Une « Entreprise éphémère » à Crolles renouvelle l’approche de la demande d’emploi

sep article

FIL INFO — Crolles accueille jusqu’au 31 octobre une entreprise éphémère, dispositif privé soutenu par BPI Group et Bouygues Telecom chargé de soutenir des demandeurs d’emploi en les transformant en associés d’une structure professionnelle. Son but ? Les amener à rencontrer des entreprises d’égal à égal, afin de leur permettre de retrouver un emploi durable.

 

 

Et si les demandeurs d’emploi créaient une entreprise… pour retrouver un emploi ? C’est le concept mis en place par les Entreprises éphémères, une initiative privée d’un genre nouveau, soutenue par le cabinet de conseil en relations humaines BPI Group et Bouygues Telecom. Après cinq éditions dans différentes villes de France, c’est à Crolles que la sixième entreprise éphémère s’est créée, du 24 septembre au 31 octobre.

 

 

Créer son entreprise pour retrouver un emploi

 

Le principe ? Trente demandeurs d’emploi intègrent la structure en tant qu’associés, en occupant chacun un poste dans les cinq départements de l’entreprise : la communication, les relations humaines, le prospect web, le prospect en face à face et le “call-center”. Suivis par deux coachs, chacun des associés œuvre à créer des contacts avec les entreprises de la région afin de proposer, non pas un produit… mais eux-mêmes.

 

Derrière une Entreprise éphémères, des visages de demandeuses et demandeurs d'emploi © Entreprises éphémères

Derrière une Entreprise éphémère, des visages de demandeuses et demandeurs d’emploi. © Entreprises éphémères

 

« L’objectif, c’est de collecter les offres par rapport à nos profils, pour ensuite pouvoir postuler directement sans être demandeurs d’emploi mais associés de l’entreprise éphémère », résume

Christophe Champelovier, du service communication de celle de Grenoble-Crolles. Avec, pour objectif, de « déstabiliser le concept du demandeur d’emploi » dans une démarche où la personne s’adresse au chef d’entreprise d’égal à égal.

 

 

Des résultats encourageants

 

Pour cette première édition en Isère, et troisième en Auvergne-Rhône-Alpes après Valence et Villefranche-sur-Saône, l’aventure était soutenue par deux entreprises grenobloises, Caterpillar et Oracle, ainsi que par les communes de Crolles, la Métro, le Grésivaudan ou encore le Département de l’Isère. Mais aussi par les agences Pôle Emploi de Saint-Martin-d’Hères, Pontcharra et Grenoble-La Bruyère, qui ont notamment accompagné la sélection des candidats.

 

Crolles accueille pour la première fois en Isère une Entreprise éphémère, initiative privée proposant une nouvelle approche de la recherche d'emploi.Des politiques sont venus soutenir l'initiative, comme ici le sénateur de l'Isère Michel Savin © Michel Savin

Des personnalités politiques sont venues soutenir l’initiative, comme ici le sénateur de l’Isère Michel Savin. © Michel Savin

 

Pour quels résultats ? À l’approche de la fin de l’expérience en Isère, les retours sont encourageants, juge Christophe Champelovier. « Quasiment tout le monde a eu un entretien, et cinq ou six personnes ont déjà retrouvé un emploi », se félicite-t-il. Avant de vanter une dynamique renouvelée, autour d’horaires de travail fixes et quotidiens, et d’un coaching permettant une refonte des CV et des lettres de motivation, ou une préparation aux entretiens.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
884 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.