Saison estivale : Le Département de l’Isère mise sur le triptyque sport, culture et patrimoine

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

FOCUS – Le Département de l’Isère à travers Isère tourisme et quelques-uns des principaux acteurs du tourisme en Isère a lancé sa saison touristique estivale le 2 juillet. Il entend bien s’imposer comme une destination de choix, autant pour son capital nature exceptionnel que par les outils développés pour le valoriser, notamment via sa marque Alpes Is(h)ere. L’objectif ? Attirer de plus en plus de touristes en Isère par le biais d’activités sportives, culturelles et patrimoniales.

Temps de lecture : 12 – 15 min

 

 

De gauche à droite : Jean-Pierre Barbier, Chantal Carlioz et Patrick Curtaud. © Joël Kermabon - Place Gre'net

De gauche à droite : Jean-Pierre Barbier, Chantal Carlioz et Patrick Curtaud. © Joël Kermabon – Place Gre’net

« C’est la pre­mière fois que nous lan­çons la sai­son tou­ris­tique esti­vale […] Si le tou­risme hiver­nal, une belle loco­mo­tive, pèse très lourd dans le dépar­te­ment de l’Isère, on vou­lait don­ner le signe que la sai­son esti­vale ne devait pas être négli­gée », déclare Jean-Pierre Barbier, le pré­sident du Département de l’Isère.

 

Accompagné de quelques-uns des prin­ci­paux acteurs* du tou­risme, le Département – à tra­vers Isère tou­risme – avait choisi le cadre majes­tueux de la ter­rasse du res­tau­rant du Per” Gras à La Bastille pour pré­sen­ter, ce lundi 2 juillet, les atouts tou­ris­tiques de l’Isère ainsi que les temps fort qui vont mar­quer cette sai­son esti­vale 2018. Une sai­son qui a ten­dance à pro­gres­si­ve­ment s’al­lon­ger puisque qu’elle s’é­tend désor­mais du mois de mai à la fin octobre voire même jus­qu’en novembre.

 

 

La marque Alpes Is(h)ere, « bras armé » du développement touristique en Isère

 

« Nous avons un capi­tal natu­rel excep­tion­nel. Nous déve­lop­pons le vélo à assis­tance élec­trique (VAE), le trail, les loi­sirs de plein air, le cam­ping, la décou­verte des espaces natu­rels sen­sibles… Tous ces outils que l’on peut mettre en valeur pour atti­rer les tou­ristes chez nous », vante, non sans fierté, Jean-Pierre Barbier.

 

 

Jean-Pierre Barbier mise éga­le­ment beau­coup sur le déve­lop­pe­ment, en sai­son esti­vale, de l’aéro­port Alpes-Isère. L’objectif ? Atteindre la barre des 400 000 voya­geurs, contre 346 000 en 2017. Autre vec­teur d’at­trac­ti­vité tou­ris­tique : les fes­ti­vals.

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

MC2 - A la Vie
commentez lire les commentaires
1577 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.