Grenoble-Alpes Métropole lance les minibox, consignes sécurisées pour vélos

sep article



FIL INFO – Après plus d’un an d’expérimentation, la Métro lance le « minibox » à vélo, disponible depuis le 1er juin dans l’agglomération. Permettant de garer jusqu’à cinq vélos, ce système de consignes sécurisées fonctionnant sur abonnement devrait se généraliser sur le territoire métropolitain, à raison de quinze à vingt nouvelles minibox par an.

 

 

C’est « une pre­mière en France », vante Grenoble-Alpes Métropole. Depuis le 1er juin, la Métro pro­pose aux cyclistes un ser­vice de « mini­box » à vélos. Autrement dit, des consignes sécu­ri­sées et fer­mées à clé per­met­tant de garer jus­qu’à cinq vélos et fonc­tion­nant sur abon­ne­ment.

 

Modèle de minibox installé rue de New-York à Grenoble. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Modèle de mini­box ins­tallé rue de New-York à Grenoble. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Après une phase d’ex­pé­ri­men­ta­tion éten­due sur plus d’un an, les mini­box devraient ainsi fleu­rir dans l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise, à rai­son de quinze à vingt par an. Deux modèles ont jusque-là été ins­tal­lés à Grenoble : l’un rue de New-York à l’in­ten­tion des rive­rains, et l’autre ave­nue Félix-Viallet pour les sala­riés de France Bleu Isère. Au final, la Métro évoque un « bilan très posi­tif ».

 

« Malgré la com­mu­ni­ca­tion dis­crète réa­li­sée sur le pro­jet d’expérimentation, de nom­breuses demandes sont par­ve­nues aux ser­vices métro­po­li­tains », se réjouit-elle. Une « com­mu­ni­ca­tion dis­crète » qui avait tout de même donné lieu à une confé­rence de presse, en pré­sence des pré­si­dents de la Métro et du SMTC Christophe Ferrari et Yann Mongaburu.

 

 

Chacun peut demander sa minibox en ligne

 

L’expérimentation a éga­le­ment per­mis au pres­ta­taire en charge des mini­box, la société Vélogik Alpes, de conce­voir un pro­duit final « robuste, sécu­risé, durable, simple d’utilisation, faci­le­ment implan­table sur l’es­pace public », fait valoir la Métro. Parmi les enjeux du dis­po­si­tif : son inser­tion dans le pay­sage urbain. Une mini­box repré­sente en effet une place de par­king pour voi­ture, ce qui n’a rien d’a­no­din en plein centre de Grenoble. À cet effet, les ser­vices de l’Architecte des Bâtiments de France ont été asso­ciés à la réflexion.

 

Minibox à vélos devant les locaux de France Bleu à Grenoble @ Grenoble Alpes Métropole

Minibox à vélos devant les locaux de France Bleu à Grenoble @ Grenoble-Alpes Métropole

 

Comment s’a­bon­ner ou deman­der la pose d’une mini­box près de chez soi ? Les usa­gers sont invi­tés à se rendre sur le site Métrovelo et à entrer leur adresse pour décou­vrir les offres de sta­tion­ne­ment de vélos à proxi­mité de leur domi­cile, ou à faire une demande de mini­box dans leur quar­tier en cas de non-dis­po­ni­bi­lité. Comme sou­vent, le coût d’un abon­ne­ment est dégres­sif en fonc­tion de sa durée : de 2 euros pour un jour, il passe ainsi à 12 euros pour le mois et 49 euros pour une année.

 

FM

 

 

Immobilier des Alpes - Offres exceptionnelles de séjours aux 2 Alpes
commentez lire les commentaires
2623 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.