Une nouvelle saison culturelle sous le signe de « l’humain » à l’Heure bleue

sep article



FOCUS – Pour sa 26e saison, l’équipe de L’Heure bleue – salle de spectacle à Saint-Martin‑d’Hères – annonce une programmation éclectique, rythmée par des concerts, festivals, pièces de théâtre et œuvres artistiques en tout genre. Comme l’an passé, le projet culturel 2018 – 2019 aura pour credo « partage, solidarité et citoyenneté ». Quelques surprises ont aussi été annoncées pour ce début de saison, notamment la création d’un portail artistique et culturel martinérois.

 

 

Le maire de Saint-Martin-d’Hères, David Queiros, a ouvert la céré­mo­nie de lan­ce­ment de la sai­son cultu­relle de L’Heure bleue, le 19 sep­tembre @Anaïs Mariotti

« Citoyenneté, par­tage, jus­tice et soli­da­rité ». Autant de valeurs qui ont guidé l’élaboration de la 26e sai­son de L’Heure bleue, a expli­qué David Queiros, maire de Saint-Martin‑d’Hères, à l’oc­ca­sion de la pré­sen­ta­tion de la pro­gram­ma­tion de la salle de spec­tacle régio­nale label­li­sée, le 19 sep­tembre.

 

Dans la conti­nuité de la pré­cé­dente  sai­son, les spec­tacles seront pla­cés sous le signe de l’humanisme. Certains abor­de­ront des thé­ma­tiques très actuelles – telles que la migra­tion et la tolé­rance – avec une dimen­sion poli­tique plus ou moins mar­quée.

 

L’objectif ? « Interroger le rap­port aux autres » et sou­le­ver diverses pro­blé­ma­tiques à tra­vers l’art et la culture, explique Vincent Villenave, le direc­teur artis­tique de L’Heure bleue. « L’absolue néces­sité de l’accueil de l’autre est une idée qui a par­ti­cipé à la créa­tion de cette sai­son », pour­suit-il.

 

Le direc­teur artis­tique a pré­senté la nou­velle sai­son cultu­relle de l’Heure Bleue, sous le regard atten­tif du public. © Anaïs Mariotti

 

Quelques sur­prises mar­que­ront par ailleurs l’année 2018 – 2019. La salle accueillera pour la pre­mière fois un orchestre sym­pho­nique L’« Orchestre des pays de Savoie », le 30 novembre pro­chain. Enfin, David Queiros a éga­le­ment annoncé avec beau­coup d’enthousiasme la créa­tion d’un nou­veau por­tail inter­net mar­ti­né­rois, réper­to­riant l’ensemble des évé­ne­ments artis­tiques et cultu­rels sur la com­mune.

 

 

Des spectacles sous le thème de la tolérance

 

Vincent Villenave, direc­teur artis­tique de L’Heure Bleue. @ Anaïs Mariotti

La sai­son débu­tera avec Dans les yeux du ciel, les 3 et 4 octobre pro­chains. « C’est une œuvre théâ­trale qui m’a per­son­nel­le­ment bou­le­versé », assure le direc­teur artis­tique.

 

Écrite par Rachid Benzine, cette pièce – sous forme de mono­logue – est « la voix d’une femme pros­ti­tuée pen­dant les Révolutions arabes », explique Pascale Henry, la met­teur en scène. « C’est un récit de liberté auda­cieux et cou­ra­geux, qui s’inscrit dans un contexte de ten­sions extrêmes », pour­suit-elle.

 

Le Théâtre du Réel entame éga­le­ment sa troi­sième sai­son à l’Heure bleue, en conti­nuant d’explorer la ques­tion des fron­tières avec un nou­veau spec­tacle Vies d’ailleurs, gens d’ici. Cette com­pa­gnie pro­pose de par­ti­ci­per à l’é­cri­ture d’une pièce théâ­trale col­lec­tive sur le thème de la migra­tion, lors de stages de créa­tion.

Le spec­tacle « Départ Flip » aura lieu le 18 décembre à La Rampe @La Compagnie Virevolt Facebook

 

La pièce cir­cas­sienne Départ Flip offre quant à elle un bal­let aérien, dans lequel les lois de la gra­vité et de l’apesanteur sym­bo­lisent les rela­tions de pou­voir et de domi­na­tion, de dépla­ce­ment et de migra­tion. Les cinq tra­pé­zistes de la com­pa­gnie Virevolt se pro­dui­ront le 18 décembre pro­chain, à La Rampe.

 

Plus clas­sique cette fois, Dominique Lurcel remet au goût du jour Nathan le Sage, l’œuvre de l’auteur alle­mand Lessing, écrite en 1779. « Cette œuvre des Lumières me fas­cine car elle tra­verse les époques. Elle est fina­le­ment très actuelle puisqu’elle ques­tionne la tolé­rance et le rap­port à l’autre », explique le met­teur en scène.

 

 

 

Une programmation musicale éclectique

 

Les danses urbaines seront de nou­veau à l’ordre du jour avec le Hip-Hop Don’t Stop Festival, en par­te­na­riat avec CitaDanse, du 7 au 17 février. « Cet évé­ne­ment cultu­rel est l’occasion de témoi­gner de la longue exis­tence du mou­ve­ment hip-hop à Saint-Martin‑d’Hères », sou­ligne le maire. Pour cette troi­sième édi­tion, le fes­ti­val désire s’ouvrir à l’international, en accueillant davan­tage de dan­seurs étran­gers, maro­cains et japo­nais notam­ment.

 

@Fatoumata Diawara Facebook offi­ciel

Côté concerts, L’Heure bleue accueillera des artistes musi­ca­le­ment très dif­fé­rents. À l’occasion de la sor­tie de son nou­vel album « À vos amours », Adrienne Pauly revient avec des textes inci­sifs et désin­voltes, aux accents rock’n’roll, lors d’un concert le 17 octobre.

 

La chan­teuse et mili­tante malienne Fatoumata Diawara par­ta­gera pour sa part ses « sono­ri­tés métis­sées et envoû­tantes », à tra­vers un sub­til mélange de jazz, funk et musiques tra­di­tion­nelles, le 14 novembre pro­chain.

 

Avec sa « plume popu­laire et huma­niste », l’auteur-compositeur Yves Jamait ne peut s’empêcher d’évoquer de grandes figures de la variété fran­çaise, comme Brassens, Renaud ou Aznavour. Cet artiste à la voix rocailleuse et aux textes cise­lés sera sous le feu des pro­jec­teurs, le 17 novembre pro­chain.

 

 

Danses, spectacles musicaux et circonférence

 

À l’oc­ca­sion du lan­ce­ment de cette sai­son, le cher­cheur en “métas­cience” Barthélémy Champenois, de la com­pa­gnie du Théâtre du Réel, a vul­ga­risé le monde étrange de la phy­sique quan­tique lors d’un spec­tacle humo­ris­tique, la Circonférence des par­ti­cules, le 19 sep­tembre.

Petit avant-goût en images :

 

 

D’autres repré­sen­ta­tions humo­ris­tiques sont atten­dues, notam­ment Et pen­dant ce temps Simone veille, une pièce fémi­niste qui pose la ques­tion du vivre ensemble. La com­pa­gnie de danse Joseph Aka pro­pose une réflexion artis­tique autour des thé­ma­tiques de l’i­den­tité et du sen­ti­ment d’ap­par­te­nance, dans son spec­tacle Où je suis étran­ger, des­tiné aux éta­blis­se­ments sco­laires, le 7 mars 2019.

 

Dans un tout autre registre, la repré­sen­ta­tion musi­cale pour jeune public Désordre et déran­ge­ment de la com­pa­gnie Une Autre Carmen offrira un « opéra élec­tro-clow­nesque », en avril 2019. Sans comp­ter bien d’autres spec­tacles encore à décou­vrir dans la pro­gram­ma­tion cultu­relle de L’Heure bleue.

 

Anaïs Mariotti

 

 

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
1758 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.