C’est parti pour Mountain Go, la plateforme de covoiturage dédiée à la montagne

sep article

FIL INFO – La plateforme en ligne Mountain Go est officiellement lancée ce vendredi 14 septembre. Créée par deux Grenoblois, elle propose un service de covoiturage à travers la mise en relation de conducteurs et de personnes désirant se rendre en montagne pour pratiquer une activité sportive ou ludique.

 

 

Cette fois, c’est parti ! Après quelques mois de retard pour des raisons administratives, le service Mountain Go, fondé par les Grenoblois Loïc Baesso et Christopher-David Paulandré, est officiellement lancé le vendredi 14 septembre, à l’occasion d’une soirée au restaurant La Voisine, rue des Bons-Enfants à Grenoble.

 

Demain, les montagnes accessibles en covoiturage grâce à Mountain Go ? © Corentin Libert - Place Gre'net

Demain, les montagnes accessibles en covoiturage grâce à Mountain Go ? © Corentin Libert – Place Gre’net

 

Créé avec le soutien de 218 contributeurs dans le cadre d’une campagne de financement participatif sur la plateforme Kisskissbankbank, Mountain Go mise sur le covoiturage « sportif et écologique ». À l’image d’un BlaBlaCar, il permet de mettre en relation passagers et conducteurs souhaitant pratiquer une activité sportive ou ludique en montagne. L’idée : faciliter l’accès aux sites montagneux, tout en mutualisant les déplacements afin de limiter le nombre de véhicules.

 

 

Centraliser les informations autour des sports de montagne

 

Autre objectif : centraliser sur l’espace en ligne de Mountain Go des informations concernant les sports de montagne et des évènements liés aux différentes disciplines, mais aussi des occasions de sortie comme des festivals culturels. Le service s’adresse donc également aux organisateurs pour faciliter l’accès du public à leurs événements « dans une démarche éco-responsable », soulignent les créateurs de la plateforme.

 

 

Enfin, le partenariat avec Mountain Riders reste d’actualité. Mountain Go s’engage ainsi à verser 10 % des frais prélevés aux utilisateurs de son service à l’association chambérienne de défense de la montagne. Une montagne que les deux Grenoblois espèrent rendre plus que jamais attractive, tout en contribuant au délicat équilibre en fréquentation en hausse et préservation de l’environnement. L’avenir dira si Mountain Go parvient à fédérer autour de lui un réseau d’usagers de taille suffisante.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
1404 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.