Le Dauphiné libéré quitte son siège historique du centre-ville de Grenoble

sep article

FOCUS – Une page se tourne pour Le Dauphiné libéré. Le 18 juin prochain, la rédaction grenobloise du quotidien régional déménagera de son siège historique du 40 avenue Alsace Lorraine de Grenoble. Et s’installera dans l’écoquartier Bouchayer-Viallet, ancienne friche industrielle réhabilitée. Un déménagement qui précède de quelques mois le dévoilement d’un projet numérique…

 

 

Le Dauphiné Libéré, Presse Quotidienne régionale, Centre départemental couvrant l'Isère Sud, Alsace Lorraine, Grenoble © Chloé Ponset - Place Gre'net

Bâtiment historique du Dauphiné libéré, avenue Alsace Lorraine. © Chloé Ponset

Le 18 juin prochain, les 70 salariés du siège grenoblois du Dauphiné libéré diront au revoir à leurs bureaux et à leur machine à café de l’avenue Alsace Lorraine à Grenoble. « Cela va faire un petit pincement au cœur à certains », prévoit Émilie Imbert, directrice départementale des éditions iséroises.

 

 

Des locaux devenus inadaptés

 

La rédaction du quotidien régional, son personnel administratif et une vingtaine de personnes du service publicité étaient installés là depuis 1945. Mais il leur a fallu se résoudre à déménager.

 

Les bureaux, vétustes, n’étaient visiblement plus adaptés. La communication entre les équipes n’était en particulier pas optimale, la rédaction étant répartie sur deux étages. Et l’immeuble d’habitation haussmannien n’était a fortiori pas non plus conçu pour l’accueil d’un organe de presse.

 

Du reste, les journalistes du Dauphiné libéré ne travaillent plus du tout comme au temps des pionniers, il y a soixante-treize ans. Les compétences et la structure des rédactions ont profondément évolué, notamment pour s’adapter aux nouveaux usages numériques.

 

Enfin, la crise économique qui frappe depuis plusieurs années de plein fouet de nombreux médias, n’a pas épargné, loin s’en faut, le quotidien régional rhônalpin, alors que le lectorat de la presse papier s’érode à vue d’œil. Face à ces défis, le groupe était, depuis plusieurs années, à l’affût d’un nouveau siège.

 

 

Changement de décor pour le groupe de presse

 

La préparation de la nouvelle stratégie numérique du Dauphiné libéré, qui devrait être lancée en octobre prochain, a précipité les recherches de locaux. La direction a mis les bouchées doubles pour trouver un point de chute qui soit à l’image de son projet éditorial.

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
5680 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Réquisition.
    Je propose que ce magnifique bâtiment serve d’hébergement d’urgence aux centaines de personnes sans domicile fixe qui dorment dans les rues, puisque le 115 n’a jamais de places. Elles seraient protégées par l’aigle napoléonien juste au-dessus.
    Ce n’est pas un idée qu’elle est bonne ?
    😉

    sep article