C’est parti pour Mountain Go, la plateforme de covoiturage dédiée à la montagne

sep article



FIL INFO – La plateforme en ligne Mountain Go est officiellement lancée ce vendredi 14 septembre. Créée par deux Grenoblois, elle propose un service de covoiturage à travers la mise en relation de conducteurs et de personnes désirant se rendre en montagne pour pratiquer une activité sportive ou ludique.

 

 

Cette fois, c’est parti ! Après quelques mois de retard pour des rai­sons admi­nis­tra­tives, le ser­vice Mountain Go, fondé par les Grenoblois Loïc Baesso et Christopher-David Paulandré, est offi­ciel­le­ment lancé le ven­dredi 14 sep­tembre, à l’oc­ca­sion d’une soi­rée au res­tau­rant La Voisine, rue des Bons-Enfants à Grenoble.

 

Demain, les montagnes accessibles en covoiturage grâce à Mountain Go ? © Corentin Libert - Place Gre'net

Demain, les mon­tagnes acces­sibles en covoi­tu­rage grâce à Mountain Go ? © Corentin Libert – Place Gre’net

 

Créé avec le sou­tien de 218 contri­bu­teurs dans le cadre d’une cam­pagne de finan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif sur la pla­te­forme Kisskissbankbank, Mountain Go mise sur le covoi­tu­rage « spor­tif et éco­lo­gique ». À l’i­mage d’un BlaBlaCar, il per­met de mettre en rela­tion pas­sa­gers et conduc­teurs sou­hai­tant pra­ti­quer une acti­vité spor­tive ou ludique en mon­tagne. L’idée : faci­li­ter l’ac­cès aux sites mon­ta­gneux, tout en mutua­li­sant les dépla­ce­ments afin de limi­ter le nombre de véhi­cules.

 

 

Centraliser les informations autour des sports de montagne

 

Autre objec­tif : cen­tra­li­ser sur l’es­pace en ligne de Mountain Go des infor­ma­tions concer­nant les sports de mon­tagne et des évè­ne­ments liés aux dif­fé­rentes dis­ci­plines, mais aussi des occa­sions de sor­tie comme des fes­ti­vals cultu­rels. Le ser­vice s’a­dresse donc éga­le­ment aux orga­ni­sa­teurs pour faci­li­ter l’ac­cès du public à leurs évé­ne­ments « dans une démarche éco-res­pon­sable », sou­lignent les créa­teurs de la pla­te­forme.

 

 

Enfin, le par­te­na­riat avec Mountain Riders reste d’ac­tua­lité. Mountain Go s’en­gage ainsi à ver­ser 10 % des frais pré­le­vés aux uti­li­sa­teurs de son ser­vice à l’as­so­cia­tion cham­bé­rienne de défense de la mon­tagne. Une mon­tagne que les deux Grenoblois espèrent rendre plus que jamais attrac­tive, tout en contri­buant au déli­cat équi­libre en fré­quen­ta­tion en hausse et pré­ser­va­tion de l’en­vi­ron­ne­ment. L’avenir dira si Mountain Go par­vient à fédé­rer autour de lui un réseau d’u­sa­gers de taille suf­fi­sante.

 

FM

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2890 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.