À Saint-Martin-d’Hères, la vie du quartier Champberton rythmée par les rénovations… et la colère de locataires

sep article



FOCUS – À l’occasion de la livraison d’une première tranche de travaux, le bailleur social Pluralis a organisé, le 7 juin dernier, une visite du chantier de rénovation du quartier Champberton situé à Saint-Martin-d’Hères. Un projet de très grande envergure prévoyant la réhabilitation de 353 logements fortement dégradés de ce quartier en politique de la ville. L’occasion d’un point d’étape sur l’avancement des travaux alors même que des locataires d’un des immeubles en état d’insalubrité renâclent, estimant n’être pas suffisamment entendus.

 

 

Un des immeubles en cours de réhabilitation. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Un des immeubles en cours de réha­bi­li­ta­tion. © Joël Kermabon – Place Gre’net

« Nous avons aujourd’­hui sur ce site les trois étapes du chan­tier : celle qui vient d’être ache­vée, celle qui est en tra­vaux et celle dont les tra­vaux n’ont pas encore com­men­cés », explique Raymond Janot, le pré­sident du construc­teur et bailleur social Pluralis.

 

Le site ? C’est celui du chan­tier de la réno­va­tion d’un ensemble de 353 loge­ments lan­cée par le bailleur social début juillet 2017, dans le cadre de la restruc­tu­ra­tion glo­bale du quar­tier Champberton à Saint-Martin‑d’Hères. Un pro­jet de réha­bi­li­ta­tion de grande enver­gure pour cet ensemble immo­bi­lier – dont Pluralis est pro­prié­taire depuis 2014 – qui s’ins­crit au cœur d’un pro­gramme de renou­vel­le­ment urbain d’in­té­rêt régio­nal (PRIR). Avec un objec­tif : trans­for­mer dura­ble­ment le visage de ce quar­tier en poli­tique de la ville (QPV) à l’ho­ri­zon 2020.

 

Vue partielle du quartier Champberton à Saint-Martin-d'Hères. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Vue par­tielle du quar­tier Champberton à Saint-Martin-d’Hères. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Le 7 juin der­nier, une visite de chan­tier était orga­ni­sée à l’i­ni­tia­tive de Pluralis, de la ville de Saint-Martin-d’Hères, de la Métropole, de BLB construc­tions et d’autres enti­tés concer­nées – notam­ment par le finan­ce­ment du pro­jet – à l’oc­ca­sion de la livrai­son d’une par­tie de la pre­mière tranche de tra­vaux.

 

Une pre­mière étape concer­nant pour l’heure la réno­va­tion et le réamé­na­ge­ment de deux bâti­ments de 19 loge­ments, cha­cun situés aux numé­ros 3 et 5 de la rue Garcia Lorca, pré­fi­gu­rant ainsi le futur visage d’un quar­tier Champberton en pleine muta­tion. Le tout « sans aug­men­ta­tion de loyer pour les loca­taires, hor­mis leur petite par­ti­ci­pa­tion due aux éco­no­mies de charges », assure, pru­dent, Didier Monnot.

 

 

Un quartier en situation de dégradation et d’isolement

 

« Ce quar­tier était en situa­tion de dégra­da­tion et d’i­so­le­ment par rap­port au reste de la ville. […] Les rai­sons de cette situa­tion c’est la ges­tion que cer­tains qua­li­fie­raient de négli­gente des anciens pro­prié­taires qui réa­li­saient les tra­vaux stric­te­ment néces­saires pour ne pas tom­ber dans l’in­sa­lu­brité qui aurait per­mis aux pou­voirs publics d’in­ter­ve­nir direc­te­ment », tacle Raymond Janot.

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
3137 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.