Grenoble rétrogradée à la cinquième place des villes où il fait bon étudier en France

sep article



FIL INFO – Une fois encore, Grenoble figure en bonne place dans le classement annuel des villes étudiantes publié par L’Étudiant. Classée cinquième sur 44, elle se distingue pour ses transports et son cadre de vie, mais est en net recul dans le classement, où elle apparaissait première en 2016, et deuxième en 2017.

 

 

Grenoble, une ville où il fait bon étu­dier ? C’est une nou­velle fois ce que consi­dère L’Étudiant, qui classe la capi­tale des Alpes en cin­quième posi­tion de son pal­ma­rès des villes étu­diantes, der­rière Lyon ou Toulouse, mais devant Bordeaux… et Paris. Parmi les points forts de la ville ? Le cadre de vie et les trans­ports.

 

Tram et bus se croisent sur le campus de Saint-Martin d'Hères. Les transports comptent parmi les points forts de Grenoble © Florent Mathieu - Place Gre'net

Tram et bus se croisent sur le cam­pus de Saint-Martin-d’Hères. Les trans­ports comptent parmi les points forts de Grenoble. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Le clas­se­ment des 44 villes étu­diées se base en effet sur un ensemble de notes dans dif­fé­rents domaines. Dans le détail, Grenoble est troi­sième au clas­se­ment géné­ral en matière de trans­ports, indique ainsi L’Étudiant. Mais aussi neu­vième pour son offre cultu­relle. Quant à sa note glo­bale pour son cadre de vie, elle place la ville en deuxième posi­tion, juste der­rière Montpellier.

 

À noter que, cette année, L’Étudiant a éga­le­ment mené un son­dage auprès de ses lec­teurs. Les résul­tats pour Grenoble ? Aucune note en-des­sous de 8 (sur 10) pour chaque caté­go­rie rete­nue, qu’il s’a­gisse de l’am­biance, du dyna­misme, des trans­ports, de la santé et même du loge­ment. Au final, le taux de recom­man­da­tion des lec­teurs atteint les 94 %.

 

 

Un recul marqué dans le classement

 

Quelques bémols à signa­ler ? Noté 6 sur 10, l’en­so­leille­ment n’est pas le point fort de Grenoble. Plus pré­oc­cu­pant : « l’emploi glo­bal sur l’ag­glo­mé­ra­tion » et le « dyna­misme de l’emploi sur 10 ans » pla­fonnent éga­le­ment à 6.

 

Grenoble en érosion dans le classement ? © Léa Raymond - Place Gre'net

Grenoble en éro­sion dans le clas­se­ment ? © Léa Raymond – Place Gre’net

La ville n’en affiche pas moins un taux de chô­mage très infé­rieur à des com­munes comme Toulouse ou Montpellier, pour­tant bien mieux notées en matière de dyna­misme de l’emploi.

 

Le loge­ment à Grenoble écope éga­le­ment d’une note de 6, ce qui la classe 24e au clas­se­ment géné­ral. Tout comme le taux de réus­site en licence, éga­le­ment noté 6 sur 10.

 

Au final, le seul domaine dans lequel Grenoble a une note en des­sous de la moyenne (4 sur 10) est celui de l’é­vo­lu­tion du nombre d’é­tu­diants sur dix ans. Une perte d’at­trac­ti­vité ? Pas à l’in­ter­na­tio­nal en tout cas : avec un taux de 22,6 % d’é­tu­diants Erasmus, la capi­tale des Alpes dépasse en effet de loin les autres villes.

 

Reste un élé­ment qui pose ques­tion : si Grenoble demeure très bien classé par L’Étudiant, le fait est qu’elle régresse d’an­née en année dans le clas­se­ment. La ville était ainsi pre­mière au clas­se­ment de 2016, et deuxième à celui de 2017. Signe d’une amé­lio­ra­tion dans les autres villes étu­diantes de France… ou d’une dété­rio­ra­tion de la situa­tion à Grenoble ?

 

FM

 

Festival du film France Nature Environnement
commentez lire les commentaires
5418 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. Ping : GRENOBLE CONTINUE à PERDRE DES ÉTUDIANTS – Grenoble Le Changement !

  2. J’ai fais mes études à gre­noble et c’est une ville vrai­ment sympa pour les étu­diants.
    Le cadre de vie est agréable , la Bibliothèque Universitaire avec les mon­tagnes en toile de fond est magni­fique. Un réseau dense d’u­ni­ver­sité et d’é­cole d’in­gé­nieur avec des labo­ra­toires de renommé inter­na­tio­nale (CEA, le syn­chro­tron, mina­tec) en fond un des lea­ders mon­diaux. Les mon­tagnes à proxi­mité offre un ter­rain de jeux pour les ran­don­nées , le vélo , et bien sur le ski. Et en plus on plein de pistes cyclables pour se dépla­cer faci­le­ment en ville.

    sep article
  3. Politique Locale, prix des loge­ments , insé­cu­rité gran­dis­sante, pol­lu­tion étouf­fante, men­ta­lité à revoir, les rues sont de plus en plus sales, les gens agres­sifs.
    Les faits divers font froid dans le dos.
    Je pense que d’ici 5 ans et dans cette conti­nuité, Grenoble sera logi­que­ment en fin de liste.

    sep article