Jugeant le Loto du patrimoine insuffisant, Laurent Wauquiez met 100 millions d’euros sur la table

sep article

FIL INFO – Jugeant l’action du gouvernement insuffisante, le Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes annonce mettre 100 millions d’euros sur la table pour venir au secours du patrimoine régional public et privé. Une démonstration de force, qualifiée de « récupération » par l’animateur vedette Stéphane Bern, figure de proue du fameux Loto du patrimoine.

 

 

Cent millions d’euros. Telle est la somme que le Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes dit débloquer en faveur du patrimoine régional et de ses monuments « les plus menacés », appartenant autant au public qu’au privé. Une annonce qui tombe en pleine effervescence médiatique autour du Loto du Patrimoine, lancé par le gouvernement, et dont la promotion est assurée par l’animateur vedette Stéphane Bern.

 

Piquée par le Loto du patrimoine, la Région Auvergne-Rhône-Alpes annonce débloquer 100 millions d'euros pour les monuments régionaux publics et privés.Assemblée plénière à l'Hôtel de Région de Lyon © Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes

Assemblée plénière à l’Hôtel de Région de Lyon © Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes

 

Objectif de l’opération ? « Soutenir les communes, structures intercommunales ou propriétaires
privés dans leurs travaux de restauration de leurs édifices et objets mobiliers protégés […] et présentant un intérêt historique, architectural et culturel », écrit la Région sans donner plus de précisions. Une action qui vise donc à « mettre en valeur son histoire régionale », tout en renforçant les liens avec les petites et moyennes communes, poursuit-elle.

 

 

Un plan d’investissement en milieu de mandat

 

Ces cent millions d’euros constituent encore, écrit la Région, « une nouvelle démonstration de préserver son patrimoine ». La collectivité rappelle ainsi les 300 000 euros investis dans son opération « Patrimoine Remarquable Auvergne-Rhône-Alpes ». Une opération récente au demeurant, puisque la date de clôture des appels à projets était fixée au 30 juin 2018. Soit trois mois avant que la Région n’annonce le déblocage d’une somme… 300 fois supérieure.

 

Une autre opération, « La Région fière de son histoire », invitait également les internautes à retenir quatorze site d’Auvergne-Rhône-Alpes pour les inscrire dans un programme de promotion, de projets pédagogiques et d’événements culturels. C’est le monastère de la Grande Chartreuse qui avait été retenu pour l’Isère. Sans qu’il soit, une fois encore, question des 100 millions d’euros.

Laurent Wauquiez © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Laurent Wauquiez © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

 

Le plan d’investissement est « lancé sur la durée du mandat ». Un mandat pourtant déjà bien entamé, puisque Laurent Wauquiez a accédé à la présidence du Conseil régional en décembre 2015, pour une durée de six ans. C’est précisément avec le « plan d’économies budgétaires réalisées depuis le début du mandat » que la Région explique qu’elle financera son annonce pour le moins surprise.

 

 

La Région gonfle les muscles

 

Est-ce à dire qu’en réaction au Loto du Patrimoine la Région veut gonfler ses muscles ? Dans son communiqué, elle ne manque en tout cas pas de rappeler les chiffres de « l’échiquier national » : « 450 millions d’euros sont investis pour le Grand Palais et “seulement” 20 pour la mission patrimoine de Stéphane Bern. » Soit un véritable « sacrifice des territoires », selon le Conseil régional, qui explique « prendre ses responsabilités » en mettant cinq fois plus sur la table.

 

Le monastère de la Grande Chartreuse, site isérois retenu dans l'opération Patrimoine de la Région © Delphine Chappaz - Place Gre'net

Le monastère de la Grande Chartreuse, site isérois retenu dans l’opération Patrimoine de la Région. © Delphine Chappaz – Place Gre’net

 

Une annonce que, par anticipation, Stéphane Bern avait qualifié de « récupération » auprès de nos confrères de Nice Matin, alors que Laurent Wauquiez souhaitait l’impliquer dans son plan d’investissement. Le présentateur avait invité le président de Région à se concentrer sur le Musée des tissus de Lyon, en difficulté. Réponse cinglante de Laurent Wauquiez : le musée en question est « sécurisé »… Et patrimoine et politique font toujours aussi bon ménage.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
932 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. ah oui ! Laurent Wauquiez menace Bern de son doigt et dit qu’il va en parler à son cheval ?
    Son cheval va-t-il accepter que Wauquiez donne 100 millions sans faire voter les élus régionaux ?
    C’est la question 😉

    sep article