Mis à jour, le plan Climat de la Métropole de Grenoble prévoit de lutter et d'atténuer les effets du changement climatique. La consultation est ouverte.

Pollution à l’o­zone : le bas­sin gre­no­blois est placé en alerte de niveau 1

Pollution à l’o­zone : le bas­sin gre­no­blois est placé en alerte de niveau 1

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO – Le bas­sin gre­no­blois est placé en niveau d’a­lerte N1 de pol­lu­tion atmo­sphé­rique à l’o­zone depuis ce jeudi 26 juillet à 17 heures. Une alerte qui entraîne une vigi­lance accrue pour les per­sonnes sen­sibles, ainsi qu’un cer­tain nombre de res­tric­tions en matière de vitesse sur les axes rou­tiers et d’ac­ti­vi­tés agri­coles ou industrielles.

Comme sou­vent sur Grenoble et l’Isère, les fortes cha­leurs s’ac­com­pagnent de pol­lu­tion atmo­sphé­rique. Depuis ce jeudi 26 juillet à 17 heures, le bas­sin gre­no­blois est ainsi placé par la Préfecture de l’Isère en alerte de niveau N1, comme l’a été plus tôt le bas­sin Lyonnais Nord Isère. En cause : un épi­sode de pol­lu­tion à l’o­zone prévu par Atmo Auvergne Rhône-Alpes.

Le bassin grenoblois est placé en niveau d'alerte N1 de pollution à l'ozone, entraînant des baisses de vitesse et des restrictions d'activité.Nuage de pollution sur Grenoble. Patricia Cerinsek - Place Gre'net

Nuage de pol­lu­tion sur Grenoble © Patricia Cerinsek – Place Gre’net

Les per­sonnes sen­sibles et vul­né­rables doivent ainsi res­pec­ter cer­taines recom­man­da­tions : s’é­loi­gner des grands axes rou­tiers aux heures de pointe, éloi­gner les enfants de la pol­lu­tion auto­mo­bile, limi­ter les sor­ties dans l’a­près-midi et limi­ter les acti­vi­tés phy­siques et spor­tives intenses en plein air. En cas de symp­tômes ou d’in­quié­tudes, il est conseillé de prendre conseil auprès de son méde­cin ou pharmacien.

Baisses de vitesse sur les axes routiers

L’alerte de niveau N1 entraîne éga­le­ment un cer­tain nombre de res­tric­tions visant à réduire les sources d’é­mis­sions pol­luantes. Ces mesures ont dû être mises en œuvre dès 17 heures, à l’ex­cep­tion de celles en lien avec le sec­teur des trans­ports devant prendre effet le ven­dredi 27 juillet à par­tir de 5 heures du matin.

En matière de cir­cu­la­tion, une baisse de la vitesse de 20 km/h est en vigueur pour tous les véhi­cules à moteur, sur tous les axes rou­tiers où la vitesse maxi­male est habi­tuel­le­ment supé­rieure ou égale à 90 km/h. La vitesse maxi­male est donc limi­tée à 70 km/h sur les ter­ri­toires de la Métro, du Grésivaudan et du Pays voironnais.

Le bassin grenoblois est placé en niveau d'alerte N1 de pollution à l'ozone, entraînant des baisses de vitesse et des restrictions d'activité.La vitesse est réduite à 70 km/h sur les axes routiers © Léa Raymond - Place Gre'net

La vitesse est réduite à 70 km/h sur les axes rou­tiers. © Léa Raymond – Place Gre’net

Pour le réseau auto­rou­tier situé dans le bas­sin d’air gre­no­blois, la vitesse maxi­male est, là encore, abais­sée à 70 km/h. À savoir sur l’A41-Sud entre le péage de Crolles et la com­mune de Meylan (rond-point de la Carronnerie), et l’A48, l’A480 et l’A51 entre les péages de Voreppe et de Vif (péage du Crozet). Les com­pé­ti­tions méca­niques sont, quant à elles, interdites.

Restrictions pour les particuliers

Dans le sec­teur rési­den­tiel, l’u­ti­li­sa­tion des bar­be­cues à com­bus­tible solide est inter­dite, et la pré­fec­ture demande à ce que les tra­vaux d’en­tre­tien avec des outils non élec­triques, ou avec des pro­duits à base de sol­vants orga­niques, soient repor­tés. La mesure s’ap­plique autant aux espaces verts et jar­dins publics qu’aux lieux pri­vés. À noter : les feux d’ar­ti­fice sont éga­le­ment rigou­reu­se­ment inter­dits dans la zone concer­née par l’a­lerte de pol­lu­tion à l’ozone.

Les exploi­tants agri­coles sont, pour leur part, priés d’en­fouir tout fer­ti­li­sant orga­nique épandu en même temps que le chan­tier d’é­pan­dage. « Un chan­tier d’épandage ne pou­vant satis­faire à cette condi­tion est reporté à la fin de l’épisode de pol­lu­tion », pré­cise la pré­fec­ture de l’Isère.

Le sec­teur indus­triel appelé à modé­rer ses émissions

Sans sur­prise, les mesures les plus res­tric­tives concernent le sec­teur indus­triel. « Les exploi­tants pro­cèdent à une sen­si­bi­li­sa­tion du per­son­nel et observent une vigi­lance accrue sur le fonc­tion­ne­ment des ins­tal­la­tions (para­mètres de fonc­tion­ne­ment, sta­bi­li­sa­tion des charges, bon fonc­tion­ne­ment des sys­tèmes de trai­te­ment, etc.) et sur l’application des bonnes pra­tiques », exigent ainsi les ser­vices préfectoraux.

Ozone - Le secteur industriel est lui aussi sujet à de nombreuses restrictions. DR

Le sec­teur indus­triel est lui aussi sujet à de nom­breuses res­tric­tions. DR

Les uni­tés de pro­duc­tion équi­pées de sys­tèmes de dépol­lu­tion ren­for­cés doivent les acti­ver durant toute la durée de l’é­pi­sode de pol­lu­tion. Les éta­blis­se­ments émet­teurs de par­ti­cules fines doivent, quant à eux, repor­ter leurs opé­ra­tions à la fin de l’é­pi­sode en absence de dis­po­si­tif de trai­te­ment, et « mettre en œuvre toute mesure appro­priée pour réduire ses émis­sions ».

L’utilisation de groupes élec­tro­gènes n’est auto­ri­sée que pour satis­faire l’a­li­men­ta­tion élec­trique d’in­té­rêts essen­tiels, et les éta­blis­se­ments équi­pés d’ins­tal­la­tion de com­bus­tion doivent uti­li­ser le com­bus­tible le moins émis­sif. L’usage des engins de manu­ten­tion ther­mique doit par ailleurs être limité. Enfin, dans le sec­teur du BTP, les acti­vi­tés sur des chan­tiers géné­ra­trices de pous­sière doivent être réduites et com­pen­sées par des mesures effi­caces comme l’ar­ro­sage du site.

FM

Fin du niveau d’a­lerte N1 (mise à jour du samedi 28 juillet à 16 heures)

Compte tenu des pré­vi­sions et ana­lyses émises par Atmo Auvergne Rhône-Alpes concer­nant la qua­lité de l’air ambiant sur le bas­sin d’air gre­no­blois, il est mis fin aux mesures d’urgence du niveau d’alerte N1 activé en rai­son d’un épi­sode de pol­lu­tion atmo­sphé­rique de type esti­val (Ozone – O3) com­mencé le 26 juillet 2018.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Plusieurs versants de l'Isère placés en vigilance ou en alerte sécheresse par la préfecture
Plusieurs ver­sants de l’Isère pla­cés en vigi­lance ou en alerte séche­resse par la préfecture

FLASH INFO – La préfecture de l'Isère annonce placer en vigilance ou en alerte sécheresse plusieurs bassins versants du département. Ceci pour faire face à Lire plus

Claix, Meylan, Seyssinet, Corenc et Varces signent un Contrat de mixité sociale avec l'EPFL et l'État
Les Villes de Claix, Meylan, Seyssinet, Corenc et Varces signent un contrat de mixité sociale

FOCUS - Les Villes de Claix, Meylan, Seyssinet-Pariset, Corenc et Varces ont signé, lundi 2 mai 2022, des Contrats de mixité sociale (CMS) avec l'Établissement public Lire plus

Le Grésivaudan signe un contrat d’aide à la relance de la construction durable avec la préfecture de l'Isère
Le Grésivaudan signe un contrat d’aide à la relance de la construc­tion durable avec la pré­fec­ture de l’Isère

FLASH INFO – Un premier "contrat d’aide à la relance de la construction durable" en Isère. Jeudi 17 mars, le préfet de l'Isère Laurent Prévost Lire plus

La préfecture annonce avoir d'ores et déjà reçu 150 ressortissants ukrainiens depuis le début de la guerre
Déjà 150 réfu­giés ukrai­niens en Isère, un gui­chet unique et un gym­nase ouvert à Grenoble

EN BREF - La préfecture de l'Isère indique avoir reçu 150 ressortissants ukrainiens et délivré 87 autorisations provisoires de séjour, tandis que près de 4300 Lire plus

Saisi par Alain Carignon, le préfet de l'Isère ne voit "à ce stade" aucune illégalité dans le budget 2022 de la Ville de Grenoble
Saisi par Alain Carignon, le pré­fet de l’Isère ne voit « à ce stade » aucune illé­ga­lité dans le bud­get 2022 de la Ville de Grenoble

FLASH INFO – "S'agissant du budget primitif dont le caractère est prévisionnel, le contrôle n'a révélé à ce stade aucune illégalité". C'est par ces mots Lire plus

L’Isère passe en niveau 4 de risque de déclen­che­ments d’a­va­lanches à comp­ter du lundi 21 février

FLASH INFO — La préfecture de l'Isère indique que le département passe en niveau 4 (sur une échelle de 5) du risque de déclenchement d'avalanches. Lire plus

Flash Info

|

20/05

10h43

|

|

19/05

10h45

|

|

19/05

9h27

|

|

18/05

18h58

|

|

18/05

17h47

|

|

18/05

8h02

|

|

16/05

16h29

|

|

16/05

15h22

|

|

13/05

10h40

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 31 : « Le bur­kini tou­jours à la une de l’ac­tua­lité à Grenoble »

Abonnement| Burkini dans les pis­cines à Grenoble : 40 maires et 27 élus métro­po­li­tains demandent à Éric Piolle de reti­rer sa déli­bé­ra­tion, les réac­tions affluent de toutes parts

Politique| Grenoble : un conseil muni­ci­pal divisé adopte le port du bur­kini dans les pis­cines municipales

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin