Le Gam a porté plainte pour détournement de fonds publics et blanchiment dans le dossier du rachat du bâtiment du siège du Crédit agricole à Grenoble.

Crédit agricole : une plainte déposée pour détournement de fonds publics et blanchiment

Crédit agricole : une plainte déposée pour détournement de fonds publics et blanchiment

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO – Le groupe d’analyse métropolitain s’est constitué partie civile dans la plainte qu’il vient de déposer pour faux et usage de faux en écriture publique, détournement de fonds publics en réunion et blanchiment dans l’affaire du rachat du bâtiment de la caisse régionale du Crédit agricole à Grenoble. Objectif : pousser à la désignation d’un juge d’instruction alors que le parquet, saisi à deux reprises, n’a jamais donné suite aux plaintes jusque-là déposées.

 

 

Les conditions du rachat du siège de la caisse régionale du Crédit agricole par la ville de Grenoble sont irrégulières pour la chambre régionale des comptes

Siège de la banque Crédit agri­cole Sud Rhône-Alpes à Grenoble. © Élodie Rummelhard – pla​ce​gre​net​.fr

Le rachat du siège de la caisse régio­nale du Crédit agri­cole à Grenoble vient de faire l’ob­jet d’une plainte pour faux et usage de faux en écri­ture publique, détour­ne­ment de fonds publics en réunion et blan­chi­ment auprès du doyen des juges d’instruction*.

 

À l’o­ri­gine de cette plainte contre X avec consti­tu­tion de par­tie civile, dépo­sée conco­mi­tam­ment à celle sur les mar­chés de la fête des Tuiles, le groupe d’a­na­lyse métro­po­li­tain (Gam).

 

À plu­sieurs reprises, le Gam s’é­tait ouver­te­ment étonné des condi­tions du rachat fin 2015 du bâti­ment Claudel par la Ville de Grenoble. Ses deux plaintes, auprès du pro­cu­reur de la République de Grenoble et du par­quet natio­nal finan­cier – lequel avait alors ren­voyé sur Grenoble – n’ont jamais donné lieu à une suite judiciaire.

 

 

Procédures irrégulières, manœuvre frauduleuse ?

 

Les magis­trats finan­ciers, eux, y ont trouvé à redire. Dans son rap­port sur la ges­tion de la Ville de Grenoble, et sur lequel s’ap­puie le porte-parole du Gam, la chambre régio­nale des comptes pointe de graves irré­gu­la­ri­tés sur le dos­sier du Crédit agri­cole. Et notam­ment des déci­sions prises rapi­de­ment, de manière peu trans­pa­rente, à la demande de la banque et à des condi­tions finan­cières peu avan­ta­geuses pour la collectivité.

 

Car le bâti­ment a été racheté par la Ville de Grenoble 8 mil­lions d’eu­ros, mobi­lier com­pris. Un rachat bien en-deça du prix du mar­ché comme nous l’écrivions en décembre 2016 et comme l’ap­puie la CRC, pour qui le coût d’ac­qui­si­tion effec­tif (prix d’ac­qui­si­tion et baisse de loyer consen­tie) aurait dû être à minima de 9,2 mil­lions d’euros.

 

Lors de la signa­ture de la vente du bâti­ment du Crédit agri­cole. De gauche à droite : Hakim Sabri, Emmanuel Barras, Éric Piolle et Maud Tavel. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Le temps que le Crédit agri­cole démé­nage dans ses nou­veaux locaux, le bâti­ment lui a en effet été reloué 300 000 euros par an, là aussi net­te­ment en-des­sous du prix du mar­ché. La CRC estime qu’il aurait dû être loué 1,1 mil­lion d’euros. Quand bien même la col­lec­ti­vité fait sup­por­ter à la banque la taxe fon­cière (400 000 euros), la Ville a‑t-elle fait une fleur au Crédit agricole ?

 

En consen­tant à dimi­nuer le prix de loca­tion pour faire bais­ser le prix d’ac­qui­si­tion, la chambre consi­dère que la Ville a octroyé un avan­tage concur­ren­tiel indu. Une pro­cé­dure « irré­gu­lière puisqu’elle conduit à contrac­ter dépenses et recettes et qu’elle a pour effet de dis­si­mu­ler le prix réel de l’acquisition ».

 

Une « manœuvre frau­du­leuse » juge le porte-parole du Gam, Pascal Clérotte, pour qui l’acte de vente, en ne men­tion­nant que la seule somme de 8 mil­lions d’eu­ros, a per­mis de « gom­mer » la remise de loyer.

 

« La remise de loyer ne figure de ce fait ni dans les comptes de la Ville de Grenoble ni dans ceux de Caisse régio­nale du Crédit agri­cole Sud Rhône-Alpes, sou­ligne Pascal Clérotte dans sa plainte. Cette remise de loyer est par consé­quent noir­cie, ce qui relève du même délit que le blanchissement. »

 

PC

 

* La plainte contre X avec consti­tu­tion de par­tie civile per­met de pas­ser outre le par­quet. Le doyen des juges d’ins­truc­tion peut, s’il le juge néces­saire, dési­gner un juge d’ins­truc­tion qui ouvrira alors une infor­ma­tion judiciaire.

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Le CCAS de Grenoble et le Crédit municipal de Lyon partenaires pour des micro-crédits aux ménages précaires
Le nouveau centre communal Camille Claudel s’apprête à accueillir les agents du CCAS

  FOCUS - Les agents du Centre communal d’action sociale (CCAS) de Grenoble vont emménager ce lundi 26 avril 2021 dans de nouveaux locaux. Après Lire plus

Métropole de Grenoble : le projet de construction du nouveau siège à 80 millions d’euros passe au forceps

  FOCUS – À Grenoble, le nouveau siège de la Métropole vient de franchir une nouvelle étape, au forceps. Après quatre heures de débat et Lire plus

A Grenoble, Alain Carignon boude le jury d'appel d'offres ppir la rénovation du siège de la Métropole et dénoncer un projet pharaonique.
Siège de la Métro : à Grenoble, Alain Carignon boude le jury d’appel d’offres

  FLASH INFO - La tournure que prend le dossier du siège de la Métropole de Grenoble ne plait pas à Alain Carignon. Le conseiller Lire plus

Trop dispendieux, sous-dimensionné, la chambre régionale des comptes épingle le nouveau siège de la Métropole de Grenoble.
Trop cher ? Sous-dimensionné ? Le nouveau siège de la Métropole de Grenoble fait tiquer les magistrats financiers

  FOCUS - Alors que les appels d'offres doivent être bientôt examinés, les magistrats financiers dressent un rapport peu flatteur concernant le nouveau siège de Lire plus

Trop dispendieux, sous-dimensionné, la chambre régionale des comptes épingle le nouveau siège de la Métropole de Grenoble.
Le futur siège de la Métro, à 86 millions d’euros, exemplaire sur le plan environnemental, moins sur le volet social

FOCUS - Un nouveau siège pour l'Hôtel de la Métro de Grenoble n'est pas du luxe. L'actuel Forum, non seulement saturé, tombe plus ou moins Lire plus

Bâtiment du Crédit agricole à Grenoble : nouvelle plainte pour favoritisme, faux et usage de faux en écriture publique et détournement de fonds publics.
Rachat du siège du Crédit agricole par la Ville de Grenoble : les magistrats pointent de graves irrégularités

DÉCRYPTAGE - La Ville de Grenoble y voit une belle opération, la chambre régionale des comptes de lourdes irrégularités. Le rachat en 2015 par la Lire plus

Flash Info

|

29/11

16h01

|

|

29/11

11h15

|

|

27/11

10h31

|

|

26/11

19h48

|

|

26/11

11h47

|

|

25/11

18h43

|

|

25/11

12h10

|

|

25/11

10h26

|

|

25/11

8h00

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin