Tour Alternatiba, « village des alternatives » : Alternatiba Grenoble ne se résigne pas au dérèglement climatique

sep article



REPORTAGE VIDÉO – Le Tour Alternatiba 2018 a fait étape à Grenoble ce vendredi 24 août. Un événement organisé conjointement par les associations  ANV-COP21 et Les Amis de la Terre afin de montrer que des alternatives existent pour éviter l’aggravation du dérèglement climatique. L’occasion pour Alternatiba d’organiser dans chacune des villes étapes un « village des alternatives » favorisant les échanges entre les acteurs locaux et le public intéressé par la démarche de l’association.

 

 

Sur le front des mou­ve­ments sociaux, syn­di­caux, éco­lo­gistes et citoyens, l’ac­tua­lité gre­no­bloise était bien char­gée cette der­nière semaine.

 

Les cyclistes du Tour Alternatiba, par­ve­nus à la moi­tié de leur périple, ont ainsi fait étape à Grenoble ce ven­dredi 24 août, alors que se dérou­lait l’Université d’été « rebelle et soli­daires » des mou­ve­ments sociaux et citoyens. Un tour à vélo, orga­nisé tous les ans par Alternatiba, ANV-Cop21 et Les amis de la Terre, qui a pour objec­tif de mobi­li­ser le plus grand nombre de per­sonnes autour des « vraies alter­na­tives » au chan­ge­ment cli­ma­tique dans la pers­pec­tive de la COP21.

 

 

« Changer le système, pas le climat »

 

Partis de Paris le 9 juin pour arri­ver à Bayonne le 6 octobre après un par­cours de 5 800 kilo­mètres à tra­vers la France et l’Europe, les cyclistes d’Alternatiba s’ar­rêtent chaque jour dans une nou­velle ville étape où est édi­fié un éphé­mère « vil­lage des alter­na­tives ». Leur mis­sion ? Démontrer, avec les habi­tants et des struc­tures locales, que les alter­na­tives et des ini­tia­tives existent pour contre­car­rer l’aggravation du dérè­gle­ment cli­ma­tique et ainsi accé­lé­rer la tran­si­tion éner­gé­tique. Leur mot d’ordre ? « Changer le sys­tème, pas le cli­mat ! »

 

Retour en images sur l’ar­ri­vée des cyclistes du Tour Alternatiba atten­dus par près de 300 per­sonnes sur l’an­neau de vitesse du parc Paul Mistral.

 

 

 

Un village des alternatives pour échanger avec les acteurs locaux

 

Samedi 25 août, il était encore ques­tion d’en­vi­sa­ger des solu­tions au dérè­gle­ment cli­ma­tique mais cette fois dans l’en­ceinte du Jardin de ville de Grenoble où se tenait le « vil­lage des alter­na­tives ». Au pro­gramme ? Des ate­liers, des confé­rences autour des ini­tia­tives locales, un coin docu­men­ta­tion, une for­ma­tion à l’ac­tion non vio­lente, des jeux…

 

Mais aussi les stands de pas moins de 45 acteurs locaux avec les­quels le public pou­vait dis­cu­ter et échan­ger. Le tout dans des espaces dédiés. Fabriquer et répa­rer, agri­cul­ture et ali­men­ta­tion, biens com­muns et diver­sité, cli­mat et éner­gie, éco­no­mie sou­te­nable, consom­ma­tion res­pon­sable, édu­ca­tion, mobi­li­tés, habi­tat… De quoi satis­faire la curio­sité de tous avec en toile de fond cette unique pré­oc­cu­pa­tion : com­ment sau­ver le cli­mat ?

 

 

Joël Kermabon

 

 

Paysage>Paysages saison 04 été 2020 : spectacles expositions expériences en plein air en Isère
commentez lire les commentaires
2533 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.