Jérôme Safar interpelle Éric Piolle sur les orientations du Théâtre municipal… et sa façon de les annoncer

sep article
Changeons nos vieux poêles avec la Prime Air Bois Grenoble Alpes Métropole doublée à 1600 euros !

FIL INFO – Jérôme Safar vient d’adresser une lettre au maire de Grenoble Éric Piolle. Dans ce courrier rendu public, le président du groupe d’opposition municipal Rassemblement de la gauche et du progrès exprime ses inquiétudes après la lecture d’un article du Petit Bulletin faisant mention des orientations à venir pour le Théâtre municipal.

 

 

La lecture du Petit Bulletin du mercredi 30 mai 2018 a fait bondir les élus d’opposition de Grenoble du groupe Rassemblement de la gauche et du progrès, à commencer par son président Jérôme Safar. Ce dernier a donc adressé une lettre au maire de Grenoble Éric Piolle pour s’étonner d’un article consacré au Théâtre municipal de Grenoble, et contenant plusieurs annonces quant à ses orientations à venir.

 

Jérôme Safar © Joël Kermabon - Place Gre'net

Jérôme Safar © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Premier motif d’agacement : l’article du Petit Bulletin fait mention d’une conférence de presse, en présence d’Éric Piolle et de l’adjointe de Grenoble à la Culture Corinne Bernard, sans que les évolutions retenues n’aient été présentées en conseil municipal. Un choix « regrettable », estime l’élu d’opposition. Et d’interroger le maire : « Nous aimerions savoir pourquoi […] vous avez choisi de privilégier l’annonce publique au travail et à l’information des conseillers municipaux. »

 

 

L’état de santé de la directrice du Théâtre municipal dévoilé par les élus ?

 

Jérôme Safar exprime ensuite son « malaise » lorsque Le Petit Bulletin fait mention de l’arrêt maladie de la directrice du Théâtre municipal. « Lors de la conférence de presse, puisque cela est relaté dans l’article sus-cité, la situation professionnelle et personnelle en terme de santé d’un agent municipal […] est évoquée sans précaution particulière », écrit-il.

 

Conférence de presse du Théâtre municipal. DR

Conférence de presse du Théâtre municipal. DR

 

Pour autant, ainsi que le précise Le Petit Bulletin en conclusion de son article, la conférence de presse avait lieu après le bouclage de son numéro : l’arrêt maladie de la directrice, déjà connu de ceux qui suivent l’actualité culturelle de Grenoble, n’a donc pas été évoqué à cette occasion. La journaliste de Place Gre’net présente à la conférence n’a d’ailleurs, pour sa part, pas entendu les intervenants s’exprimer à ce sujet.

 

 

Un dossier « sensible et symbolique »

 

Toujours est-il que Jérôme Safar s’inquiète de la place de l’actuelle directrice dans le projet annoncé par la municipalité. Ainsi que de « la recherche de financements complémentaires » indiquée dans l’article du Petit Bulletin. « Qui sera en charge de ce travail, et quelle somme nécessaire devra être récoltée ? », demande encore l’élu d’opposition.

 

Théâtre municipale de Grenoble © Chloé Ponset - Place Gre'net

Théâtre municipal de Grenoble © Chloé Ponset – Place Gre’net

 

Insistant sur le caractère « sensible et symboliquement important » du dossier du Théâtre municipal, Jérôme Safar conclut sa missive en regrettant encore une fois le « choix de communication » de la municipalité. Et considère que celle-ci contraint le groupe d’opposition à « demander publiquement » des clarifications, « et non dans le cadre du travail classique des commissions municipales ».

 

FM

 

 

commentez lire les commentaires
2133 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. il n’avait pas quitté la politique?
    c’est si dur que ça de bosser dans le privé?

    Purée… renouvelez un peu

    sep article
  2. Mais c’est qui essaierait de nous faire un comeback le Safar?
    Sauf plus personne ne veut de lui à Grenoble.

    sep article