Inondations au Japon : la Fédération de l’Isère du Secours populaire relaie un appel aux dons

sep article



FIL INFO – L’ouest du Japon a été frappé par des pluies exceptionnelles le 5 juillet dernier, provoquant crues, inondations, glissements de terrain et près de 200 morts. Pour venir en aide aux sinistrés, la Fédération de l’Isère du Secours populaire français se mobilise dans le cadre d’un appel aux dons national.

 

 

Inondations dans l'ouest du Japon

Inondations dans l’ouest du Japon. DR

Quartiers entiers immer­gés, pri­vés d’eau potable, ponts détruits, usines para­ly­sées… Les dégâts sont consi­dé­rables suite aux fortes pluies ame­nées par le typhon Prapiroon qui ont tou­ché l’ouest du Japon, entre le 5 et le 7 juillet, tuant près de 200 per­sonnes.

 

À cette occa­sion, la Fédération de l’Isère du Secours popu­laire fran­çais se mobi­lise dans le cadre d’un grand appel aux dons natio­nal. « 70 000 euros ont déjà été déblo­qués pour venir en aide à 5 000 per­sonnes envi­ron », indique Ismail Hassouneh, secré­taire natio­nal de l’as­so­cia­tion.

 

 

Des dizaines de milliers de déplacés

 

« Pour l’instant, il s’agit de livrer du maté­riel d’urgence : eau, nour­ri­ture, vête­ments, cou­ver­ture. Beaucoup de familles ont dû être dépla­cées. »

 

Le Secours populaire avait apporté de l'aide en 2011 après Fukushima © SPF

Le Secours popu­laire avait apporté de l’aide en 2011 après Fukushima © SPF

Cette phase d’urgence devrait durer entre un et trois mois. Viendront ensuite « au moins deux années » d’aide à la recons­truc­tion : écoles, centres d’hébergement, aides aux per­sonnes âgées.

Pour cela, le SPF s’appuiera sur son par­te­naire local « Lien soli­daires ». Le SPF pour­sui­vra ainsi la coopé­ra­tion enta­mée avec cette asso­cia­tion après le tsu­nami de 2011.

 

 

Sept années après Fukushima

 

« Ces deux catas­trophes ne sont pas vrai­ment com­pa­rables, pré­cise Ismail Hassouneh. Il y a sept ans, des dizaines de mil­liers de per­sonnes avaient dû être éva­cuées en urgence à cause de la cen­trale nucléaire de Fukushima. »

 

Un mil­lion d’euros de dons avaient alors été récol­tés. Cette aide avait été uti­li­sée dans des pro­grammes médi­caux et sco­laires mais aussi en sou­tien aux acti­vi­tés des pêcheurs.

 

FE

 

 

Les dons peuvent être envoyés à la Fédération de l’Isère du Secours popu­laire fran­çais
(8 rue des Peupliers – 38100 Grenoble) ou par don en ligne (donner.spf38.org ; pré­ci­ser « Fonds d’urgence »)

 

 

Festival du film France Nature Environnement
commentez lire les commentaires
1372 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.