Le Dauphiné libéré quitte son siège historique du centre-ville de Grenoble

sep article



FOCUS – Une page se tourne pour Le Dauphiné libéré. Le 18 juin prochain, la rédaction grenobloise du quotidien régional déménagera de son siège historique du 40 avenue Alsace Lorraine de Grenoble. Et s’installera dans l’écoquartier Bouchayer-Viallet, ancienne friche industrielle réhabilitée. Un déménagement qui précède de quelques mois le dévoilement d’un projet numérique…

 

 

Le Dauphiné Libéré, Presse Quotidienne régionale, Centre départemental couvrant l'Isère Sud, Alsace Lorraine, Grenoble © Chloé Ponset - Place Gre'net

Bâtiment his­to­rique du Dauphiné libéré, ave­nue Alsace Lorraine. © Chloé Ponset

Le 18 juin pro­chain, les 70 sala­riés du siège gre­no­blois du Dauphiné libéré diront au revoir à leurs bureaux et à leur machine à café de l’a­ve­nue Alsace Lorraine à Grenoble. « Cela va faire un petit pin­ce­ment au cœur à cer­tains », pré­voit Émilie Imbert, direc­trice dépar­te­men­tale des édi­tions isé­roises.

 

 

Des locaux deve­nus inadap­tés

 

La rédac­tion du quo­ti­dien régio­nal, son per­son­nel admi­nis­tra­tif et une ving­taine de per­sonnes du ser­vice publi­cité étaient ins­tal­lés là depuis 1945. Mais il leur a fallu se résoudre à démé­na­ger.

 

Les bureaux, vétustes, n’étaient visi­ble­ment plus adap­tés. La com­mu­ni­ca­tion entre les équipes n’était en par­ti­cu­lier pas opti­male, la rédac­tion étant répar­tie sur deux étages. Et l’immeuble d’habitation hauss­man­nien n’était a for­tiori pas non plus conçu pour l’accueil d’un organe de presse.

 

Du reste, les jour­na­listes du Dauphiné libéré ne tra­vaillent plus du tout comme au temps des pion­niers, il y a soixante-treize ans. Les com­pé­tences et la struc­ture des rédac­tions ont pro­fon­dé­ment évo­lué, notam­ment pour s’a­dap­ter aux nou­veaux usages numé­riques.

 

Enfin, la crise éco­no­mique qui frappe depuis plu­sieurs années de plein fouet de nom­breux médias, n’a pas épar­gné, loin s’en faut, le quo­ti­dien régio­nal rhô­nal­pin, alors que le lec­to­rat de la presse papier s’é­rode à vue d’œil. Face à ces défis, le groupe était, depuis plu­sieurs années, à l’af­fût d’un nou­veau siège.

 

 

Changement de décor pour le groupe de presse

 

La pré­pa­ra­tion de la nou­velle stra­té­gie numé­rique du Dauphiné libéré, qui devrait être lan­cée en octobre pro­chain, a pré­ci­pité les recherches de locaux. La direc­tion a mis les bou­chées doubles pour trou­ver un point de chute qui soit à l’image de son pro­jet édi­to­rial.

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
7909 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Réquisition.
    Je pro­pose que ce magni­fique bâti­ment serve d’hé­ber­ge­ment d’ur­gence aux cen­taines de per­sonnes sans domi­cile fixe qui dorment dans les rues, puisque le 115 n’a jamais de places. Elles seraient pro­té­gées par l’aigle napo­léo­nien juste au-des­sus.
    Ce n’est pas un idée qu’elle est bonne ?
    😉

    sep article