Christophe Tostain, PDG du Dauphiné Libéré. © Thierry Guillot -Dauphiné Libéré

Christophe Tostain, PDG du Dauphiné libéré : la priorité au numérique ? “Une politique des petits pas, pas un big bang”

Christophe Tostain, PDG du Dauphiné libéré : la priorité au numérique ? “Une politique des petits pas, pas un big bang”

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

ENTRETIEN – La direction du Dauphiné libéré vient de lancer, ce 2 octobre, sa nouvelle stratégie éditoriale et commerciale axée sur le numérique. Nom de code de cette transition visant à prioriser le web ? Digital first. Une révolution pour ce titre de la presse quotidienne régionale qui, avec la réorganisation de sa rédaction, s’engage ainsi dans une évolution globale des titres du groupe Ebra. Christophe Tostain, son PDG, revient pour Place Gre’net sur les tenants et aboutissants de cette nouvelle offre éditoriale.

 

 

Le Dauphiné Libéré, Presse Quotidienne régionale, Centre départemental couvrant l'Isère Sud, Alsace Lorraine, Grenoble © Chloé Ponset - Place Gre'net

Ancien centre dépar­te­men­tal du Dauphiné libéré, rue Alsace-Lorraine à Grenoble © Chloé Ponset – Place Gre’net

Une offen­sive édi­to­riale depuis long­temps dans les tuyaux

 

Cela fai­sait long­temps que le Dauphiné libéré pré­pa­rait le lan­ce­ment d’une nou­velle offre édi­to­riale et com­mer­ciale pour opé­rer sa tran­si­tion vers le digi­tal first (prio­rité au numé­rique). Une stra­té­gie de déve­lop­pe­ment des conte­nus consa­crant la prio­rité du web sur le papier. Et qui a voca­tion à s’é­tendre à tous les titres de presse quo­ti­dienne régio­nale (PQR) du pôle presse Ebra*, pro­priété du Crédit mutuel.

 

Cette offen­sive édi­to­riale, lan­cée ce 2 octobre 2018, génère un grand cham­bou­le­ment au sein du titre. Le démé­na­ge­ment de la rédac­tion – qui a quitté ses locaux his­to­riques du centre-ville de Grenoble le 18 juin der­nier pour inves­tir un bâti­ment flam­bant neuf de l’écoquartier Bouchayer-Viallet – pré­fi­gu­rait d’ailleurs déjà de manière sym­bo­lique cette évo­lu­tion vers le numérique.

 

Christophe Tostain, PDG du Dauphiné libéré, a accepté de nous confier les moti­va­tions de ce virage tech­no­lo­gique majeur pour le groupe, en nous pré­ci­sant ses moda­li­tés et implications.

 

 

Place Gre’net  – Le Dauphiné libéré prépare depuis quelques mois sa transition vers le numérique à travers le projet Digital first. Pourquoi ce changement de stratégie ?

 

Christophe Tostain, PDG du Dauphiné Libéré. © Thierry Guillot -Dauphiné Libéré

Christophe Tostain, PDG du Dauphiné Libéré. © Thierry Guillot – Dauphiné libéré

 

Christophe Tostain - C’est une évo­lu­tion de la stra­té­gie d’en­tre­prise à tra­vers l’in­ten­si­fi­ca­tion du tra­vail que nous avons déjà démar­rée depuis sept ou huit ans sur le numé­rique. Elle est liée à la prise en compte d’une évo­lu­tion de l’at­tente du marché. 

 

Les modes de consom­ma­tion et d’ac­cès à l’in­for­ma­tion changent et se diversifient. 

 

Historiquement, le modèle éco­no­mique du Dauphiné libéré, son cœur de métier, était essen­tiel­le­ment construit sur le fait de dif­fu­ser une infor­ma­tion de proxi­mité à tra­vers le papier. Aujourd’hui, avec la mul­ti­pli­cité des sup­ports, il faut conti­nuer à offrir cette même infor­ma­tion, y com­pris et sur­tout sur les sup­ports numé­riques. 

 

 

Cette nouvelle stratégie ne concerne donc pas que le Dauphiné libéré dans le pôle presse Ebra ?

 

Christophe Tostain - Il y a une volonté de l’en­semble des jour­naux du pôle presse Ebra d’al­ler vers une inten­si­fi­ca­tion autour du digi­tal. Un cer­tain nombre de choses ont été por­tées par le Dauphiné libéré au niveau du groupe qui ont per­mis de déployer une stra­té­gie. Celle-ci sera certes propre à chaque titre mais repose sur des fon­da­men­taux que nous avons par­ta­gés parce qu’à plu­sieurs on est tou­jours plus intel­li­gents que tout seul.

 

Les titres du groupe Ebra. © Groupe Ebra

Les titres du groupe Ebra et leurs zones de dif­fu­sion. © Groupe Ebra

Au-delà du groupe, quand on regarde ce qui se passe au sein des médias d’une manière géné­rale, nous sommes aujourd’­hui dans un mou­ve­ment qui va très clai­re­ment dans ce sens-là, avec une vraie pro­blé­ma­tique de moné­ti­sa­tion des conte­nus. Les modèles ne sont pas encore com­plè­te­ment posés et que ce soit au niveau du Dauphine libéré ou du mar­ché, les choses évo­luent très vite. Il faut donc par­ve­nir à créer un modèle éco­no­mique qui per­mette de sou­te­nir un compte d’ex­ploi­ta­tion qui reste posi­tif depuis main­te­nant pas mal d’années.

 

 

Comment se porte jus­te­ment le titre ? Avez-vous constaté une baisse de la dif­fu­sion et, si oui, de quel ordre est-elle ?

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 76 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Distribution de tracts devant la gare de Grenoble ce 5 février 2021. © Sarah Krakovitch - Place Gre'net
Les écologistes d’Auvergne-Rhône-Alpes préparent leur stratégie en vue des élections régionales

  FLASH INFO - La 4e convention de l'Appel des écologistes pour une région Auvergne-Rhône-Alpes (Aura) « résiliente et solidaire » se déroulera ce samedi Lire plus

Le 20 septembre, un mail de Paris enjoignait Génération.s Grenoble de faire alliance avec le maire sortant Eric Piolle en vue des élections municipales.
Génération.s minimise l’immixtion de Paris dans les affaires grenobloises et laisse ouverte la question des alliances

  EN BREF - L'immixtion de Paris dans les affaires grenobloises de Génération.s n'est-elle que "maladresse" ? Après la démission du responsable départemental du mouvement Lire plus

Le Postillon condamné en appel pour diffamation contre le responsable d'Emmaüs Grenoble
Jugement en demi-teinte pour le procès en appel de Ferrari contre Le Postillon

FOCUS - La cour d'appel de Grenoble a, ce lundi 30 janvier, relaxé partiellement des chefs d'injures et de diffamation le bimestriel Le Postillon dans Lire plus

La Bibliothèque d'étude et du patrimoine propose l'exposition Incroyable presse, un parcours au sein de l'histoire de la presse, ses enjeux et sa censure.
L” “Incroyable presse !” dans tous ses états à la Bibliothèque d’étude de Grenoble

Incroyable, la presse ? C'est en tout cas ce qu'affirme le titre de l'exposition de la Bibliothèque d'étude et du patrimoine de Grenoble : Incroyable presse ! Lire plus

Dépôt de bilan : le magazine Captiv disparaît, après avoir fêté ses dix ans

EN BREF - Après dix ans d'existence et plus de cent numéros dont le dernier, sorti en novembre, le magazine gratuit Captiv cesse de paraître. Lire plus

manifeste des 100 intellos à lunettes
Un manifeste de cent « intellos à lunettes » en soutien au Postillon

Enseignants, chercheurs, agriculteurs, artisans, graphistes, médecins, techniciens, ingénieurs, éducateurs, journalistes… Cent "intellos à lunettes" du collectif Cortecs ont cosigné un manifeste, dans lequel ils appellent Christophe Lire plus

Flash Info

|

19/01

0h33

|

|

18/01

15h20

|

|

18/01

11h19

|

|

18/01

10h31

|

|

17/01

19h34

|

|

17/01

12h10

|

|

17/01

10h52

|

|

15/01

13h56

|

|

14/01

20h48

|

|

14/01

16h22

|

Les plus lus

Le groupe d'opposition Société Civile veut rendre publiques les données sur la sécurité du réseau Tag

Flash info| Le groupe d’opposition Société Civile veut rendre publiques les données sur la sécurité du réseau Tag

Éric Piolle présentait ses voeux à la presse ce 13 janvier 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Abonnement| Éric Piolle envisage un stationnement plus cher pour les SUV et de la vidéo-verbalisation en centre-ville

Le festival Magic Bus revient sur l'Esplanade pour sa 21e édition en 2022. © Retour de scène

Culture| Festival Magic Bus : après l’anneau de vitesse en 2021, retour sur l’Esplanade en 2022

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin