hos­ti­lité et le blo­cage d’ha­bi­tants. « C’est pour­quoi on avance, en disant que tous les citoyens ont droit à ce que l’argent public serve à réno­ver leur cadre de vie, et que l’on ne peut pas blo­quer la réno­va­tion des espaces publics au nom de méthodes de concer­ta­tion qui ne seraient pas assez satis­fai­santes ! », assume-t-elle.

 

Lucille Lheureux (à droite) défend le projet de la Ville auprès des habitants © Florent Mathieu - Place Gre'net

Lucille Lheureux (à droite) défend le pro­jet de la Ville auprès des habi­tants. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Après avoir revu sa copie sur le carac­tère tra­ver­sant du square, la muni­ci­pa­lité veut à pré­sent ouvrir la dis­cus­sion sur les places assises : quel type de mobi­lier et pour quels empla­ce­ments. Organisée le 6 décembre, une réunion doit se tenir sur la ques­tion, avant une autre étape de tra­vail et de réflexion sur les jeux à dis­po­si­tion des enfants, début 2019. La preuve que la Ville n’ex­clut pas les habi­tants de son projet ?

 

« On invite à venir à la réunion du 6 décembre et on va dis­cu­ter d’autre chose que de la cou­leur des bancs ! », pré­vient par avance Jean-Philippe Moutarde. Quoi qu’il en soit, des affi­chettes mettent d’ores et déjà en garde l’ad­jointe aux manettes : « Lucille Lheureux, on ne te lais­sera pas fusiller le quar­tier ». Et, si le dia­logue n’est pas rompu, plu­sieurs élus de la Ville sont venus à la ren­contre du col­lec­tif. L’ambiance semble donc loin d’être au compromis…

 

Florent Mathieu

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Opérations burkini: la Ville de Grenoble dénonce des "provocations déplorable"... et l'Alliance citoyenne la "répression policière"
Opérations burqini : la Ville de Grenoble dénonce des « provocations déplorables »… et l’Alliance citoyenne la « répression policière »

EN BREF - La question du burqini portée par l'Alliance citoyenne de l'agglomération grenobloise continue d'agiter les bassins grenoblois. Alors que la Ville de Grenoble Lire plus

Le chantier organisé quartier Teisseire par la Ville de Grenoble et Concordia réunissait une quinzaine de jeunes venus de toute l’Europe. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : 15 jeunes Européens volontaires ont participé à l’embellissement du quartier Teisseire

FOCUS - Quinze jeunes européens ont participé durant deux semaines à l'embellissement du quartier Teisseire. Un chantier ouvert organisé par la Ville de Grenoble et Lire plus

Du vaccinodrome au CCAS, la vaccination reste un enjeu majeur pour l'État comme la Ville de Grenoble
La Ville de Grenoble et la préfecture de l’Isère mobilisées pour une couverture vaccinale optimale

FOCUS - Le maire de Grenoble, le préfet de l'Isère et le directeur départemental de l'agence régionale de santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes visitaient jeudi 29 juillet Lire plus

Le Secours catholique et la Ville de Grenoble partenaires pour vacciner les plus précaires
Le Secours catholique et la Ville de Grenoble partenaires pour vacciner les plus précaires

FOCUS - En partenariat avec le Secours catholique, le centre de vaccination de la Ville de Grenoble se déplaçait dans la cour du diocèse pour Lire plus

Atelier jardinage au jardin éco-pédagogique de la commune de Vif © Cultivons nos toits
Une troisième ferme urbaine va voir le jour sur un terrain situé entre les Villeneuve de Grenoble et d’Échirolles

FLASH INFO - La Ville de Grenoble a décidé de mettre un terrain à disposition de l'association Collectif autonomie alimentaire de Grenoble et ses environs, Lire plus

Alain Carignon en discussion avec un riverain du parc Henri Tarze. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Parc Tarze : le groupe d’opposition d’Alain Carignon crie au “bétonnage”, la Ville de Grenoble dément

FOCUS - Le groupe d'opposition d'Alain Carignon remonte au créneau concernant le projet d'aménagement du parc Tarze par la Ville de Grenoble. L'élu y organisait, Lire plus

Flash Info

|

02/08

11h42

|

|

02/08

10h23

|

|

31/07

20h28

|

|

30/07

12h07

|

|

29/07

19h56

|

|

28/07

16h27

|

|

28/07

12h09

|

|

28/07

9h40

|

|

27/07

20h21

|

|

27/07

12h00

|

Les plus lus

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin