Le sélectionneur de l’équipe de France de rugby Jacques Brunel en visite à Grenoble

sep article

FIL INFO – Ce mardi 9 octobre, le FC Grenoble rugby a accueilli Jacques Brunel. Le sélectionneur de l’équipe de France de rugby est venu à la rencontre des entraîneurs grenoblois dans la capitale des Alpes, dernière étape de sa tournée des clubs du Top 14.

 

 

Le FC Grenoble rugby a reçu, ce mardi 9 octobre, un hôte de marque à Grenoble en la personne de Jacques Brunel. Le sélectionneur du XV de France est arrivé au stade Lesdiguières vers 14 heures. Une enceinte qu’il connaît bien puisqu’il a joué au FCG lors de la saison 1979-1980. Son adjoint Julien Bonnaire l’avait précédé d’une bonne vingtaine de minutes.

 

 

« Créer un lien entre l’équipe de France et les clubs »

 

Jacques Brunel devait rencontrer le staff grenoblois, notamment Dewald Senekal et Stéphane Glas, les entraîneurs. C’est le dernier club du Top 14 à qui il a rendu visite en ce début de saison.

 

Le Gersois Jacques Brunel a porté les couleurs du FC Grenoble lors de la saison 1979-1980. © LG

Le Gersois Jacques Brunel a porté les couleurs du FC Grenoble lors de la saison 1979-1980. © LG

 

L’objectif de ces rencontres ? « Créer un lien entre l’équipe de France et les clubs », a expliqué Jacques Brunel avant son entrevue. « Les clubs ont les joueurs tout au long de l’année. Ce sont eux qui les entraînent et les rendent meilleurs. Nous, nous les avons un petit moment. Il y a donc intérêt à ce que nous travaillions ensemble, dans la continuité. »

 

« Même s’il n’y a pas d’internationaux aujourd’hui à Grenoble, il y en aura peut-être demain, a ajouté le Gersois. Ils [les entraîneurs du FCG, ndlr] vont me parler de ces joueurs que nous aurions intérêt à suivre. »

 

 

Le troisième ligne centre Loïc Godener suivi

 

Le numéro huit grenoblois Loïc Godener, auteur d’un très bon début de championnat, est d’ores et déjà suivi par le staff tricolore. « Je ne le connaissais pas », a reconnu Jacques Brunel. « Je vois avec attention qu’il a fait tout le début de championnat, que c’est lui qui est titulaire, qu’il a vingt-trois ans. Chaque samedi, il tire son épingle du jeu, donc il y a un intérêt à suivre sa progression. Nous allons continuer à le regarder mais il y a également d’autres joueurs, beaucoup de jeunes, que l’on voit dans tous les clubs, qui nous intéressent. »

 

Loïc Godener, troisième ligne centre du FCG, réalise un très bon début de saison. © LG

Loïc Godener, troisième ligne centre du FCG, réalise un très bon début de saison. © LG

Loïc Godener pourrait-il être appelé pour les matchs de l’équipe de France en novembre ? Les Bleus reçoivent l’Afrique du Sud le 10 au stade de France, l’Argentine le 17 à Lille et les Fidji le 24 au stade de France. « C’est un poste où il n’y a pas énormément de candidats. De là à dire qu’il sera rapidement en équipe de France, c’est encore autre chose. J’espère qu’il va pouvoir continuer sa progression », a commenté le sélectionneur des Bleus.

 

Le FCG compte aussi dans ses rangs deux champions du monde de moins de vingt ans : Antonin Berruyer et Kilian Geraci. Le sélectionneur les suit, comme l’ensemble de cette génération sacrée en juin dernier.

 

« Il faut qu’ils prennent de l’expérience, notamment dans le championnat, déjà, avant de pouvoir espérer franchir encore des étapes. Peut-être que certains seront là, sait-on jamais, lors de la Coupe du monde 2019, mais très certainement pour 2023 ils auront beaucoup d’atouts. Nous allons les suivre pendant les années qui arrivent. »

 

LG

 

commentez lire les commentaires
659 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.