Les offices de tourisme de l’Isère entre fusions et innovation

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

FIL INFO – La fédération des offices de tourisme de l’Isère se réunissait le 19 juin dernier au château de Vizille pour son assemblée générale. L’occasion de revenir sur les réorganisations nécessaires après les fusions imposées par l’intercommunalité et de présenter quelques dispositifs innovants de la filière.

 

 

Jérôme Merle, président de la fédération des offices de tourisme de l'Isère et Chantal Carlioz, présidente d'Isère tourisme

Jérôme Merle, pré­sident de la fédé­ra­tion des offices de tou­risme de l’Isère, et Chantal Carlioz, pré­si­dente d’Isère tou­risme

« Une année dite de tran­si­tion » pour les offices de tou­risme de l’Isère, selon Jérôme Merle, pré­sident de la fédé­ra­tion dépar­te­men­tale. « La loi Notre [Nouvelle orga­ni­sa­tion ter­ri­to­riale de la République, ndlr] est pas­sée par là. »

 

Cette réforme ter­ri­to­riale, pro­mul­guée le 7 août 2015 et res­pon­sable de la fusion des régions, impose notam­ment aux offices de tou­risme de se rap­pro­cher dans une optique inter­com­mu­nale. L’assemblée géné­rale du 19 juin qui s’est tenue sur le domaine de Vizille a ainsi per­mis de faire le point sur les mis­sions de ces struc­tures renou­ve­lées.

 

« Pour la métro­pole, nous sommes ainsi pas­sés de quatre enti­tés (Sassenage, Le Sappey-en-Chartreuse, Vizille et Grenoble) à un seul office de tou­risme. » Sur le dépar­te­ment, leur nombre a ainsi chuté de 52 en 2016 à 24 en 2018.

 

« Ces rap­pro­che­ments impo­sés ont été accueillis avec plus ou moins de bon­heur. Mais ils nous ont per­mis de gagner en lisi­bi­lité, tout en gar­dant nos res­sources : le per­son­nel, à l’exception des départs volon­taires, et notre implan­ta­tion, c’est-à-dire que nos bureaux d’information sont tou­jours en place. »

 

 

« Nécessité d’innover »

 

« Par contre, ces rap­pro­che­ments nous obligent aussi à adop­ter une démarche inno­vante. C’est ce qu’à révélé un audit interne réa­lisé par Gaia [Grenoble Alpes ini­tia­tive active, ndlr] dans le cadre du dis­po­si­tif local d’accompagnement. »

 

Plusieurs de ces dis­po­si­tifs inno­vants ont ainsi été pré­sen­tés durant l’assemblée géné­rale : entre autres, le “vroom ser­vice” de l’office de tou­risme d’Uriage, qui per­met aux héber­geurs d’aller cher­cher leurs clients en gare, ou le “par­cours client” des 2 Alpes, une feuille de route per­met­tant aux tou­ristes de gérer leur séjour à dis­tance. Autant d’initiatives qu’a pu appré­cier Chantal Carlioz, pré­si­dente d’Isère tou­risme, pré­sente au nom du Département.

 

FE

 

 

MC2 - A la Vie
commentez lire les commentaires
1458 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.