Affrontements après la victoire des Bleus : une information judiciaire ouverte à Grenoble

sep article

Conférence 50 ans IFTS à Echirolles : vers des politiques publiques de la relation avec Hartmut Rosa

FIL INFO – Le 15 juillet 2018, un jeune homme, pris entre casseurs et policiers durant la célébration de la victoire des Bleus en finale de la Coupe du monde, a perdu un œil. Suite à la plainte qu’il a déposée dès le lendemain de l’accident, le Parquet de Grenoble vient d’ouvrir une information judiciaire ce mercredi 25 juillet. Durant cette soirée, de nombreux actes de vandalisme avaient été commis dans différents quartiers de la ville.

 

 

La victoire des Bleus au terme de la finale de la Coupe du monde de football le 15 juillet 2018 laissera des souvenirs douloureux à certains. Et tout particulièrement à ce jeune habitant du Trièves prénommé Maxime qui, pris dans un mouvement de foule entre policiers et casseurs sur le cours Jean-Jaurès, a perdu l’usage d’un œil après avoir reçu un projectile au visage. D’aucuns avancent l’hypothèse d’un tir de flashball par un représentant des forces de l’ordre.

 

 

Une quarantaine de voitures vandalisées

 

Suite à la plainte déposée par le jeune homme dès le lendemain de l’accident, le Parquet de Grenoble a ouvert mercredi 25 juillet une information judiciaire. « En onze ans, à Grenoble, trois personnes ont perdu un œil*, a rappelé Me Gerbi, l’avocat de Maxime sur France Info. On est en mesure de demander des comptes aux autorités! »

 

Si, dans certains quartiers de Grenoble, la fête après la victoire des Bleus n’a pas entraîné de débordements, les actes de dégradation n’en ont pas moins été nombreux et les images ou vidéos ont rapidement circulé sur les réseaux sociaux. Depuis le pillage en règle d’un autocar Flixbus en train de circuler au retournement d’une quarantaine de voitures sur l’ensemble du territoire grenoblois.

 

 

 

Des actes commis par des casseurs “professionnels” ?

 

« J’étais assis en terrasse d’un bar à regarder la finale. Quelques secondes avant le coup de sifflet final, j’ai vu quelqu’un près de moi se masquer le visage, se lever, prendre sa chaise et la balancer sur la place… Ça n’avait rien à voir avec le football », nous confiait ainsi un Grenoblois.

 

Un jeune homme a perdu un œil à Grenoble durant la soirée de la Coupe de monde de football, émaillée par de nombreux actes de vandalisme.La voiture de Laura Martinot retournée sur le toit à Grenoble le soir de la victoire des Bleus © Laura Martinot

La voiture de Laura Martinot retournée sur le toit à Grenoble le soir de la victoire des Bleus © Laura Martinot

 

Sans surprise, ces actes de vandalisme ne sont sans conséquences sur la vie des personnes concernées. La presse a ainsi relayé le cas de Laura Martinot qui, privée de véhicule, a dû lancer une collecte de fonds en ligne pour pouvoir en acheter un nouveau et continuer ses études et ses stages. Son objectif de 2 000 euros a finalement été atteint au petit matin du jeudi 26 juillet, grâce à la participation de pas moins de 63 donateurs.

 

FM

 

 

* En 2007, une étudiante en médecine avait perdu un œil après avoir reçu un projectile sur la place Grenette, au cœur d’un affrontement entre policiers et manifestants. Et en 2013, un jeune pompier avait à son tour perdu un œil durant une manifestation devant la préfecture de l’Isère, place de Verdun.

 

 

 

commentez lire les commentaires
2523 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Les policiers n’ont pas à taper sur les gens, les gens n ont pas à attaquer ou manquer de respect aux policier.
    Il y a un pb de poser le problème et reprendre à la base.
    Bon à part ça il y a un soucis à Grenoble l aller quelque chose? (Dire non il y a du monde, travailler à qq chose d autre c est plus rare)
    Il faut du respect mutuel et le prochain qui se fait choper à cramer une poubelle … comment dire… des fois il y a l envie de le mettre dans ladite poubelle et de le laisser se dépêtrer pour s en sortir histoire de lui faire souvenir de ces acts.

    sep article
  2. Oui, il y a eu des casseurs, certainement pas des amateurs de foot. Mais il y a aussi ce jeune qui a perdu un oeil, comme un pompier lors d’un rassemblement devant la préfecture, comme cette jeune fille il y a des années, comme un jeune à Lyon aussi. Ce n’est pas à mettre sur le même plan que la casse de voitures ou d’abribus, car cette casse humaine spéciale a été commise par des personnes dûment estampillées « policiers ». Qui a donné l’ordre de tirer à hauteur d’homme ? car si non, comment des yeux auraient-ils pu être crevés ? est-ce que l’information judiciaire ouverte ira jusqu’à nous le dire ?

    sep article