« Vive les vacances » : des spectacles variés et ludiques pour le jeune public de l’agglomération grenobloise

sep article

FOCUS – Pendant les vacances scolaires 2018-2019, les enfants pourront assister à une quinzaine de spectacles, dans le cadre du dispositif « Vive les vacances ». Cette programmation culturelle, élaborée par onze salles partenaires de l’agglomération grenobloise, propose des spectacles riches et variés, mêlant danse, théâtre, musique, et arts numériques.

 

 

Dès les vacances de la Toussaint, les enfants et adolescents de l’agglomération grenobloise pourront profiter du dispositif Vive les vacances. Seize représentations artistiques pour jeune public sont en effet programmées pendant les vacances scolaires 2018-2019. Pour cette sixième édition, La Belle électrique vient s’ajouter aux dix scènes de spectacle partenaires*.

 

Les acteurs du dispositif « Vive les vacances » ont présenté la programmation artistique, le 2 octobre à La Rampe. © Anaïs Mariotti

 

Cette programmation a pour objectif de faire découvrir des « spectacles variés et complémentaires, sous des formes inédites, en représentant toutes les disciplines artistiques », explique Émilie Gindre, la chargée de communication de La Rampe. Et ce en couvrant toutes les tranches d’âge des plus petits (à partir de 18 mois) jusqu’aux adolescents.

 

Ce projet est d’abord né d’un constat : « Il existe un vide culturel du spectacle vivant pendant les vacances scolaires. Nous voulons ainsi offrir des temps forts artistiques aux enfants qui ne partent pas en vacances ou en centres de loisirs par exemple », poursuit la chargée de communication. Au programme ? Théâtre, danse, cirque, musique, marionnettes ou encore arts numériques. La programmation se veut hétéroclite, avec des spectacles inédits, dans lesquels s’entrecroisent plusieurs disciplines artistiques.

 

 

Spectacles participatifs

 

Côté théâtre, le dispositif Vive les vacances propose des représentations originales et parfois « loufoques », qui contribuent à l’éveil artistique. Il s’agit aussi de favoriser les interactions entre public et acteurs, à travers des spectacles participatifs. Parmi eux, Les Aventures de Dolorès Wilson permettra aux enfants de participer à un moment de « création en temps réel » à travers une « lecture bruitée, à la fois absurde et poétique », le 24 octobre à La Bobine.

 

Spectacle « Histoires de poche » par Mathilde Arnaud. ©Billy Billard

La conteuse Mathilde Arnaud, propose quant à elle un conte animé dans Histoires de poche. Vêtue d’une mystérieuse robe cousue d’une multitude de poches, elle invite les participants à choisir celle qu’ils souhaitent ouvrir. Dans chaque poche se trouve un objet, imprégné d’histoires et d’anecdotes.

 

« À la fois costume et scénographie, cette robe est un véritable espace de jeu créant surprise et complicité avec le public », explique Mathilde Arnaud. Un spectacle à découvrir le 31 octobre, à l’Espace culturel René Proby de Saint-Martin-d’Hères.

 

Les jeunes pourront également assister à une « leçon magistrale de manipulation de marionnettes » dans le cadre de l’atelier-spectacle La Leçon, le 25 octobre à l’Amphithéâtre du Pont-de-Claix. Au cours de cette représentation, ils pourront animer eux-mêmes ces petites poupées pour leur donner vie.

 

 

Performances technologiques et artistiques

 

Tout aussi inédit, Un caillou dans la botte offre une nouvelle version du Petit Poucet, en conjuguant le théâtre d’ombre et les techniques du cinéma d’animation, le 27 octobre à La Bobine. Dans un univers visuel et sonore fascinant, le célèbre conte de Charles Perrault sera, cette fois, raconté du point de vue de l’ogre.

 

Le spectacle « Projet Pop-Up » (Compagnie Bardainne) présentera un « show numérique » inédit, le 16 avril prochain. @ Projet Pop-Up

L’art numérique sera aussi mêlé à de la danse, dans le spectacle Projet Pop-Up. Le public plongera dans un espace numérique vivant et multidimensionnel.

 

Ce voyage chorégraphique « entre poésie et univers ludique » aura lieu le 16 avril, à l’Hexagone à Meylan. Après la représentation, les enfants pourront participer à un atelier (Cf. encadré).

 

 

Danses et musiques

 

Côté musique, le spectacle Merlot Euraoundzeweurld transportera les enfants au cœur d’un « voyage autour du monde étonnant », par le biais d’un concert de « géographie musicale », le 20 octobre à La Belle électrique.

 

Le spectacle-musical « Merlot Euraoundzeweurld » le 20 octobre à La Belle électrique © Gomette Production

 

Par ailleurs, les artistes Florent Diara et Anne-Sarah Bornkessel utiliseront leur corps comme « seul instrument » à l’occasion du spectacle de percussions corporelles Katapülzà l’Odyssée à Eybens, le 31 octobre. « Il s’agit d’offrir un spectacle en toute simplicité et d’apprendre aux petits à créer avec ce que l’on a », explique la percussionniste Anne-Sarah Bornkessel. 

 

Le spectacle D’Est en Ouest, imaginé par la compagnie Grenade-Josette Baïz et six chorégraphes internationaux, met en scène des danseurs âgés de 9 à 18 ans. Il invite les spectateurs à vivre un « tour du monde chorégraphique entre Orient et Occident», les 14, 15 et 16 février à la MC2. Un atelier de danse pour parents et enfants est aussi prévu dans le cadre de cette représentation (cf. encadré). L’ensemble de la programmation est disponible sur le site du partenariat culturel et artistique Vive les vacances.

 

Anaïs Mariotti

 

 

* La programmation artistique Vive les Vacances se déploie dans onze salles de spectacle de l’agglomération grenobloise, à savoir : L’Espace 600 (Grenoble), La Bobine (Grenoble), Odyssée et L’autre rive (Eybens), L’Amphithéâtre Pont-de-Claix, l’Espace culturel René Proby (Saint-Martin-d’Hères), la MC2 (Grenoble), La Rampe (Échirolles), L’Ilyade (Seyssinet-Pariset), L’Hexagone (Meylan) et La Belle électrique (Grenoble), Le Prisme (Seyssins).

 

 

Ateliers créatifs et ludiques pour parents et enfants

 

Le dispositif Vive les vacances a aussi pour objectif de multiplier les temps d’échange et de partage avec le public. Les enfants peuvent participer à des ateliers créatifs ludiques et variés à chaque période de vacances scolaires.

 

Ils pourront vivre une expérience de réalité augmentée et découvrir les coulisses des arts numériques, après le spectacle « Projet Pop-Up », le 16 avril. Ils pourront aussi, avec leurs parents, assister au travail chorégraphique de la compagnie Grenade – Josette Baïz, dans le cadre du spectacle « D’Est en Ouest ». Ou encore participer à un atelier de danse à 10 heures le 16 février à la MC2 ou à d’autres ateliers annoncés dans la programmation.

 

commentez lire les commentaires
1912 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.