Jugeant le Loto du patrimoine insuffisant, Laurent Wauquiez met 100 millions d’euros sur la table

sep article



FIL INFO – Jugeant l’action du gouvernement insuffisante, le Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes annonce mettre 100 millions d’euros sur la table pour venir au secours du patrimoine régional public et privé. Une démonstration de force, qualifiée de « récupération » par l’animateur vedette Stéphane Bern, figure de proue du fameux Loto du patrimoine.

 

 

Cent mil­lions d’eu­ros. Telle est la somme que le Conseil régio­nal Auvergne-Rhône-Alpes dit déblo­quer en faveur du patri­moine régio­nal et de ses monu­ments « les plus mena­cés », appar­te­nant autant au public qu’au privé. Une annonce qui tombe en pleine effer­ves­cence média­tique autour du Loto du Patrimoine, lancé par le gou­ver­ne­ment, et dont la pro­mo­tion est assu­rée par l’a­ni­ma­teur vedette Stéphane Bern.

 

Piquée par le Loto du patrimoine, la Région Auvergne-Rhône-Alpes annonce débloquer 100 millions d'euros pour les monuments régionaux publics et privés.Assemblée plénière à l'Hôtel de Région de Lyon © Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes

Assemblée plé­nière à l’Hôtel de Région de Lyon © Conseil régio­nal Auvergne-Rhône-Alpes

 

Objectif de l’o­pé­ra­tion ? « Soutenir les com­munes, struc­tures inter­com­mu­nales ou pro­prié­taires
pri­vés dans leurs tra­vaux de res­tau­ra­tion de leurs édi­fices et objets mobi­liers pro­té­gés […] et pré­sen­tant un inté­rêt his­to­rique, archi­tec­tu­ral et cultu­rel », écrit la Région sans don­ner plus de pré­ci­sions. Une action qui vise donc à « mettre en valeur son his­toire régio­nale », tout en ren­for­çant les liens avec les petites et moyennes com­munes, pour­suit-elle.

 

 

Un plan d’investissement en milieu de mandat

 

Ces cent mil­lions d’eu­ros consti­tuent encore, écrit la Région, « une nou­velle démons­tra­tion de pré­ser­ver son patri­moine ». La col­lec­ti­vité rap­pelle ainsi les 300 000 euros inves­tis dans son opé­ra­tion « Patrimoine Remarquable Auvergne-Rhône-Alpes ». Une opé­ra­tion récente au demeu­rant, puisque la date de clô­ture des appels à pro­jets était fixée au 30 juin 2018. Soit trois mois avant que la Région n’an­nonce le déblo­cage d’une somme… 300 fois supé­rieure.

 

Une autre opé­ra­tion, « La Région fière de son his­toire », invi­tait éga­le­ment les inter­nautes à rete­nir qua­torze site d’Auvergne-Rhône-Alpes pour les ins­crire dans un pro­gramme de pro­mo­tion, de pro­jets péda­go­giques et d’é­vé­ne­ments cultu­rels. C’est le monas­tère de la Grande Chartreuse qui avait été retenu pour l’Isère. Sans qu’il soit, une fois encore, ques­tion des 100 mil­lions d’eu­ros.

Laurent Wauquiez © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Laurent Wauquiez © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

 

Le plan d’in­ves­tis­se­ment est « lancé sur la durée du man­dat ». Un man­dat pour­tant déjà bien entamé, puisque Laurent Wauquiez a accédé à la pré­si­dence du Conseil régio­nal en décembre 2015, pour une durée de six ans. C’est pré­ci­sé­ment avec le « plan d’économies bud­gé­taires réa­li­sées depuis le début du man­dat » que la Région explique qu’elle finan­cera son annonce pour le moins sur­prise.

 

 

La Région gonfle les muscles

 

Est-ce à dire qu’en réac­tion au Loto du Patrimoine la Région veut gon­fler ses muscles ? Dans son com­mu­ni­qué, elle ne manque en tout cas pas de rap­pe­ler les chiffres de « l’é­chi­quier natio­nal » : « 450 mil­lions d’euros sont inves­tis pour le Grand Palais et “seule­ment” 20 pour la mis­sion patri­moine de Stéphane Bern. » Soit un véri­table « sacri­fice des ter­ri­toires », selon le Conseil régio­nal, qui explique « prendre ses res­pon­sa­bi­li­tés » en met­tant cinq fois plus sur la table.

 

Le monastère de la Grande Chartreuse, site isérois retenu dans l'opération Patrimoine de la Région © Delphine Chappaz - Place Gre'net

Le monas­tère de la Grande Chartreuse, site isé­rois retenu dans l’o­pé­ra­tion Patrimoine de la Région. © Delphine Chappaz – Place Gre’net

 

Une annonce que, par anti­ci­pa­tion, Stéphane Bern avait qua­li­fié de « récu­pé­ra­tion » auprès de nos confrères de Nice Matin, alors que Laurent Wauquiez sou­hai­tait l’im­pli­quer dans son plan d’in­ves­tis­se­ment. Le pré­sen­ta­teur avait invité le pré­sident de Région à se concen­trer sur le Musée des tis­sus de Lyon, en dif­fi­culté. Réponse cin­glante de Laurent Wauquiez : le musée en ques­tion est « sécu­risé »… Et patri­moine et poli­tique font tou­jours aussi bon ménage.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
1753 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. ah oui ! Laurent Wauquiez menace Bern de son doigt et dit qu’il va en par­ler à son che­val ?
    Son che­val va-t-il accep­ter que Wauquiez donne 100 mil­lions sans faire voter les élus régio­naux ?
    C’est la ques­tion 😉

    sep article