Pollution aux particules fines : le Nord-Isère et le bassin lyonnais placés en vigilance jaune à partir du dimanche 21 octobre

sep article

Notre indépendance c

FIL INFO — Face à un épisode de pollution aux particules fines sur le bassin lyonnais et le Nord-Isère, la préfecture de l’Isère place ce territoire en vigilance jaune et émet des recommandations pour la journée du dimanche 21 octobre.

 

 

Suite aux pré­vi­sions for­mu­lées par Atmo Auvergne-Rhône-Alpes indi­quant un épi­sode de pol­lu­tion aux par­ti­cules fines sur les ter­ri­toires du bas­sin lyon­nais et du Nord Isère, la pré­fec­ture de l’Isère active sa pro­cé­dure d’in­for­ma­tion-recom­man­da­tion à comp­ter du dimanche 21 octobre. Une vigi­lance jaune qui ne concerne que cette part du dépar­te­ment, en espé­rant que l’ac­ti­vité domi­ni­cale réduite aide à résor­ber le phé­no­mène.

 

 

Usagers de la route et habitants

 

La pré­fec­ture de l’Isère for­mule les recom­man­da­tions d’u­sage : s’é­loi­gner des grands axes rou­tiers en période de pointe, éloi­gnez les enfants de la pol­lu­tion auto­mo­bile, limi­tez les sor­ties entre 13 et 20 heures, limi­tez les acti­vi­tés spor­tives et phy­siques intense en plein air, et prendre conseil auprès d’un phar­ma­cien et d’un méde­cin en cas de symp­tômes ou d’in­quié­tude.

 

La préfecture de l'Isère diffuse des recommandations suite à un épisode de pollution aux particules fines sur le bassin lyonnais et le Nord-Isère.Il est recommandé aux automobilistes de réduite leur vitesse © Léa Raymond - Place Gre'net

Il est recom­mandé aux auto­mo­bi­listes de réduite leur vitesse. © Léa Raymond – Place Gre’net

 

Les usa­gers de la route sont invi­tés à pri­vi­lé­gier des modes de dépla­ce­ment limi­tant l’é­mis­sion de pol­luants (vélo, trans­ports en com­mun, covoi­tu­rage, etc.) et à « s’abs­te­nir de cir­cu­ler avec un véhi­cule de norme infé­rieure ou égale à Euro 3 et/ou dont la date d’immatriculation est anté­rieure au 1er jan­vier 2006 », sauf pour les véhi­cules d’in­té­rêt géné­ral. Il est éga­le­ment recom­mandé d’a­bais­ser sa vitesse de cir­cu­la­tion de 10 km/h sur les voies limi­tées à 80, et de 20 km/h sur celles supé­rieures ou égales à 90 km/h.

 

La pré­fec­ture for­mule encore des recom­man­da­tions à l’en­semble de la popu­la­tion : évi­tez d’u­ti­li­ser des foyers ouverts ou des appa­reils de chauf­fage au bois, et pri­vi­lé­giez des outils élec­triques ou des sol­vants non orga­niques en cas de tra­vaux d’en­tre­tien. Autrement dit, prière d’é­vi­ter l’u­sage du white-spi­rit, de la pein­ture ou encore des ver­nis déco­ra­tifs.

 

 

Collectivités, agriculteurs et industriels sont concernés

 

Ces recom­man­da­tions s’ap­pliquent aussi aux col­lec­ti­vi­tés, aux­quelles les ser­vices de la pré­fec­ture sug­gèrent encore de pro­mou­voir des tech­niques ren­dant les pous­sières moins vola­tiles (humi­di­fi­ca­tion, arro­sage, etc.) et de rendre gra­tuit tem­po­rai­re­ment le sta­tion­ne­ment rési­den­tiel. Tout en inci­tant au recours aux trans­ports en com­mun par des tarifs attrac­tifs.

 

La préfecture de l'Isère diffuse des recommandations suite à un épisode de pollution aux particules fines sur le bassin lyonnais et le Nord-Isère.Les chantiers émetteurs de poussière sont invités à réduire leur activité. © Fanny Chatchate

Les chan­tiers émet­teurs de pous­sière sont invi­tés à réduire leur acti­vité. © Fanny Chatchate

 

Enfin, il est demandé aux agri­cul­teurs de sus­pendre les acti­vi­tés de brû­lage à l’air libre, et aux indus­triels de mettre en place des dis­po­si­tions per­met­tant de réduire les rejets atmo­sphé­riques. Comment ? À tra­vers la réduc­tion de l’ac­ti­vité des chan­tiers géné­ra­teurs de pous­sière, l’ac­ti­va­tion des sys­tèmes de dépol­lu­tion, la réduc­tion d’u­ti­li­sa­tion des groupes élec­tro­gènes et le report de démar­rage d’u­ni­tés à la fin de l’é­pi­sode de pol­lu­tion.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
1534 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Et là c’est aussi le nou­veau plan de cir­cu­la­tion à Grenoble ? 🙂
    Il va fal­loir admettre un jour que le traf­fic auto­mo­bile est la pre­mière source de cette pol­lu­tion et que pour faire évo­luer les choses il va fal­loir faire chan­ger nos modes de trans­ports et règles d’ur­ba­nismes pour espé­rer modi­fier notre impact sur la pla­nète pour les géné­ra­tions futures… Urgence !

    sep article