La droite républicaine s'est notoirement démarquée lors des législatives 2017 en Isère. Si aucun de ses candidats n'a été élu, elle a été la plus dépensière

Législatives 2017 en Isère : Jean-Damien Mermillod-Blondin can­di­dat le plus dépensier

Législatives 2017 en Isère : Jean-Damien Mermillod-Blondin can­di­dat le plus dépensier

FIL INFO – Lors des der­nières légis­la­tives, les can­di­dats de la droite répu­bli­caine ont nota­ble­ment plus dépensé que leurs adver­saires sur les cir­cons­crip­tions de l’Isère. C’est ce qui res­sort du bilan publié par la com­mis­sion natio­nale des comptes de cam­pagne. Un inves­tis­se­ment qui n’a guère porté ses fruits, aucun d’eux n’ayant été élu.

A droite de l'échiquier, le maire de Corenc Jean-Damien Mermillod-Blondin, tendance centre droit, a le soutien de LR, de l'UDI et de France Ecologie.

A droite de l’é­chi­quier, le maire de Corenc Jean-Damien Mermillod-Blondin, ten­dance centre droit, avait le sou­tien de LR, de l’UDI et de France Écologie. © Florent Mathieu

Dans la caté­go­rie can­di­dat le plus dépen­sier lors des légis­la­tives à Grenoble en juin 2017, Jean-Damien Mermillod-Blondin (UDI) rem­porte la palme.

Avec 66 828 euros de dépenses (dont près de 27 000 euros de dons), le maire de Corenc, évincé au second tour par le néo-mar­cheur Olivier Véran (44 433 euros de dépenses), reste tou­te­fois sous le pla­fond fixé par la loi à 72 136 euros.

C’est ce qui res­sort du bilan publié début août par la com­mis­sion natio­nale des comptes de cam­pagne et des finan­ce­ments poli­tiques. Où il s’a­vère que les can­di­dats sur la droite de l’é­chi­quier ont sen­si­ble­ment plus dépensé que ceux à gauche.

Parmi les plus dépen­siers, outre Jean-Damien Mermillod Blondin, le Républicain Vincent Chriqui. Le maire de Bourgoin-Jallieu, évincé sur la 10e cir­cons­crip­tion de l’Isère par la mar­cheuse Marjorie Meynier, a dépensé 56 583 euros contre 25 866 pour sa rivale.

Émilie Chalas (LREM) parmi les moins dépensières

Même sort pour Maryline Silvestre (LR-UDI) sur la 8e (55 379 euros) et Yannick Neuder (LR) sur la 7e (52 597 euros dont 27 655 euros de dons). Dans le pelo­ton de tête, on trouve éga­le­ment, Bruno Gattaz. Malgré 51 527 euros dépen­sés, le can­di­dat LR sur la 9e cir­cons­crip­tion n’a pas tenu la dis­tance face à la cen­triste Élodie Jacquier-Laforge (29 286 euros). Même topo sur la 4où Sandrine Martin-Grand (LR) a certes pris la tête du concours avec 45 804 euros de dépenses de cam­pagne mais pas la tête des élec­tions, s’in­cli­nant devant la socia­liste Marie-Noëlle Battistel (39 163 euros).

Derrière le pelo­ton de tête emmené par la droite, on trouve les can­di­dats mar­cheurs Jean-Charles Colas-Roy (46 174 euros) et Olivier Véran (44 433 euros), tou­te­fois intro­ni­sés sur les bancs de l’Assemblée natio­nale. Également élue sur la 3e, leur col­lègue Émilie Chalas s’est “conten­tée” de 18 161 euros, contre 40 406 euros pour Élodie Léger (LR), 32 789 euros pour Raphaël Briot (LFI), 28 122 euros pour Michel Destot (PS) et 26 283 euros pour Soukaïna Larabi (EELV).

PC

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le salon Artisa doit accueillir quelque 180 exposants jusqu'au 4 décembre inclus. Il se présente comme "la plus grande galerie d'artisanat d'art de la région". DR
Grenoble : les salons Artisa et Naturissima ouvrent simul­ta­né­ment à Alpexpo

ÉVÈNEMENT - Près de trois cents exposants attendent le public à Alpexpo du mercredi 30 novembre au dimanche 4 décembre 2022, à l'occasion des salons Lire plus

Alan Confesson, président de la CCIAG et Frank Leroy, son directeur devant la centrale de chauffage Biomax sur la Presqu'île scientifique à Grenoble, mercredi 23 novembre 2022 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
« On ne peut pas se pas­ser pour le moment du char­bon et du fioul » selon le pré­sident de la Compagnie de chauf­fage de l’ag­glo­mé­ra­tion grenobloise

FOCUS - Pas très vertueux, le réseau de chauffage urbain du territoire grenoblois ? Au contraire, il n’a jamais été aussi vertueux, affirme Alan Confesson, Lire plus

Le Festival du film de montagne a pour habitude de mélanger les publics et les pratiques artistiques. Il est largement ouvert aux plus jeunes spectateurs. © Nacho Grez
Autrans : le Festival inter­na­tio­nal du film de mon­tagne repart à la conquête des sommets

ÉVÈNEMENT - À partir du 30 novembre 2022, le Festival international du film de montagne est de retour à Autrans pour cinq jours d'images en Lire plus

Changement cli­ma­tique : la métro­pole de Grenoble dédie un fonds d’aide à l’in­ves­tis­se­ment des communes

FLASH INFO - Le conseil métropolitain vient de voter un Pacte financier et fiscal de solidarité, permettant l'aide à l'investissement des communes. Ce fonds d'aide Lire plus

Chronique Place Gre'net - RCF 48: "Le chauffage au cœur des débats à Grenoble"
Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

CHRONIQUE - Place Gre'net s'associe à la radio RCF Isère chaque lundi midi dans la chronique L'Écho des médias. Notre objectif ? Revenir sur une Lire plus

Emmanuel Macron fait des RER métropolitains, dont celui de Grenoble, une "grande ambition nationale"
Le pro­jet de RER gre­no­blois relancé par Emmanuel Macron dans le cadre d’une « grande ambi­tion nationale »

EN BREF - Dans une annonce publiée sur YouTube au soir du 27 novembre 2022, Emmanuel Macron a dévoilé une "grande ambition nationale", avec la Lire plus

Flash Info

|

30/11

17h49

|

|

30/11

12h11

|

|

30/11

9h58

|

|

30/11

0h38

|

|

29/11

17h12

|

|

29/11

12h00

|

|

28/11

10h48

|

|

26/11

9h37

|

|

24/11

14h16

|

|

24/11

10h16

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 47 : « La mise en place de la ZFE en question »

Société| Affaire Marie-Thérèse Bonfanti : le crâne décou­vert à La Buissière, sur les lieux indi­qués par le sus­pect du meurtre, est bien celui de la mère de famille disparue

Agenda

Je partage !