Le Département de l’Isère refuse de vendre ses actions dans la Sem Minatec, le président de l’Ades saisit la justice

sep article



FOCUS – La Ville de Grenoble a vendu la totalité de ses actions dans la société d’économie mixte Minatec à la Métro. Laquelle en a rétrocédé une partie à la Région. Mais le Département, poussé à céder ses parts, rechigne. Du coup, le président de l’association démocratie, écologie, solidarité (Ades) saisit la justice. Le feuilleton de la vente des actions Minatec continue, sur le terrain judiciaire désormais.

 

 

MINATEC Grenoble, quartier de la Presqu'île © Chloé Ponset - Place Gre'net

Minatec Grenoble, quar­tier de la Presqu’île © Chloé Ponset – Place Gre’net

Le feuille­ton autour des actions déte­nues par les col­lec­ti­vi­tés locales dans la société d’é­co­no­mie mixte Minatec suit son cours. Après la vente des parts de la Ville de Grenoble et la passe d’armes rocam­bo­lesque au sujet du par­tage des parts du gâteau entre la Métro, le Département et la Région, voilà donc le dos­sier sur le bureau du juge admi­nis­tra­tif.

 

Le pré­sident du Conseil dépar­te­men­tal de l’Isère, Jean-Pierre Barbier, ayant refusé de vendre ses actions – il en détient 33 % –, la Métro ayant abdi­qué à l’i­dée de lui faire entendre rai­son de manière un peu plus mus­clée, le pré­sident de l’as­so­cia­tion démo­cra­tie, éco­lo­gie et soli­da­rité (Ades) a dégainé l’op­tion “recours”.

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2492 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Mais que fais donc Mme Fioraso dans toutes ces inau­gu­ra­tions ? En qua­lité de quoi est-elle là ?
    Elle n’a aucun man­dant et on conti­nue à la voir de par­tout

    sep article
  2. L’ADES n’est pas fon­dée à agir en la matière ! Et le CD a rai­son : qui donc va com­pen­ser les 9 patates par an ? La Métro ?

    sep article