Jérôme Safar : « Il faut que la municipalité assume son amateurisme total sur le dossier du 10 – 20 galerie de l’Arlequin »

sep article



ENTRETIEN – La décision de démolir l’immeuble 20 galerie de l’Arlequin quartier Villeneuve à Grenoble fait couler beaucoup d’encre, et c’est loin d’être fini. Dans un protocole qui a fait l’objet d’une délibération fin 2013, la Scic habitat Rhône-Alpes devenue CDC Habitat a bénéficié de largesses financières en échange de sa promesse de réhabiliter les immeubles 10 et 20. Promesse qui a fait « pschitt » sans que l’équipe municipale conduite par Eric Piolle n’y trouve à redire. Interviewé par Place Gre’netJérôme Safar, conseiller municipal du groupe Rassemblement de gauche et de progrès, ne mâche pas ses mots et accuse la majorité d”“amateurisme total » dans ce dossier.

 

La démolition de l'immeuble 20 de la Galerie Arlequin à la Villeneuve doit permettre l'ouverture sur le parc. Octobre 2017 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

La démo­li­tion de l’im­meuble 20 de la Galerie Arlequin à la Villeneuve doit per­mettre l’ou­ver­ture sur le parc. Octobre 2017 © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Depuis plu­sieurs mois, le col­lec­tif contre les démo­li­tions impo­sées dénonce la déci­sion de la Ville de Grenoble de démo­lir le 20 gale­rie de l’Arlequin, et éven­tuel­le­ment le 10.

 

Le 18 juin der­nier, le col­lec­tif a pris la parole en conseil muni­ci­pal et déroulé ses argu­ments. Il a ainsi rap­pelé l’exis­tence d’un pro­to­cole dans lequel le bailleur CDC Habitat,  ex-Scic Habitat Rhône Alpes s’en­ga­geait fin 2013 à réha­bi­li­ter les 191 loge­ments du 10 – 20 gale­rie de l’Arlequin, en contre­par­tie d’a­van­tages finan­ciers : un petit prix de rachat et des droits à construire.

 

La Scic aurait fait l’économie de 10 millions d’euros 

 

D’après Guy Tuscher, conseiller muni­ci­pal de l’op­po­si­tion Ensemble à gauche, l’ex-Scic aurait déboursé pour l’achat du 10 – 20 Arlequin seule­ment 250 euros/m2, soit le quart du prix du mar­ché de l’époque, selon une esti­ma­tion basse. A la louche, le “cadeau” fait au bailleur est éva­lué à 10 mil­lions d’eu­ros, l’é­qui­valent d’une “sub­ven­tion” de 55 000 euros par loge­ment.

 

Le “cadeau” en poche, la CDC Habitat change pour­tant d’a­vis… La Ville ne bronche pas. Au contraire, elle approuve. Troublant, alors que l’é­quipe d’Eric Piolle se déclare farou­che­ment hos­tile aux démo­li­tions. Les élus de la majo­rité igno­raient-ils ce pro­to­cole ?

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Paysage>Paysages saison 04 été 2020 : spectacles expositions expériences en plein air en Isère
commentez lire les commentaires
4292 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. Jérôme Safar l’homme qui a vécu à tra­vers Destot.
    Jérôme Safar l’homme qui se voyait déjà ins­tallé dans le fau­teuil en 2014.
    Jérôme Safar l’homme connu pour ne pas beau­coup tra­vailler.
    Jérôme Safar l’homme qui n’a jamais vrai­ment joué le rôle de lea­der de l’opposition.
    Jérôme Safar ô serait-il vou­loir reve­nir ?

    Je suis de ceux qui disent aujourd’hui au revoir Monsieur Piolle et je suis aussi de ceux qui ont dit au revoir Monsieur Safar, ce n’est donc pas pour vous revoir.
    Une nou­velle équipe de gauche pro­gres­siste est atten­due. Pour le moment seul Gemmani m’inspire (un peu) mais ne recy­clons pas les per­dants ou ceux qui nous plongent dans les abîmes comme Piolle.
    Gemmani va devoir com­po­ser avec EnMarche et je l’attends là des­sus pour faire le tri entre les oppor­tu­nistes [modéré] des bos­seurs…

    sep article
  2. Hahum !

    C’est pas bien d’es­sayer de reve­nir sur la scène comme ça, via la Villeneuve !

    Le pro­blème de l’a­ma­teu­risme de la muni­ci­pa­lité c’est sur l’en­semble du pro­jet ANRU et pas que sur le 10 – 20…

    sep article
    • Ils faut que Monsieur Safar tienne son enga­ge­ment de retrait de la vie publique.
      Ils ne vou­laient pas de lui dans le privé ? La soupe n avait pas assez de « beurre » ?
      Après toutes ces décla­ra­tions sur le niveau de vie de conseille muni­ci­pale dans l oppo­si­tion son retour est aussi gro­tesque que incon­grus. (Enfin, entre lui et Madame Sala…)

      sep article