Saison estivale : Le Département de l’Isère mise sur le triptyque sport, culture et patrimoine

sep article

FOCUS – Le Département de l’Isère à travers Isère tourisme et quelques-uns des principaux acteurs du tourisme en Isère a lancé sa saison touristique estivale le 2 juillet. Il entend bien s’imposer comme une destination de choix, autant pour son capital nature exceptionnel que par les outils développés pour le valoriser, notamment via sa marque Alpes Is(h)ere. L’objectif ? Attirer de plus en plus de touristes en Isère par le biais d’activités sportives, culturelles et patrimoniales.

Temps de lecture : 12-15 min

 

 

De gauche à droite : Jean-Pierre Barbier, Chantal Carlioz et Patrick Curtaud. © Joël Kermabon - Place Gre'net

De gauche à droite : Jean-Pierre Barbier, Chantal Carlioz et Patrick Curtaud. © Joël Kermabon – Place Gre’net

« C’est la première fois que nous lançons la saison touristique estivale […] Si le tourisme hivernal, une belle locomotive, pèse très lourd dans le département de l’Isère, on voulait donner le signe que la saison estivale ne devait pas être négligée », déclare Jean-Pierre Barbier, le président du Département de l’Isère.

 

Accompagné de quelques-uns des principaux acteurs* du tourisme, le Département – à travers Isère tourisme – avait choisi le cadre majestueux de la terrasse du restaurant du Per’ Gras à La Bastille pour présenter, ce lundi 2 juillet, les atouts touristiques de l’Isère ainsi que les temps fort qui vont marquer cette saison estivale 2018. Une saison qui a tendance à progressivement s’allonger puisque qu’elle s’étend désormais du mois de mai à la fin octobre voire même jusqu’en novembre.

 

 

La marque Alpes Is(h)ere, « bras armé » du développement touristique en Isère

 

« Nous avons un capital naturel exceptionnel. Nous développons le vélo à assistance électrique (VAE), le trail, les loisirs de plein air, le camping, la découverte des espaces naturels sensibles… Tous ces outils que l’on peut mettre en valeur pour attirer les touristes chez nous », vante, non sans fierté, Jean-Pierre Barbier.

 

 

Jean-Pierre Barbier mise également beaucoup sur le développement, en saison estivale, de l’aéroport Alpes-Isère. L’objectif ? Atteindre la barre des 400 000 voyageurs, contre 346 000 en 2017. Autre vecteur d’attractivité touristique : les festivals.

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
1032 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.