C’est parti pour Mountain Go, la plateforme de covoiturage dédiée à la montagne

sep article



FIL INFO – La plateforme en ligne Mountain Go est officiellement lancée ce vendredi 14 septembre. Créée par deux Grenoblois, elle propose un service de covoiturage à travers la mise en relation de conducteurs et de personnes désirant se rendre en montagne pour pratiquer une activité sportive ou ludique.

 

 

Cette fois, c’est parti ! Après quelques mois de retard pour des rai­sons admi­nis­tra­tives, le ser­vice Mountain Go, fondé par les Grenoblois Loïc Baesso et Christopher-David Paulandré, est offi­ciel­le­ment lancé le ven­dredi 14 sep­tembre, à l’oc­ca­sion d’une soi­rée au res­tau­rant La Voisine, rue des Bons-Enfants à Grenoble.

 

Demain, les montagnes accessibles en covoiturage grâce à Mountain Go ? © Corentin Libert - Place Gre'net

Demain, les mon­tagnes acces­sibles en covoi­tu­rage grâce à Mountain Go ? © Corentin Libert – Place Gre’net

 

Créé avec le sou­tien de 218 contri­bu­teurs dans le cadre d’une cam­pagne de finan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif sur la pla­te­forme Kisskissbankbank, Mountain Go mise sur le covoi­tu­rage « spor­tif et éco­lo­gique ». À l’i­mage d’un BlaBlaCar, il per­met de mettre en rela­tion pas­sa­gers et conduc­teurs sou­hai­tant pra­ti­quer une acti­vité spor­tive ou ludique en mon­tagne. L’idée : faci­li­ter l’ac­cès aux sites mon­ta­gneux, tout en mutua­li­sant les dépla­ce­ments afin de limi­ter le nombre de véhi­cules.

 

 

Centraliser les informations autour des sports de montagne

 

Autre objec­tif : cen­tra­li­ser sur l’es­pace en ligne de Mountain Go des infor­ma­tions concer­nant les sports de mon­tagne et des évè­ne­ments liés aux dif­fé­rentes dis­ci­plines, mais aussi des occa­sions de sor­tie comme des fes­ti­vals cultu­rels. Le ser­vice s’a­dresse donc éga­le­ment aux orga­ni­sa­teurs pour faci­li­ter l’ac­cès du public à leurs évé­ne­ments « dans une démarche éco-res­pon­sable », sou­lignent les créa­teurs de la pla­te­forme.

 

 

Enfin, le par­te­na­riat avec Mountain Riders reste d’ac­tua­lité. Mountain Go s’en­gage ainsi à ver­ser 10 % des frais pré­le­vés aux uti­li­sa­teurs de son ser­vice à l’as­so­cia­tion cham­bé­rienne de défense de la mon­tagne. Une mon­tagne que les deux Grenoblois espèrent rendre plus que jamais attrac­tive, tout en contri­buant au déli­cat équi­libre en fré­quen­ta­tion en hausse et pré­ser­va­tion de l’en­vi­ron­ne­ment. L’avenir dira si Mountain Go par­vient à fédé­rer autour de lui un réseau d’u­sa­gers de taille suf­fi­sante.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
3096 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.