Tour Alternatiba, « village des alternatives » : Alternatiba Grenoble ne se résigne pas au dérèglement climatique

sep article

REPORTAGE VIDÉO – Le Tour Alternatiba 2018 a fait étape à Grenoble ce vendredi 24 août. Un événement organisé conjointement par les associations  ANV-COP21 et Les Amis de la Terre afin de montrer que des alternatives existent pour éviter l’aggravation du dérèglement climatique. L’occasion pour Alternatiba d’organiser dans chacune des villes étapes un « village des alternatives » favorisant les échanges entre les acteurs locaux et le public intéressé par la démarche de l’association.

 

 

Sur le front des mouvements sociaux, syndicaux, écologistes et citoyens, l’actualité grenobloise était bien chargée cette dernière semaine.

 

Les cyclistes du Tour Alternatiba, parvenus à la moitié de leur périple, ont ainsi fait étape à Grenoble ce vendredi 24 août, alors que se déroulait l’Université d’été « rebelle et solidaires » des mouvements sociaux et citoyens. Un tour à vélo, organisé tous les ans par Alternatiba, ANV-Cop21 et Les amis de la Terre, qui a pour objectif de mobiliser le plus grand nombre de personnes autour des « vraies alternatives » au changement climatique dans la perspective de la COP21.

 

 

« Changer le système, pas le climat »

 

Partis de Paris le 9 juin pour arriver à Bayonne le 6 octobre après un parcours de 5 800 kilomètres à travers la France et l’Europe, les cyclistes d’Alternatiba s’arrêtent chaque jour dans une nouvelle ville étape où est édifié un éphémère « village des alternatives ». Leur mission ? Démontrer, avec les habitants et des structures locales, que les alternatives et des initiatives existent pour contrecarrer l’aggravation du dérèglement climatique et ainsi accélérer la transition énergétique. Leur mot d’ordre ? « Changer le système, pas le climat ! »

 

Retour en images sur l’arrivée des cyclistes du Tour Alternatiba attendus par près de 300 personnes sur l’anneau de vitesse du parc Paul Mistral.

 

 

 

Un village des alternatives pour échanger avec les acteurs locaux

 

Samedi 25 août, il était encore question d’envisager des solutions au dérèglement climatique mais cette fois dans l’enceinte du Jardin de ville de Grenoble où se tenait le « village des alternatives ». Au programme ? Des ateliers, des conférences autour des initiatives locales, un coin documentation, une formation à l’action non violente, des jeux…

 

Mais aussi les stands de pas moins de 45 acteurs locaux avec lesquels le public pouvait discuter et échanger. Le tout dans des espaces dédiés. Fabriquer et réparer, agriculture et alimentation, biens communs et diversité, climat et énergie, économie soutenable, consommation responsable, éducation, mobilités, habitat… De quoi satisfaire la curiosité de tous avec en toile de fond cette unique préoccupation : comment sauver le climat ?

 

 

Joël Kermabon

 

 

commentez lire les commentaires
1902 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.